Internet: La Licra via Pharos, va nous surveiller! Est-ce bien normal?

Publié le par AL de Bx

Brice Hortefeux a signé avec la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), une convention de coopération dans la lutte contre les dérives racistes sur l’Internet, dans les stades et dans les « échanges de statistiques » (Le Figaro, 2 décembre).

 

http://a34.idata.over-blog.com/1/37/10/83/logo.jpg

lire sur le site Licra


D’après la Licra, « cet accord consacre un important volet à l’échange d’informations entre le ministère et la Licra afin d’être capable de mieux quantifier, qualifier et appréhender les phénomènes racistes et antisémites ». La Licra serait chargée de « proposer une approche nouvelle dans la sensibilisation des agents de police et de gendarmerie ».

 



Par ailleurs, un observatoire du racisme serait créé et sa conduite en serait confiée sous peu au Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). Dans une lettre adressée au ministre, le secrétaire général du Rassemblement pour l’indépendance de la France (RIF), Alain Bournazel, s’étonne que des missions qui relèvent du ministère de l’Intérieur, par essence régaliennes, puissent être déléguées pour parties à des structures associatives militantes et partisanes :

 

« Nous sommes certes, comme beaucoup de Français, fortement attachés à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et nous partageons pleinement les ambitions que vous affichez de la sorte légitimement. Pour autant, ces valeurs partagées ne sauraient en aucun cas donner lieu à une confusion dommageable des attributions et des compétences de chacun. »

http://www.ladiffusiondulore.fr/120-171-medium/la-france-licratisee-enquete-au-pays-de-la-ligue-internationale-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme.jpg

 

Surtout, il s’étonne des missions confiées au plus haut des services de l’État à des groupements ouvertement communautaristes : « Nous sommes tout autant préoccupés par la création prochaine d’un observatoire du racisme qui pourrait être animé demain par une association qui affiche ouvertement ses objectifs communautaristes et dont la dénomination autant que les actions nous paraissent radicalement étrangères aux valeurs universalistes depuis toujours défendues par la France. » La démarche consacrerait effectivement « l’enracinement en France d’une inquiétante police de la pensée ».

 

La Licra missionnée pour surveiller l’Internet
Source, journal ou site Internet : Liberté
Date : 10 décembre 2010
Auteur : polique.com

 

http://medias.lepost.fr/ill/2008/10/19/h-20-1291792-1224377819.jpg

 

 

Ci-dessous l'info officiel:

 

 

 

Paris, le mercredi 1er décembre 2010

 

Signature d’une convention
avec la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme

 

 

Mercredi 1er décembre 2010, Brice HORTEFEUX, ministre de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration et Alain JAKUBOWICZ, président de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), ont signé une convention-cadre de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

 

Après avoir rappelé que « la lutte contre le racisme et la politique d’intégration vont de pair », le ministre est, tout d’abord, revenu sur les résultats obtenus, précisant qu’en nombre de faits constatés, de janvier à octobre 2010, ces phénomènes sont en recul par rapport à l’année dernière : 738 faits pour le racisme (-15%) et 412 pour l’antisémitisme (-45%).

 

Insistant sur la nécessité de poursuivre l’action engagée dans ce domaine, Brice HORTEFEUX a déclaré que « le combat contre le racisme et l’antisémitisme doit se renforcer ».

 

Il a ensuite présenté l’objectif de la convention : « mettre le savoir-faire de la Licra en synergie avec celui des forces de sécurité » et indiqué les différents secteurs dans lesquels va s’opérer cette collaboration :

 

  • la formation : désormais, tout au long des carrières, les forces de sécurité auront accès à des sessions de sensibilisation sur ce sujet, menées par la Licra ;
  • la coopération en matière de veille sur internet contre le racisme : réalisée conjointement au ministère de l’intérieur, avec la plate-forme spécifique « Pharos », cette action est également menée à la Licra ;
  • l’échange d’informations : la convention prévoit notamment la distribution de la documentation de la Licra dans les commissariats et les gendarmeries, l’établissement de contacts permanents entre les services du ministère et ceux de la Licra et l’échange des statistiques au plan national sur les actes racistes et antisémites ;
  • et l’aide aux victimes.

 

Enfin, le ministre a annoncé que la convention représente « un élément important du plan national de lutte contre le racisme que la France doit présenter en 2011 à ses partenaires de la convention de Durban sur l’élimination des discriminations ». Il a également indiqué qu’en tant que ministre de l’intérieur, il sera « le coordonnateur de ce plan au sein du gouvernement français ».

 

Brice HORTEFEUX : « la lutte contre le racisme est, pour moi, le contraire du communautarisme. Lutter contre le racisme, c’est donc, pour moi aussi, permettre une intégration harmonieuse à notre société, quelles que soient les origines de chacun. La lutte contre le racisme, c’est enfin, aussi, le soutien à la diversité ».

Publié dans Liberté individuelle

Commenter cet article

François de Durand 30/12/2010 10:51



François de Durand ok merci ;)
Effectivement, c'est le cache-sexe de la pensée molle et bienfaisante...



Jean Charles Foucher 29/12/2010 10:20



Jean Charles F


On est au delà de la notion jacobine, nous sombrons dans sa dérive totalitaire qui a débuté avec la constitution de la Vème, elle même dévoyée par la logique sakozienne.
Cette logique qui se traduit par l'instauration progressive d'un ordre moral, passant à la trappe l'héritage des Lumières et les valeurs républicaines au profit
des communautarismes et au dépend des la primauté de l'individu et de la raison.
On avait déjà vu cette forme de délégation de pouvoir lors de la mise en place du "conseil français du culte musulman" et lors du discours de Latran.
On délègue des parcelles des "prérogatives" de l'état aux communautés et autres corporations. Cette logique sarkozienne qui pousse à la mise en place d'un nouvel ordre moral, n'est pas sans
rappeler cette "révolution nationale" qui en 1940 était présentée comme la seule possibilité de sortie de crise. Nous sombrons lentement dans ce que Aron appelait "les religions intemporels",
celles qui permettent aux états d'infantiliser les peuples pour mieux les façonner et les contrôler.
Les repères républicains qui garantissent une certaine cohésion du pays,continuent d' exploser sous les coups de boutoirs de cette "politique sarkozienne" , et au passage tant pis pour celui qui
ne voulant écouter que sa Raison et rester libre, refusera de se fondre dans clan , une communauté ou une corporation; il perdra tour moyen de pouvoir être entendu.



aldebx 29/12/2010 10:19



Alain Genestine ‎@ François ddh: Déclarations des Droits de l'Homme, en perpétuelle révision constructiviste



François de Durand 29/12/2010 10:16



François de Durand ddh? Je ne suis pas très fort avec les initiales...



aldebx 29/12/2010 03:05



Alain Genestine C'est évident, comme à la vue de la ddh jacobinisée....et plus