Recherche d'emploi : 8 conseils à ne surtout pas suivre !

Publié le par AL de Bx

Le cabinet de conseil en recrutement Robert Half  rectifie le tir sur 8 idées reçues. Non, le CV ne doit pas tenir sur une page". Et, non, il n'est pas inutile d'envoyer une lettre de motivation...

 

Mythe n°1 – Il FAUT faire tenir son CV sur une seule page

Voilà une fausse idée bien ancrée. "Les responsables du recrutement préfèrent de loin obtenir un véritable aperçu de vos compétences et de votre expérience plutôt que de compter le nombre de pages que vous utilisez, assure Fabrice Coudray. Si vous dépassez la limite d’une page parce que vous avez besoin de plus d’espace pour énumérer l’ensemble de vos réalisations professionnelles, alors 'débordez'!" Attention néanmoins à respecter quelques règles de bon sens: ainsi le CV d'un jeune diplômé dépassera rarement une page (ne pas détailler tous ses petits boulots d'été par exemple), contrairement à celui d'un candidat bénéficiant d’une expérience de 20 ans au sein de plusieurs entreprises avec progression de carrière et/ou changement d’orientation.


Mythe n°2 - Il est inutile d’envoyer une lettre de motivation

Elle ne sert à rien, aime-t-on croire en la bâclant et en préférant soigner son Curriculum vitae. Surtout à l'heure d'internet... "Détrompez-vous! La plupart des responsables du recrutement apprécient un email d’accompagnement court, synthétique mais apportant des précisions. Cet email vous permet de détailler un ou deux points de votre CV, qui renforceront les arguments de votre candidature. Mieux encore: si de moins en moins de candidats envoient une lettre de motivation, un email bien pensé et bien écrit peut vous aider à sortir du lot", insiste Fabrice Coudray de Robert Half.

-> Lire "Le pire et le meilleur des lettres de motivation"


Mythe n°3 – Il faut éviter les missions en intérim

Au contraire, elles peuvent être source d'opportunités. "Ces missions, qui peuvent durer plusieurs semaines ou même plusieurs mois, peuvent notamment vous permettre d’étendre votre réseau et de développer de nouvelles compétences", souligne Fabrice Coudray. D'ailleurs de plus en plus d’employeurs considèrent les contrats en intérim comme une évaluation sur le terrain, qui leur permet de déterminer si un candidat potentiel correspond au poste avant de proposer un poste en CDI.


Mythe n°4 - Il faut répondre à un maximum d’offres d’emploi

"Certes, vous ne devez en aucun cas laisser passer une opportunité si vous sentez qu’elle vous correspond. Mais le fait de postuler à des offres qui ne vous intéressent pas vraiment, ou dont il est évident que vous ne pourrez respecter les exigences, représente une perte de temps: le vôtre et celui du responsable du recrutement…", observe Fabrice Coudray. Il est important de se concentrer sur des postes qui éveillent votre intérêt et qui correspondent à vos expériences et compétences. Il vous incombe ensuite de personnaliser votre candidature afin de montrer pourquoi elle mérite une attention toute particulière.


Mythe n°5 - Rechercher un emploi pendant une période de vacances ou pendant l’été, c’est inutile…

Il faut être lucide, l'activité est extrêmement réduite au mois d'août en France. Toutefois, cela peut devenir une chance. Car les recruteurs qui travaillent à cette période sont en général plus détendus et moins débordés que le reste de l'année. Aussi, ceux-ci pourront passer plus de temps à étudier votre candidature, sans être dérangés toutes les 5 minutes par un coup de téléphone ou une urgence à gérer. Les recruteurs ne liront peut-être que 10 dossiers au lieu de 40 habituellement, mais ils le feront de façon plus approfondie. L'idéal serait de décrocher un entretien à ce moment-là, où vous aurez tout le temps de discuter… "De plus, ajoute Fabrice Coudray, vous pouvez compter sur le fait que les entreprises reçoivent moins de dossiers de candidatures à cette époque, les personne en recherche d'emploi partant également en vacances".


Mythe n° 6 - Stop aux candidatures spontanées

Faux, à condition de bien postuler. "N'y allez pas à l'aveugle, insiste Fabrice Coudray. Sinon, vous récolterez 100% d'échec. Pour entreprendre cette démarche il faut avoir une raison double. D'une part, rêver de travailler pour ladite société. Ce peut être pour différentes raisons: vous connaissez quelqu'un qui y est employé et qui vante ses conditions de travail, l'ambiance, etc ; vous admirez le PDG et son parcours ; vous trouvez extrêmement intéressant leur produit ; vous vous identifiez aux valeurs de l'entreprise… Dans ce cas, adaptez votre discours en ce sens, en montrant que vous connaissez l'entreprise en avançant des données concrètes et en étant très sincère -évidemment sans faire dans le mélodrame et sans être mielleux. Le second axe: vous savez que l'entreprise recherche dans tel domaine et vous pouvez répondre à cette demande. Mettez vous en avant en indiquant savoir que l'entreprise recrute et que vous êtes expert en la matière".


Mythe n°7 - Une fois le CV envoyé, il convient de patienter

Absolument pas! "N’hésitez pas à contacter l’employeur dans les quinze jours après avoir déposé votre candidature, afin de réaffirmer votre intérêt pour le poste et de souligner les raisons pour lesquelles vous correspondez au profil recherché, conseille Fabrice Coudray. Les employeurs ont parfois besoin que vous leur rappeliez votre candidature". Selon le spécialiste du recrutement, la même démarche est également la bienvenue dans les deux jours suivant l'entretien. Il est de bon ton d'envoyer un petit mail de remerciement du type: "Merci du temps que vous m'avez accordé durant cette entretien. J'ai été très sensible à la qualité de notre échange."


Mythe n°8 - Il faut toujours accepter le premier poste qui vous est proposé

Vrai et faux. En réalité, il est important de se poser les bonnes questions. "Demandez-vous si l’opportunité correspond à vos objectifs de carrière à long terme. Le poste vous apportera-t-il des possibilités d’avancement et d’évolution professionnelle et/ou d’augmenter vos compétences et/ou de vous ouvrir à un nouveau secteur d’activité? Si ce n’est pas le cas, le fait de l’accepter risque de vous faire manquer une offre qui possède ce potentie?… ", fait remarquer Fabrice Coudray. Car même dans un marché de l’emploi difficile, et si la situation le permet, être sélectif(ve) peut s’avérer payant.

 

Source: http://www.challenges.fr/

Commenter cet article

Séb HPereira-Gherbi 13/03/2013 00:08


Séb HPereira-Gherbi Ah le coup du CV... ! Petite anecdote : quand je me suis inscrit à Pôle Emploi en sortant des études (2008),
j'ai eu le droit au fameux DVD "for gogole only" qui présente avec les images comment on doit s'actualiser et chercher sur le site... rrr... puis à une dame qui m'a envoyé vers une "session
rédaction de CV"... j'y suis allé, on m'a dit qu'en fait non, mon CV était bien, que je pouvais partir... ! Un peu de jugeote, soigner l'envoi (personnaliser...), de l'envie de bosser "visible"
par l'employeur, et souvent ça marche...

Elvire Cruz 13/03/2013 00:07


Elvire Cruz Toujours utile