Notre galaxie contiendrait plus de 60 milliards d'exoplanètes habitables

Publié le par AL de Bx

 Notre galaxie contiendrait plus de 60 milliards d'exoplanètes habitables, selon une nouvelle étude. Les naines rouges pourraient abriter un nombre de planètes habitables plus élevé que prévu.

 

60_milliards_de_plan_tes_sont-184393f5c3a89ceee7ea5d0b89701.jpg


Le nombre de planète où pourraient vivre des extra-terrestres est plus important que ce que l'on croyait jusqu'ici. Notre galaxie, la Voie Lactée, abriterait 60 milliards de planètes habitables. Les naines rouges, des étoiles plus petites et moins brillantes que le soleil, pourraient en effet abriter un nombre de planètes habitables plus élevé que prévu, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Astrophysical  Journal Letters et reprise par le site MaxiSciences.

 

 

A seulement 15 ans, il a introduit une petite révolution dans le monde de l'astrophysique, et même eu droit aux honneurs de la couverture de la revue scientifique Nature... Avec son père, astrophysicien du CNRS, Neil Ibata, élève de première à Strasbourg, a cosigné une étude sur la formation de galaxies naines autour d'Andromède. Leur théorie a remis en cause les fondements même de la physique depuis Einstein.

 


"La plupart des planètes de la Voie lactée orbitent autour de naines rouges", explique Nicolas Cowan, du Northwestern's Center for Interdisciplinary Exploration and Research in Astrophysics. Pour que la vie soit possible sur ce type de planète, il est impératif que l'eau y soit présente à sa surface à l'état liquide. Ce qui implique que la planète ne se situe ni trop près, ni trop loin de son étoile.


Jusqu'ici les spécialistes supposaient qu'au moins une planète habitable tournait autour de chacune de ces étoiles. Mais ce chiffre aurait été sous-estimé, car on n'aurait pas assez tenu compte de l'importance des nuages, selon cette nouvelle étude. "Les nuages causent à la fois le réchauffement et le refroidissement de la Terre", précise  l'un des auteurs.


Effet de serre

"Les nuages reflètent la lumière du soleil pour refroidir les choses et ils absorbent les radiations infrarouges depuis la surface pour provoquer un effet de serre. C'est ce qui contribue à garder la Terre suffisamment chaude pour abriter la vie".

Cela implique que la zone habitable autour des naines rouges est plus vaste que ce qu'on croyait. Pour confirmer la présence et le rôle des nuages, les chercheurs comptent sur le télescope spatial James Webb qui sera opérationnel en 2018.


Source: TF1 news

 

voie-lactee-600x280-copie-1.jpg

 

  1. Il y aurait 60 milliards de planètes habitables dans la Voie Lactée

Commenter cet article

Elisabeth Schwal 08/07/2013 08:47


Elisabeth Schwal
bon, ben, ya plus ka...

Daniel Thureau 08/07/2013 00:24


Daniel Thureau On se sent tout de suite moins
seul...

Kuing Yamang 07/07/2013 20:38


Kuing Yamang
C'est du gros n'importe quoi ce "la théorie d'Einstein remise en cause par un lycéen", la théorie d'Einstein (de Poincaré en fait) n'a jamais été remise en
cause.

Georges Lane 07/07/2013 20:18


Georges Lane
: http://www.spacetelescope.org/videos/hubblecast64a/

Philippe Leménager 07/07/2013 20:17


Philippe Leménager
Fascinant !
Je crois que je suis né un peu trop tôt..
C'est décidé, je deviens immortel !