Livre #4: Le pouvoir et la Foi

Publié le par AL de Bx

"L'Américain Bernard Lewis estime que chrétiens et musulmans peuvent cohabiter. Mais il met en garde contre les dangers d'une islamisation progressive de l'Occident. Le choc des civilisations n'est pas une lubie d'idéologue mais une réalité qu'il convient d'analyser pour éviter d'en subir les conséquences. Telle est la thèse de l'historien américain Bernard Lewis dans Le Pouvoir et la Foi.

 

http://www.ac-orleans-tours.fr/hist-des-arts/couv-art-et-pouvoir.jpg

 

Questions d'islam en Europe et au Moyen-Orient , essai constitué d'un ensemble d'articles et de conférences réalisés ces dernières années. Professeur émérite à l'université de Princeton, superviseur d'une somme intitulée L'Islam, Bernard Lewis est un expert dont les travaux font depuis longtemps autorité. Pour comprendre les enjeux de l'actualité moyen-orientale, nous explique-t-il dans cet ouvrage dépourvu de langue de bois, il faut mettre celle-ci en perspective, et ce d'autant plus que les musulmans décryptent souvent les événements présents à l'aune d'un passé traumatique ou mythique. Par exemple, si l'on écoute la propagande islamiste, les États-Unis et Israël sont les successeurs des chrétiens qui se sont emparés, voici mille ans, de Jérusalem. Cette doxa est si bien étayée, en Occident même, qu'elle est parvenue à occulter l'essentiel: les fameuses croisades étaient une réaction historique à l'intrusion de l'islam jusqu'au coeur de l'Europe. «Il est aujourd'hui à la mode de présenter les croisades comme la première incursion violente de l'impérialisme occidental dans le tiers-monde.

 

Cette interprétation anachronique n'a aucun sens dans le contexte de l'époque. Avant tout, l'avancée des armées chrétiennes au XIe siècle avait pour but de desserrer l'étau des musulmans en Europe et de reconquérir les territoires perdus de la chrétienté. (…) Comme l'Espagne et le Portugal, la Syrie et la Palestine étaient de vieilles terres chrétiennes et il était du devoir des chrétiens de les reprendre, d'autant que c'est là qu'étaient situés les lieux saints du christianisme. » Selon Bernard Lewis, le conflit entre chrétienté et islam est un fait structurant aussi bien pour l'Europe, qui s'est construite en imposant des limites à l'islam, notamment en repoussant les Turcs à Vienne au XVIIe siècle, que pour des idéologues musulmans, qui n'ont pas renoncé à conquérir cette région du monde.

 

Enjeux démographiques aux yeux de Lewis, il est possible de cohabiter avec l'islam, à condition que celui-ci ne soit pas hégémonique.

 

«L'Europe sera-t-elle islamisée ou y apparaîtra-t-il un islam européanisé?»

 

se demande le philosophe syrien Sadik al-Azm. Pour Lewis, la question est à prendre au sérieux.

 

«Les musulmans ont la ferveur et la conviction qui fait défaut aux Occidentaux, qui se perdent en atermoiements et en autodénigrements (…), mais ils ont surtout des atouts démographiques : un mélange d'accroissement naturel de la population et de mouvements migratoires qui pourraient aboutir dans un avenir relativement proche à des populations majoritairement musulmanes dans certaines villes européennes et même dans certains pays»

 

, affirme l'historien, qui rejoint ici la thèse du journaliste américain Christopher Caldwell dans Réflexions sur une révolution européenne, livre qui a fait grand bruit aux États-Unis, et envisage la possibilité d'une islamisation progressive de l'Europe.


Le pouvoir et la foi. Questions d'islam en Europe et au Moyen-Orient
de Bernard Lewis, Odile Jacob, 268 p., 23,90 €.

 

Le pouvoir et la Foi
Source, journal ou site Internet : Odile Jacob edts (avec le Figaro Littéraire)
Date : 30 août 2011
Auteur : Bernard Lewis

Publié dans Culture

Commenter cet article

Déborah Marchand 12/09/2011 23:45



Déborah Marchand


Pour répondre d'ores et déjà à la question posée, je dirai que : j'espère de tout mon coeur que ce sera.... "la deuxième alternative" qui verra le jour !!....

"Chrétiens et musulmans peuvent cohabiter." :

Mais bien sûr, sans faire preuve de chauvinisme : dans ma localité (Châtellerault), les relations entre les deux confessions sont "exemplaires" ! La "fraternité" y
est vraiment vécue. On peut dire que l'association (également poitevine) qui fut créée dans cet objectif : "l'Association (châtelleraudaise ou poitevine) des Fils d'Abraham", a réussi sa mission.
Meilleur exemple à donner en la matière : chaque année au début décembre est organisée une "marche à la lumière", sur trois km environ la nuit avec des torches et arrêt pour un mini-office
respectivement "à l'église, au temple et à la mosquée". Et bien me croira qui voudra : les musulmans "reçoivent les chrétiens dans leur mosquée" ! Et longtemps j'ai cru que c'était seulement ce
jour-là ; et bien non l'imam nous a dit l'année dernière que "la porte est toujours ouverte à quiconque souhaite assister à la meque" !! J'y suis allée deux fois (seulement le jour de la marche
!), je vous assure donc en témoin directe : chacun (homme "et femme + enfants" !!) y entre habillé "comme il veut" (laisser les chaussures à l'entrée est "la seule et unique obligation !), a
l'entièrement le choix de sa position : debout ou assis (par terre ou sur "des chaises" qu'ils installent spécialement au fond !) et "est exclusivement spectateur" (personne n'a l'obligation de
se mettre à plat-ventre par terre, ni aucune femme française de "porter le voile") ! Est fait également un effort de traduction française des textes. Et l'année dernière ils ont atteint le sommet
en matière de "concessions" : les enfants musulmans ont chanté et joué un sketch (pratique d'éducation religieuse utilisée normalement "uniquement par les églises chrétiennes") !!

Dommage que je n'ai pas de sous pour aller assister physiquement à cette réunion et "évoquer verbalement ce que je viens de dire" (cependant à préciser que "je n'interdis à personne de le faire
pour moi" ! Si le coeur vous en dit, ne vous gênez pas : présentez le "Châtellerault, un exemple à suivre" !). Prévenue plus en avance, j'aurais peut-être même pu décrocher auprès de l'Imam une
confirmation écrite. Bon tant pis.....En tout cas je me tiens à dispo si l'un de vous en parlait et qu'était émis le souhait de se procurer une "documentation".



Olivier-Benoît Garand 05/09/2011 11:59



Olivier-Benoît Garand D'une actualité brulante, dit-on ... Mais éminemment plus compliqué qu'on ne
pense a priori.