Transhumanisme "Pour un monde meilleur"! Logique d'une évolution.

Publié le par AL de Bx

Aujourd'hui les progrès de la science sont tels qu'ils nous permettent d'imaginer un humain "augmenté". Pour la première fois de notre histoire, nous avons la possibilité de modifier radicalement ce que seront nos enfants, et nos petits-enfants. Dans les laboratoires, un nouvel individu, partiellement reconfiguré, est en train d'être imaginé, testé... fabriqué.

 

Attention certaines images pourraient choquer

Même en France, notamment à Grenoble....stimulant!!

 

 

Bientôt, promettent certains scientifiques, nous considérerons l'Homo Sapiens (c'est à dire nous !) comme une version charmante, certes, mais totalement démodée ! L'Homo Technologicus sera tellement mieux ! C'est précisément ce que propose le marché de l'amélioration de l'être. Le temps est venu, disent ses promoteurs, de passer à la vitesse supérieure : un corps parfait et sans âge, un cerveau infaillible, une reproduction maîtrisée, et à terme... l'immortalité.

 

Quitte à acheter quelques pièces détachées pour faire du "tuning" avec notre propre corps comme certains le font avec leur automobile. Voyage à la recherche de cet homme du futur... hybride mi-homme mi-machine, humain génétiquement modifié. Un homme presque parfait.


Documentaire. Réalisé par Cécile Denjean.
Produit par Pascal Dupont, Martine Michon et Woods TV - Dissidents. Avec la participation de France Télévisions, Planète et Centre National du Cinéma et de l'Image animée. Avec le soutien du Programme MEDIA de l'Union Européenne, de la Procirep Angoa et de la Région Rhône-Alpes.

 

Source via Kevin Amagi

 

BCrepusculeCampbell03-copie-1

 

Ici un débat est ouvert:

Ethique : faut-il condamner le transhumanisme ?

 

 

Un peu d'histoire et idées du future selon les transhumanistes eux même

 

Les bases de la philosophie transhumaniste remontent à la Renaissance quand des philosophes-chercheurs ont commencé à prôner l'usage de la science pour améliorer le corps humain.

L'homme est au centre du transhumanisme, principe que l'on retrouve déjà dans la philosophie de Pic de la Mirandole. En 1486, dans son "Discours sur la dignité de l'homme", il appelle à "sculpter sa propre statue" et être "le créateur de soi-même".

  Pic de la Mirandole

 

 Au XVIIIe siècle, le philosophe Nicolas de Condorcet pose les bases d'une philosophie alliée à la biologie et aux sciences cognitives, dans la recherche de vie prolongée. "Serait-il absurde de supposer que l'amélioration de la race humaine soit considérée comme un progrès illimité ?", interroge Condorcet. A l'avenir, "l'homme ne deviendra pas immortel, mais il pourra constamment augmenter le temps entre le moment où il commence à vivre et quand naturellement, sans maladie ou accident, il trouve que sa vie est un fardeau", poursuit-il.


 Nicolas de condorcet

 

En 1923, le biochimiste J. B. S. Haldane estime encore qu'à l'avenir la génétique serait utilisée pour rendre les hommes plus intelligents, plus sains, plus grands... "Le chimiste ou le physicien est toujours un Prométhée", estime-t-il dans son essai "Daedalus, Science and the Future".


 J. B. S. Haldane

 

En 1978, le philosophe Fereidoun Esfandiary, plus connu sous le pseudonyme "FM-2030", formule la première déclaration transhumaniste baptisée Upwinger's Manifesto : "Nous voulons accélérer l'avancée de l'humanité jusqu'à la prochaine étape de son évolution. Nous voulons surmonter nos tragédies suprêmes : le vieillissement et la mort. Nous voulons aider à accélérer l'essor des mondes à venir avec une abondance inespérée : de l'énergie propre et bon marché illimitée, des ressources alimentaires illimitées, des matières premières illimitées", prône-t-il.

