Stéphane Geyres, Libre et sans Cahu dans son zac pour une députation.

Publié le par AL de Bx

Le Lot sous une Ville neuve: La Liberté, votez GEYRES!

 

 

Stéphane GEYRES, votez utile, votez Liberté

 

  • Stéphane Geyres (Mouvement des libertariens), 51 ans, consultant.
    Tee-shirts jaunes et tracts à la main sur le marché de Villeneuve-sur-Lot, les Libertariens ne cachent pas l'opportunité que représente la démission de Jérôme Cahuzac pour leur jeune mouvement, créé en février 2013. "Il y a une place à prendre, c'est une opportunité que nous avons décidé de saisir", explique Stéphane Geyres, venu de Toulouse pour se présenter.
    L'informaticien, qui ne peut venir que les week-ends à cause de son travail, espère dépasser les 5% avec un programme résolument libéral. "C'est en revenant sur une politique où l'Etat serait seulement régalien que nous pouvons retrouver la prospérité", poursuit-il. En clair, il réclame moins d'impôts, de réglementations et une plus grande liberté pour l'individu.
  • Par Candice Olivari
  • Source: FR3



 

stephane-geyres-51-ans-se-porte-candidat-a-l-election_11834.jpg

Le communiqué de presse de Stéphane pour annoncer sa candidature :


Le Mouvement des Libertariens sera candidat à Villeneuve-sur-Lot en juin.

Partout dans le monde, les libertariens ambitionnent, pour tous, un monde de liberté, perdue depuis longtemps. Un monde dans lequel tous les individus libres sont responsables d'eux-mêmes. Un monde où personne n’est forcé de sacrifier ses valeurs au bénéfice de quelques privilégiés, tout en plaçant la charité naturelle de l’être humain au cœur de la vie sociale. Un monde de bon sens et de confiance.

La bureaucratie et l’état-providence ne sont pas le remède mais la cause de la misère et du pessimisme qui gangrènent ce pays depuis des décennies.

Nous avons pris l’initiative de créer le Mouvement des Libertariens pour venir surprendre le jeu politicien. Ouvertement. Nous allons montrer que les autres candidats ne sont pas à la hauteur des enjeux, aucun. Qu'ils ne disent pas la vérité, qu'ils ne comprennent pas la crise et ses causes, que leurs solutions n'en sont pas.

Tous collectivistes, ils ne pensent qu'à s'engraisser honteusement par un faux capitalisme, celui de la connivence. Cahuzac n'est pas un cas isolé !

Nous serons heureux de vous rencontrer à Villeneuve-sur-Lot durant cette campagne, et nous sommes disponibles à tout instant pour développer avec vous nos idées.

Ni à droite, ni à gauche, ni au centre. Les Libertariens ne veulent pas prendre le pouvoir, mais le rendre à chacun.

 

Stéphane GEYRES,

 

62684 603880786308299 1096114920 n

Un candidat libertarien dans la circonscription de Jérôme Cahuzac

 

Stéphane Geyres, du Mouvement des Libertariens, a déclaré sa candidature dans l'élection législative partielle pour le siège de Jérôme Cahuzac. 

A lire sur le site des Libertariens, et sur la page Facebook de campagne de Stéphane Geyres.

Source:

Contrepoints Header

statue-of-liberty

Comme une profession de foi, la lettre de Stéphane:

 

La lettre de Stéphane aux électeurs de la circonscritption :

Chers Lot-et-Garonnais,

Notre circonscription, plus que toute autre en France, est révélatrice du climat d’incompétence et d’ignorance des réalités de notre pays qui règne à l’Assemblée Nationale.

Plus que jamais dans l’histoire de la République, la solution est à chercher hors de la classe politique en place, que ce soit le centre, la gauche ou la droite, et même les extrêmes. Tous, aujourd’hui, ne savent qu’exiger des réglementations, proposer des limitations, imaginer des contrôles, ordonner des sanctions et imposer des taxes. Le problème de la France, c’est sa liberté perdue. La liberté de créer, d’entreprendre, de travailler, de faire, de choisir sa vie, en individu de bon sens responsable !

Notre modèle social, politique et économique étouffe, depuis quarante ans, sous le poids des décisions que les politiciens prennent à notre place.

