Ubuesque en Hollandie, le personnel Séphora poursuit en justice les syndicats qui devraient les représenter !

Publié le par AL de Bx

EXCLUSIF Alors que la Cour d’appel de Paris a condamné le magasin Sephora des Champs Elysées à fermer ses portes à 21h, une centaine de salariés attaquent en référé l’intersyndicale du commerce parisien.

437535.189

mais assurément...Le dimanche repos, messe...

 

"L’affaire Sephora" et la bataille autour des horaires prolongés d’ouverture de magasins n’est pas encore totalement terminée. Une centaine de salariés du point de vente des Champs Elysées a décidé de saisir le juge des référés ce vendredi 27 septembre.

 

 

Affaire Sephora ou quand les syndicats deviennent des adversaires sociaux : le syndicalisme de l'échec.
Heureusement qu'il n'y a pas que Sephora dans l'actualité, il y a aussi la Halle Freyssinet et Carmat.
Nicolas Doze.

 


Accompagnés de leur avocat, Joëlle Haknin, ils tentent de démontrer la non-représentativité de l’intersyndicale Clic-P, opposant résolu à l’ouverture après 21 heures des commerces. Ils reprochent notamment à cette organisation syndicale de n’avoir aucun représentant parmi les salariés du magasin concerné.

 

 


Les salariés se défendent contre les syndicalistes qui veulent la privation de leur liberté de travailler et la baisse de leur pouvoir d'achat.

 

 

Lundi, à la suite de la décision, le personnel, qui s’était déplacé à l’audience, faisait part de son "écœurement" et de son "incompréhension". "Nous avons postulé dans ce point de vente Sephora parce que c’était le seul en France à proposer des horaires élargis compatibles avec notre organisation personnelle", soulignait une vendeuse. 

 

 

Les salariés de Sephora des Champs-Élysées sont très en colère contre les syndicats qui plombent leurs emplois et leur pouvoir d'achat.

 

Sephora espère aussi un arrêt favorable de la Cour de cassation

Lundi dernier, la Cour d’appel de Paris avait condamné l’enseigne Sephora, propriété du groupe LVMH à fermer ses portes à 21 heures sous huitaine et sous astreinte de 80.000 euros par infraction constatée et par salarié. De son côté, l’enseigne a décidé de se pourvoir en cassation mais a précisé, comme le jugement est immédiatement exécutoire, qu’elle se plierait aux décisions de justice en "faisant tout pour qu’il n’y ait pas de licenciement".


Au-delà du cas Sephora, d’autres enseignes sont dans le viseur de l'intersyndicale qui a annoncé sur Challenges.fr qu’elle "attaquerait toutes les enseignes qui ouvrent leur porte après 21 heures". Il faut dire que la loi ne tient pas compte aujourd'hui de l’avis des salariés, aussi volontaires et déterminés soient-ils. La loi dispose que le recours au travail entre 21 heures et 6 heures du matin est en principe exceptionnel et ne doit être justifié que par la nécessité d’assurer la continuité de l’activité économique ou des services d’utilité sociale.


Même si pour Sephora les chances sont minimes de l’emporter, l'enseigne espère bien maintenant sensibiliser les politiques déjà en campagne pour les municipales afin de faire évoluer le cadre réglementaire. L’argumentaire est prêt: les horaires élargis, c’est de la croissance et des emplois. En face, l'intersyndicale assure que seules les grandes enseignes pourront s’offrir le luxe du travail nocturne et que finalement les dégâts économiques et sociaux risquent d’être plus importants si le phénomène se généralise.

 


Etes-vous d'accord avec l'action des salariés de Sephora contre les syndicats ? Oui à plus de 90%

 

Thiébault Dromard
Source:

Sephora : le personnel attaque les syndicats

 

556599_683415885004896_2037303899_n.jpg

Pour sûr qu'il va l'infléchir sa courbe du chômage, allez supprimons le travail du Dimanche, Jour du Seigneur !

 

 

Sans doute une stratégie politique menée par le gouvernement socialiste via leurs syndicalistes. Il n'y a pas que Séphora...

 

 


Les syndicats français sont une véritable mafia qui se met de l'argent plein les poches sur le dos des contribuables.
Corruption, harcèlement, pressions, entente entre amis, trahison, tous les ingrédients mafieux sont au rendez-vous.
Roger Lenglet et Jean-Luc Touly sont les auteurs du livre "Syndicats, corruption, dérives, trahisons"

 


Hollande bricole dans sa boîte à outils mais jamais le dimanche lui que la semaine...Normal

 

 

 

Par Prof Kuing: La fermeture des magasins de bricolage le dimanche est une grosse perte de pouvoir d'achat pour les salariés.
Rien que pour Bricorama, c'est 25 millions d'euros de perte de CA.

 

 

Le groupe de bricolage Leroy Merlin compte faire appel de la décision de justice qui l'a condamné jeudi à fermer ses magasins d'Ile-de-France le dimanche. L'entreprise déplore les "incohérences" de ce dossier.


Le juge du tribunal de commerce de Bobigny a ordonné aux enseignes de bricolage Castorama et Leroy Merlin de cesser d'ouvrir quinze magasins de la région parisienne le dimanche. "Nous avons été choqués et nous sommes atterrés par cette décision de justice. Nous partageons l'inquiétude de nos équipes", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Leroy Merlin.


"Nous avons décidé de faire appel, et de maintenir, pour le moment, l'activité des neuf magasins qui sont concernés par la décision du tribunal de Bobigny. Ce dimanche, les neuf magasins seront ouverts", a-t-il affirmé.


Bricorama avait saisi en juillet un juge des référés car l'enseigne, poursuivie par FO, avait été condamnée à ne plus ouvrir le dimanche. Elle s'estimait alors lésée par rapport à ses concurrents qui, selon elle, bravaient la loi.


Cette accusation a été rejetée par Leroy Merlin, qui estime que "cette histoire atteint vraiment des sommets d'incohérences".

 
"Contrairement à ce qui a pu être dit, les neuf magasins ne sont pas dans l'illégalité. Et c'est tout le coeur du problème", a relevé le porte-parole.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daniel Thureau 28/09/2013 14:13


Daniel Thureau L'occasion est trop bonne de bouffer du syndicalisme s'ils ne
sont pas representatifs que dire de tous les partis politique et je note qu'ils agit surtout de société de service. Donc des pompeuses de pouvoir d'achat toujours cette société de vampires
cannibale.

Eric Companie 28/09/2013 00:25


Eric Companie Aucune étude claire n'a démontré que M. Hamon aurait des
compétences en gestion d'une entreprise.

Alain Genestine 28/09/2013 00:25


Alain Genestine Selon M.
Hamon, "aucune étude claire n'a démontré que l'ouverture des magasins le dimanche permettait de relancer la consommation", tout en précisant qu'elle se justifiait dans certaines zones, notamment
touristiques.

Alain Rouviere 28/09/2013 00:19


Alain Rouviere Pas pour les impôts ?

Dominique Hervet 27/09/2013 20:13


Dominique Hervet En même
temps les syndicats sont financés en grande partie par l'Etat... car sans cela, ils n'ont presque aucunes ressources vu le peu de syndiqués !!