Une nouvelle caste de l’ombre: Le gang des égalitaristes!!

Publié le par AL de Bx

 

 

 

Le gang des égalitaristes, qui sont-ils et que font-ils ?

Nous avons souvent parlé des hauts fonctionnaires de Bercy, dont la diarrhée verbale évite soigneusement de parler des véritables freins à l’emploi en France. A l’opposé de cette caste de l’ombre, il y en a une autre d’un tout autre genre, dont le discours est extrêmement limpide mais qui contribue tout autant à perpétuer une société rigide et anti-riches, exacerbant les luttes catégorielles.

 

 


 

 

Ce que nous appelons le « gang des égalitaristes », c’est le site de l’Observatoire des Inégalités, dont les contributeurs sont quasi exclusivement payés par le budget public. Ce sont des sociologues, économistes ou philosophes, chercheurs ou professeurs dans des universités un peu partout en France. Leur génie est ainsi d’avoir créé une sorte de méta-plateforme, devenue une référence dans la lutte contre les inégalités en tous genres [1] (citée régulièrement par les grands médias) et tissant sa toile dans les milieux universitaires et associatifs. Sur les 26 membres du Conseil Scientifique, 13 sont ou ont été élèves ou professeurs à Science Po, 13 sont ou ont été au CNRS, 9 sont ou ont été à Alternatives Economiques, 7 sont ou ont été à l’EHESS, etc.


Ils se targuent de vouloir promouvoir un débat citoyen pour plus de solidarité mais leur activisme reposent sur une approche totalement biaisée, qui a pour conséquence bien plus certaine de monter les Français les uns contre les autres. Sans surprise, on y retrouve les erreurs habituelles véhiculées par l’idéologie de gauche : les inégalités économiques augmentent. Il faut donc taxer davantage les plus riches, (qui s’approprient injustement la richesse) pour améliorer les services publics et relancer la consommation et donc la croissance. Par conséquent il y a une corrélation positive entre des taux d’imposition élevés et une situation économique prospère. Ils y expliquent également qu’il faut cesser de croire que la France hait les riches, la preuve en étant qu’elle est championne d’Europe en termes de nombre de millionnaires (ce qui est faux puisque l’Allemagne et le Royaume-Uni sont loin devant nous). Ils considèrent l’ancien régime de taxation des plus-values comme une « injustice » ne générant « aucune création de valeur supplémentaire ». De même le gel du barème des fonctionnaires est pour eux une injustice terrible.


Par son accessibilité, l’objectif de ce site est clairement de vulgariser les arguments permettant la lutte contre les inégalités, cherchant à atteindre la base la plus étendue possible par des articles simples. Cette ambition de toucher un large public a d’ailleurs entrainé, en plus d’un site sur les inégalités territoriales et un observatoire européen des inégalités, un site spécialement dédié aux jeunes, www.jeunes.inegalites.fr. Ce site a même organisé un concours de clips vidéo "Prix jeunesse pour l’égalité" pour les collégiens et lycéens, le but étant de leur donner la parole sur les inégalités et les discriminations, et plus de 200 jeunes y ont participé.


PDF - 342.1 ko

La matrice (fichier pdf ci-contre) montre l’incroyable pénétration du gang dans les principales institutions publiques et médiatiques de la société française. En colonne se trouvent les noms des membres du conseil scientifique de l’observatoire, en ligne les différentes institutions. Le chiffre 1 signifie : présence actuelle, le chiffre 2 : présence antérieure. On y voit clairement que les égalitaristes sont… partout.

 


[1 Riches/pauvres, hommes/femmes, public/privé, Français/étrangers, urbains/ruraux, etc.


Par Dominique


Source:

Emploi 2017

Emploi et Croissance : sortir de 30 ans d’échec

 

Sur ce site aussi les liens suivants:

Publié dans Social

Commenter cet article