Je suis quant à moi quelqu’un comme vous tous. Simple salarié et autodidacte de la politique et de l’économie, jamais je n’ai compté sur l’état pour conduire ma vie que j’ai menée sans profiter de quiconque. Je me bats pour mes filles et pour nous tous.

Je suis du voisinage, né et vivant dans ce grand Sud-Ouest que nous aimons tous. Je ne suis pas un « parachuté », cet éléphant d’un parti qui cherche à s’assurer une place en se présentant en terrain conquis. Peu m’importe la place, je viens vous porter un message de liberté, de citoyen responsable qui a décidé, avec ses amis du Mouvement des Libertariens, de se lever en ces temps difficiles pour envoyer un signal fort aux gouvernants et à toute la classe politique : nous ne sommes pas un troupeau à diriger, nous sommes un peuple instruit et lucide qui mérite et exige le respect de ses droits fondamentaux.

Parce que la liberté est facteur de dynamisme économique, que le dynamisme économique est la meilleure des sécurités, de l'emploi notamment. Parce que la liberté d’échanger est la meilleure garantie d’un lien social resserré. Parce que la liberté est nécessaire à l’épanouissement de chaque être humain, je présente ma candidature comme député de la 3ème circonscription du Lot et Garonne pour porter le message de la Liberté.
 

Stéphane GEYRES,

81434507.jpg

Libres ! ... "La liberté est en très grand danger"

Cliquez ci-dessus afin de lire une interview avec son ami Ulrich de Paroles d'Actu et ci-dessous la vidéo de JL CACCOMO

 

 

 

Villeneuve-sur-Lot : les libertariens dans la campagne

Le jeune mouvement, très libéral, compte médiatiser ses idées à l'occasion de la législative partielle

 

Ils se disent héritiers du penseur libéral landais Frédéric Bastiat. Les libertariens comptent en tous les cas profiter de l'élection législative partielle de la troisième circonscription de Villeneuve-sur-Lot pour populariser les idées de leur mouvement fondé il y a six mois. 


Stéphane Geyres, 51 ans, informaticien auditeur toulousain, natif de Bordeaux, se déclare donc candidat. "Notre circonscription, plus que toute autre en France, est révélatrice du climat d’incompétence et d’ignorance des réalités de notre pays qui règne à l’Assemblée nationale, estime-t-il. Plus que jamais dans l’histoire de la République, la solution est à chercher hors de la classe politique en place, que ce soit le centre, la gauche ou la droite, et même les extrêmes. Tous, aujourd’hui, ne savent qu’exiger des réglementations, proposer des limitations, imaginer des contrôles, ordonner des sanctions et imposer des taxes. Le problème de la France, c’est sa liberté perdue. La liberté de créer, d’entreprendre, de travailler, de faire, de choisir sa vie, en individu de bon sens responsable ! Notre modèle social, politique et économique étouffe, depuis quarante ans, sous le poids des décisions que les politiciens prennent à notre place." 

 

Moins d'économie administrée, moins d'impôt, et un Etat qui se cantonnerait stricto sensu à ses fonctions régaliennes, voilà le message des libertariens.


Source:

© www.sudouest.fr 2013
201305081113-full.jpg

Villeneuve-sur-Lot. Et de deux candidats qui font huit pour une législative

législatives partielles à Villeneuve

Deux candidatures de plus pour les élections législatives de juin prochain dans la troisième circonscription. La liste s'allonge et ce n'est sans doute pas fini avant le 24 mai.

Dans deux semaines, vendredi 24 mai, à 18 heures, aucun candidat potentiel pour les élections législatives partielles des 16 et 23 juin prochain ne pourra se déclarer. Hier, deux nouveaux noms se sont ajoutés à la liste des candidats à la succession de l'ancien député Cahuzac.


Stéphane Geyres, 51 ans, consultant senior, est candidat pour le Mouvement des libertariens aux législatives. Son suppléant est Valentin Souny, 21 ans, étudiant en droit. «Notre circonscription, plus que toute autre en France, est révélatrice du climat d'incompétence et d'ignorance des réalités de notre pays qui règne à l'Assemblée nationale, indique-t-il. La solution est à chercher hors de la classe politique en place, quelle qu'elle soit. Le problème de la France, c'est sa liberté perdue : la liberté de créer, d'entreprendre, de travailler, de choisir sa vie… en individu de bon sens responsable.»

