Une bonne idée afin de surseoir à l'imbécilité de l'Etat par Xavier Fontanet

Publié le par AL de Bx

Les Français réalisent que la sphère publique, la majorité des hommes politiques qui en sont issus et les syndicats sont perdus devant la situation économique. Ceci est arrivé il y a plusieurs années dans des pays qui, depuis, ont réussi à sortir de l'ornière : le Canada, la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Zélande.

 

1648_FONTANET-626x220.jpg


Pour les Français ayant une expérience internationale, l'explication est simple : notre sphère publique ne réalise pas qu'elle doit s'adapter à la mondialisation.

 

Comment des gens qui ont passé leur vie sur le territoire national, protégés de la concurrence et vivant de l'impôt, peuvent-ils le comprendre ?

Leur stratégie a été de construire une ligne Maginot dont les coûts et le financement épuisent les entreprises, les empêchent d'investir et découragent les entrepreneurs.


Heureusement, les sages de la Cour des comptes, du Conseil d'Etat , du Conseil constitutionnel ont gardé la tête froide et permis d'éviter le pire ; on ne dira jamais assez que ces trois corps issus de la fonction publique sauvent le pays. Il arrive aussi aux entreprises de perdre leurs repères quand l'environnement est trop chahuté pour les équipes de direction. Dans ce cas, la solution la plus sage consiste à faire venir des gens de l'extérieur, qui peuvent apporter un regard neuf.

 

 


 


Que le président désigne un petit groupe strictement apolitique, d'hommes et de femmes, de jeunes et de seniors, vivant sur le sol français ou expatriés.

 

Des gens qui n'ont rien ni à gagner ni à perdre, mais ayant des expériences internationales. Adjoignons-leur des sages cités ci-dessus. Demandons à ce groupe de rassembler les meilleures pratiques publiques mondiales en matière de gouvernance, de relations sociales et de « reengineering » de la sphère publique dans les pays qui ont retourné leur situation ou qui, sur la durée, fonctionnent harmonieusement. Que les résultats soient ouverts aux médias.

 

C'est probablement, en l'attente d'hommes ou de femmes providentiels, un moyen de prendre des idées nouvelles et de débloquer les esprits.

Par Xavier Fontanet

Xavier Fontanet est professeur de stratégie à HEC

La France a besoin d'un regard neuf

Source:

Publié dans Politique

Commenter cet article

François Guillaumat 14/04/2013 23:42


François Guillaumat Interdire aux Parasites Sociaux Institutionnels de voter et d'adhérer à aucune
association.

Pascal Dray 13/04/2013 13:55


Pascal Dray Excellente idée et complément : http://lecercle.lesechos.fr/auteur/pascal-dray.