 Fereidoun Esfandiary

 

Onze ans plus tard, l'Association transhumaniste mondiale énonce une nouvelle déclaration envisageant que "l'humain puisse subir des modifications telles que son rajeunissement, l'accroissement de son intelligence par des moyens biologiques ou artificiels, la capacité de moduler son propre état psychologique, l'abolition de la souffrance ''



 

Avec son projet de "prévenir et guérir le vieillissement", l'informaticien et biologiste Aubrey de Grey estime que "dans le futur, quand la médecine deviendra encore plus puissante, nous serons inévitablement en mesure de faire face au vieillissement tout aussi efficacement que nous abordons aujourd'hui de nombreuses maladies'', lançait-il convaincu en 2004sur la BBC.


 Aubrey de Grey

 

Pour l'informaticien Ray Kurzweil, pape du transhumanisme, nous pourrons bientôt "transcender les limites de nos corps et cerveaux biologiques". Dans "Humanité 2.0", il développe son concept de "Singularité", une période future où "les changements technologiques seront si rapide et si profonds que la vie humaine sera transformée de manière irréversible". "Dans trente ans, nous aurons les moyens technologiques de créer une intelligence surhumaine. Peu après, l'ère humaine cessera", prédit-il.


 Ray Kurzweil,

 

Ce rêve d'immortalité passe aussi par le numérique. Certains transhumanistes imaginent bientôt pouvoir brancher et télécharger tout le contenu d'un cerveau sur ordinateur, afin d'avoir un esprit dématérialisé, envoyé dans le cyberespace, ou d'être réimplanté sur un corps robotique. On parle d'"uploading", un scénario digne des films de science-fiction tel "Matrix".

 

---------------

 

    Ces différentes technologies permettent certes d’améliorer la détection, les opérations, les soins des maladies mais certains pensent que plus loin que le domaine médical, la " machine est l'avenir de l'homme " pose de nombreux problèmes d'un point de vue éthique.

 

Le transhumanisme est une approche interdisciplinaire ( qui regroupe plusieurs sciences ) qui nous amène à comprendre et à évaluer les avancées qui nous permettrons de surmonter nos limites biologiques par les progrès technologiques.


     Les transhumanistes cherchent à développer les possibilités techniques afin que les gens vivent plus longtemps et en santé tout en augmentant leurs capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles.

Les nouvelles technologies soulèvent des questions de fond importantes tant scientifiques, sociales qu’éthiques. L’association transhumaniste mondiale (ATM) a été fondée en 1998 afin d’encourager la discussion, la recherche et augmenter la visibilité de la pensée transhumaniste auprès du public. Sur le site internet de l’association, vous trouverez de l’information pertinente à propos du transhumanisme, des organisations transhumanistes de votre région, un journal académique en ligne et le calendrier des conférences à venir et beaucoup plus encore.


     Les technologies modernes telles que l’ingénierie génétique, la technologie de l’information, la médecine pharmaceutique ainsi que l’anticipation des capacités futures dont la nanotechnologie, l’intelligence artificielle, le téléchargement des données du cerveau dans un ordinateur ou uploading, la félicité perpétuelle par modification chimique (paradise engineering) et la colonisation de l’espace font partie de la sphère d’intérêt des transhumanistes. Les risques autant que les avantages potentiels sont analysés dans le but ultime de développer des stratégies de travail et des politiques pouvant permettre aux sociétés et aux individus de faire face au futur qui arrive.


     Les enjeux ne peuvent pas être plus hauts. Des scénarios plausibles font aussi bien état de l’extinction de toute vie intelligente que de l’avènement d’un futur posthumain merveilleux et radieux. Vous êtes invités à vous joindre au nombre sans cesse croissant de gens de sciences ou de personnes intéressées à prendre part à une discussion sérieuse sur l’avenir de l’humanité.

 

 

Dossier « Philosophie » apparenté (Philosophie de la médecine d'amélioration) :

Commenter cet article

Kevin Amagi 15/06/2013 19:30


Kevin Amagi Quelle rapidité dans la rédaction de ce billet ! Je suis à la fois passionné et
effrayé par le sujet. Je crois que je préfère mourir avant d'avoir une puce Google implantée dans le cerveau, mais il y a plein de domaines dans lesquels les bénéfices seront
importants.