Et le Modem ?

La deuxième nouvelle candidature est celle de Benoît Frison-Roche, 62 ans, retraité, ancien officier de la marine nationale, investi depuis huit ans dans les actions de gestion de l'enseignement catholique. Son suppléant est Pascal Célérier, 41 ans, professeur de lettres au collège Anatole-France de Villeneuve-sur-Lot. «Ma candidature est indépendante. Je m'affiche clairement comme divers droite. Pourquoi je me lance dans les législatives ? Je ne suis pas dans une démarche d'opportunité mais dans une démarche de conviction. Je me considère représentant une candidature de rassemblement. Je veux le rassemblement des gens qui veulent œuvrer au rétablissement de tous les équilibres économiques, sociétaux… ici et au sein du Parlement».


Outre ces deux candidatures indépendantes, on retrouve à cinq semaines du premier tour l'ensemble ou presque des pièces pouvant figurer sur l'échiquier politique : Jean-Louis Costes (UMP), Bernard Barral élu par les militants socialistes lundi soir, Lionel Feuillas (Europe Ecologie les Verts), Marie-Hélène Loiseau (Front de gauche), Etienne Bousquet-Cassagne (Front national), sans oublier Joffrey Raphaël-Leygues - la classe biberon - 18 ans et lycéen, et Claude Leriche, qui entendait y aller aussi, «pour les plus pauvres.»

Il manque encore une pièce sur l'échiquier de la 3e circonscription, une pièce de couleur orange comme la teinte du Modem. A l'issue d'une réunion vendredi avec François Bayrou, Yamina Kichi, médecin à Sainte-Livrade, tient semble-t-il la corde. Le nom de son suppléant n'est pas encore connu. L'arrivée du mouvement centriste dans le jeu bouclerait presque la boucle des candidats engagés dans la course à la succession de Jérôme Cahuzac.

 

 

Réagissez sur : courrier@petit-bleu.fr

165070 548138928549152 699838806 n

Stéphane Geyres

Simple citoyen viscéralement optimiste, consultant informatique, 25 ans d'expérience, bilingue, ayant vécu dans 5 pays sur 3 continents et connu l'aventure de la création d'entreprise - dans un pays ou c'est mal vu et très aléatoire. Libéral convaincu et même libertarien, venu au libéralisme après des années d'errance politique et une grande déception de la droite traditionnelle, de ses présidents de la 5eme république et de la "rupture" de 2007. Autodidacte et curieux, découvre l'école autrichienne d'économie et engloutit les opus magni de Mises, Rothbard et Hoppe en quelques mois, puis découvre le libéralisme en tant que doctrine et modèle social. La lecture de Salin, Ron Paul, Hazlitt, Ayn Rand et même Mandelbrot finit de me convaincre du bien fondé de l'analyse libérale. Commence alors le projet de contribuer à mieux faire connaître et comprendre le libéralisme, pour que nos enfants vivent dans un monde digne d'eux...


Source:

Publié dans Politique

Commenter cet article

Jacques Gautron 10/05/2013 21:39


Jacques Gautron Nous sommes avec toi Stéphane, vas-y porte haut les valeurs de la liberté
!

Pierre Robert Michon 09/05/2013 22:38


Pierre Robert Michon Je suis prêt à parier que si Cahuzac se représente à titre personnel il repasse. C'est cela
le charisme. Les électeurs ne vont pas le trouver plus mauvais que tous ceux qui sont au pouvoir. A moins qu'ils se retrouvent tous sur Stéphane ce que je souhaite.

Christophe Lesage 09/05/2013 21:22


Christophe Lesage Cahuzac revient...

Jacques Peter 09/05/2013 19:15


Jacques Peter Félicitations et bonne chance.
Jacques Peter

Pierre Robert Michon 09/05/2013 12:42


Pierre Robert Michon Bravo Stéphane. C'est dommage de ne pas habiter dans le Lot et Garonne, ne serait-ce que pour
voter pour toi.
Ton adresse à tous les électeurs est parfait à un bémol près, à la fin de ton texte
j'aurais mis "porter le message de la Liberté non seulement dans votre circonscription mais aussi sur les bancs de l'Assemblé Nationale".
Bonne chance d'être compris déjà des électeurs de ta
circonscription.