Europe: De Gaulle, le rejet de la Grande-Bretagne en 1963

Publié le par AL de Bx

14/Janvier/1963: (Faisant suite au débat sur fb, un post s'imposait ici avec commentaires reproduits)
Europe : de Gaulle rejette la Grande-Bretagne
http://www.dhnet.be/pictures_news/art_22890.gifhttp://www.gaullisme.fr/wp-content/uploads/2010/10/clip_image002.jpg
Au cours d'une conférence de presse donnée à Paris, le président de la République française définit les grands axes de la politique étrangère du pays.
Il exprime en premier lieu sa ferme opposition à l'entrée de la Grande-Bretagne dans le marché commun européen (CEE).

Le chef de l'Etat justifie sa position en affirmant que "la nature, la structure, la conjoncture, qui sont propres à l'Angleterre diffèrent de celles des Etats continentaux". Il se méfie surtout des solides relations que la Grande-Bretagne ...entretient avec les Américains.

 

Dans la même conférence de presse, il réaffirmera d’ailleurs l'autonomie de la défense nucléaire française face aux Etats-Unis.

 

Bien que ses partenaires y soient favorables, il posera une nouvelle fois son veto à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le CEE en 1967.

 

http://www.gaullisme.fr/wp-content/uploads/2010/01/21750530_L1.jpg

 

Voir les commentaires......

Publié dans Europe

Commenter cet article

Stephane J. Perrin 17/01/2011 15:27



Stephane J. Perrin ‎@G-A
OUI c'est bien l'obésité de l'État Français notre pire ennemi !



Guy André Pelouze 17/01/2011 15:26



Guy André Pelouze Oui pour l'instant l'euro nous a empeché de dévaluer. certains crient haut et fort qu'il nous empeche aussi
de croitre. Je recevrais cet argument si nous avions fait les réformes du droit du travail et de l'état mais compte tenu de la prédation étatique ce n'est pas l'euro qui nous empeche de croitre
c'est l'obésité de l'état français.



Stephane J. Perrin 17/01/2011 15:25



Stephane J. Perrin


‎@FG et SG
l'étatisme de la construction européenne est le produit de l'étatisme national Français : c'est la France qui a insisté pour octroyer tant de pouvoirs à une Commission non élue et contrôlée par
les gouvernements nationaux...
Je pense que si l'Allemagne avait eu plus de poids dans cette construction, le Parlement européen (honni des britanniques et snobé par la France...) aurait pris
davantage de place et serait le centre d'élaboration de la construction européenne...
Quant à l'Euro : je préfère avoir cette monnaie qu'un franc qui ne vaut plus rien...



François Guillaumat 17/01/2011 15:24



François Guillaumat Farpaitement!



Stéphane Geyres 17/01/2011 15:23



Stéphane Geyres ‎@Stephane : Mais pas du tout. La construction europeenne que nous vivons ne laisse pas a chacun sa
place et ses choix, et trop dirigiste et etatique. Il aurait suffit d'ouvrir les frontiere et de lever toute restriction de circulation, installation, etc. Pas besoin d'euro ni de ces moultes
directives dont celle sur la fetta ou le roquefort. Ce sont donc bien les britanniques qui ont raison sur le fond.