Un rapport qui n'arrête pas de déranger en Europe: Sexualité et Avortement !!

Publié le par AL de Bx

La tyrannie est de retour. Sous couvert de ‘’liberté’’ on va vous imposer ( comme aux heures glorieuses de la Convention, du Communisme ou du Nazisme ) une nouvelle religion que vous ne voulez pas.

 

BZ8qJKACMAAqzZN.jpg

 

Méfiez-vous des écoles de vos enfants ou de vos petits-enfants. Comme en Allemagne, on prévoit de retirer les enfants aux parents qui n’accepteraient pas la nouvelle religion mondialiste (Pensée unique et Politiquement correct) pour leur insuffler de force la ‘’ bonne pensée ‘’, comme les ‘’ Jeunesses Hitlériennes ‘’ ou les ‘’ Jeunesses Communistes ‘’.

 

BZ8AIB2CUAAex_j.png

 

C’est oublier que l’éducation des enfants est à la charge des parents et pas des états 

 

Le rapport européen sur la sexualité et l'avortement est de retour


 Un comité européen est en train de pousser un rapport controversé sur "la santé et les droits sexuels et génésiques" sur l'agenda du parlement européen, après que les parlementaires l'aient rejeté quelques semaines auparavant sous les huées des promoteurs du rapport.


Les parlementaires ont renvoyé en commission le document qui demande des droits à l'avortement sans restriction et à une éducation sexuelle. La commission le liste en tête d'ordre du jour du 25 novembre et le votera le jour suivant. Elle l'inclut également à l'ordre du jour provisoire de la session plénière du mois de décembre.


Un activiste sur l'avortement a déclare que ce rapport "ferait avancer les droits sexuels et génésiques non seulement en Europe mais également à l'échelle internationale".


BZ7eDK7IIAAV4TOLe rapport demande des droits sans restriction à l'avortement, une éducation sexuelle obligatoire en classe mixte commençant dès la tranche 0-4 ans et l'accès à la procréation médicalement assistée pour les couples de lesbiennes. Les pays sont appelés à éliminer les lois établissant l'implication des parents ainsi que les clauses de conscience pour les acteurs de santé, garantir le financement des groupes qui proposent des services de santé relatifs à la sexualité et à la reproduction et ouvrir l'avortement aux non résidents. Les pays doivent aussi assurer que les enfants peuvent chercher, recevoir et communiquer des informations relatives à la sexualité, l'orientation sexuelle et l'identité de genre.


La proposition concernant les recommandations en matière d'éducation sexuelle a reçu de lourdes citriques de la part de protestataires. Les "recommandations sur l'éducation sexuelle" de la part du bureau européen de l'Organisation Mondiale de la Santé préconisent : pour les 0-4 ans, "de sensibiliser sur le plaisir généré en touchant le corps d'autrui et sur la masturbation infantile" et "procurer le droit d'explorer les identités de genre"; pour les 4-6 ans "de donner des informations concernant les relations sexuelles entre personnes du même sexe" et "apprendre aux enfants à respecter les différentes pratiques en termes de sexualité."


images-1-copie-5.jpgLa socialiste portugaise Edite Estrela, à l'origine du rapport, a dénoncé à propos de ce revers une "immonde alliance droite et extrême-droite", ajoutant que la commission du droit des femmes, qui avait initialement approuvé le document, l'approuverait à nouveau.


Un détracteur a qualifié la Commission des femmes de "camp protégé des activistes gay et féministes" à l'intérieur du parlement européen.


Certains parlementaires ont regretté que ce long document ne se voit attribué que cinq minutes pour discussion avant le vote, ajoutant à la suspicion de vouloir le faire passer sans examen. "Peu de rapports ont été aussi controversés que le rapport Estrela, a déclaré Bernd Posselt de Bavière. "tout rapport aussi controversé doit être débattu, toute autre manière de précéder serait anti-démocratique".


Estrela a souligné la légitimité de certains groupes comme Planned Parenthood sur l'élaboration de ce rapport. La branche européenne du groupe Planned Parenthood a reconnu une contestation grandissante à l'encontre du rapport après que les groupes pro-vie aient donné l'alerte.


"Nous subissons une gigantesque campagne d'opposition de groupes radicaux très organisés!" a écrit Irene Donadio du groupe de la Fédération Internationale Planned Parenthood. "Il semble qu'ils soient en train de gagner! Nous n'avons jamais rien de vu de pareil auparavant!"


6a00d83451619c69e2019b017aab39970b-400wi.jpgDonadio a attribué cette opposition massive à la campagne "Un de Nous", cette large pétition européenne vouée à protéger les plus jeunes humains. Les groupes défenseurs de la vie à travers l'Europe ont travaillé ensemble avant de recueillir 1 million de signatures pour protéger les embryons humains. La campagne "Un de Nous" s'est terminée le 1er novembre avec plus de 1.8 millions de signatures.


Bien que non légalement obligatoire, s'il était adopté, le rapport Estrela serait un document officiel de la Commission Européenne qui pourrait être utilisé pour promouvoir l'avortement en Europe auprès des états membres, et dans les organisations internationales, comme les Nations Unies.


La phrase "droits sexuels et génésiques" reste une source de controverse dans toute la communauté. Le contenu du rapport Estrela montre l'ampleur de toutes les implications que les activistes veulent attacher à cette phrase.

 

Source: NEW YORK, le 22 novembre (C-FAM).

http://c-fam.org/en/

images-2-copie-2.jpg

 

211 E. 43rd St., Suite 1306 
New York, New York 10017
1730 Rhode Island Ave NW, Suite 212
Washington, DC 20036
Info@C-FAM.org

Publié dans Liberté individuelle

Commenter cet article

El Db 10/07/2014 15:07

Ca démarre comme un sacré torchon !!
Les enfants sont des individus, ils devraient être libre de leurs parents comme de l'école

El Db 10/07/2014 15:12

http://rue89.nouvelobs.com/.../a-lorigine-rumeurs-genre...
Rumeurs sur le genre à l’école : à l’origine, peluches suisses et BD allemande - Rue89
rue89.nouvelobs.com
Lundi, des parents ont retiré leurs enfants de l'école après avoir reçu des SMS qui parlaient par exemple de cours pour apprendre aux enfants à se masturber. Une rumeur qui prend sa source à l'étranger.
"Le livre n’est plus édité. Joint au téléphone, l’attaché de presse de sa maison d’édition allemande ne sait même pas de quoi je lui parle quand je lui pose mes questions. Puis, après quelques recherches dans sa base de données, il explique :

« Ce livre est vieux, il n’est plus sur le marché. Cela fait vingt ans qu’il est paru. »
"

Diogène Le Cynique 27/11/2013 18:36


Diogène Le Cynique Je suis partagé. Dans l'absolu, ce n'est pas une
mauvaise chose que de faire savoir aux jeunes que le sexe n'a pas à être tabou, que ce n'est pas quelque chose de sale et honteux, qu'on peut le pratiquer pour d'autres bonnes raisons que de
fonder une famille (plaisir, amour) du moment que le respect mutuel est garanti, que l'hygiène est assurée et que l'on veille à utiliser des moyens de contraception efficace. C'est important, à
mon avis, de montrer que la sexualité ne se limite pas au coït, que l'hétérosexualité et la monogamie ne sont que des options statistiquement voire "néodarwinistiquement" signifiantes, mais
moralement des choix parmi d'autres tout aussi valables...

La seule chose qui pose problème c'est que ça soit l'Etat qui orchestre tout ça, avec l'argent public, et l'impose à tous par la force. Or, assez curieusement, tout un paragraphe du texte,
celui commençant par la phrase :