Liber'AL News #8 - AL-MLG-PLD....Le journal d'actualités internes des libéraux

Publié le par AL de Bx

Liber'AL

Libre Alliance Libérale

News AL / ML-G/ PLD

sur

L&L

  Liber'AL est un condensé d'actualités internes au sein des mouvements libéraux existants, hors TT

  "Osons la Liberté, favorisons ensemble nos échanges"

 

  N'ayez pas peur de chercher les liens en gris clair et cliquez dessus svp,

 

 

 

Intervention de Sabine Hérold au sujet d'un possible rapprochement indépendant avec le NC

 

Le dimanche 7 novembre, les adhérents d’Alternative Libérale se sont  prononcés sur le projet de rapprochement entre Alternative Libérale et le Nouveau Centre.
 
En tant que co-fondatrice, ancienne présidente et ancienne porte parole, je voterai en faveur de ce projet pour trois raisons principales :
 
1/ Il est grand temps qu’AL ait des élus
! Près de cinq ans après la création d’Alternative Libérale, le constat est simple : malgré beaucoup d’énergie et de travail, notre parti ne dispose quasiment pas d’élus, les seuls élus (conseillers municipaux) l’ayant été sur des listes multi-étiquettes.
Nous avons tenté à plusieurs reprises d’aller au combat en indépendants (législatives de 2007, cantonales de 2008, européennes de 2009) : preuve a été faite que malgré un engagement sans faille de nos candidats, le système électoral français ne permet pas à une jeune formation d’obtenir des élus, seuls à même d’agir au quotidien.
Si nous voulons que les idées libérales soient représentées à chacun des niveaux de décision dans notre pays, il faut que notre parti puisse obtenir des élus, ce qui n’arrivera pas sans partenariat solide avec un parti disposant déjà d’élus.
 
2/ Les libéraux appartiennent à la famille centriste
Aussi bien historiquement en France (du temps de l’ancienne UDF d’avant le départ de Démocratie Libérale) que partout aujourd’hui en Europe (citons l’ALDE au parlement européen), les libéraux et les centristes siègent ensemble et savent porter des messages communs.
Pour davantage peser dans le débat public, AL doit rejoindre ses alliés naturels que sont les centristes, aujourd’hui incarnés par le Nouveau Centre.! Est-il d’ailleurs besoin de rappeler qu’un nombre non négligeable d’anciens élus DL ont rejoint le NC ? D’autres anciens UDF portent également des messages très proches des nôtres à l’image d’un Charles de Courson.
Nous ne sommes pas identiques, mais nous portons un certain nombre de valeurs communes. Et je suis convaincue qu’Alternative Libérale, grâce à ses dirigeants talentueux et motivés, insufflera davantage de libéralisme dans les idées du Nouveau centre.
 
3/ Dans le cadre proposé, Alternative Libérale gardera toute son indépendance
Le principe de l'association proposé par le bureau d’Alternative Libérale garantit à Alternative Libérale de conserver une totale indépendance face au Nouveau Centre.
Le programme d’AL restera tel qu’il est et aucune concession ne sera demandée. Et je fais confiance dans ses dirigeants pour conserver jalousement sa liberté de ton. Louis-Marie Bachelot est digne de confiance, il s'est souvent présenté sous les couleurs d'AL, avec d'excellents résultats (législatives, cantonales, européennes). Nous avons tout intérêt à le soutenir dans cette étape importante de notre mouvement.
 
Pour toutes ces raisons, je suis convaincue que cet accord d'association entre Alternative Libérale et le Nouveau Centre ouvre une nouvelle étape importante dans la vie et le développement de notre parti.
 
J’espère que les adhérents sauront saisir cette chance et voteront en faveur de ce rapprochement. Il est grand temps de sortir le libéralisme de sa marginalité pour en faire un acteur politique qui compte.
 
Bien cordialement,
 
Sabine Herold

 

Elections internes

 

 

Bonjour à tous,

Nous avons hier procédé au dépouillement des votes physiques, des votes par procuration et des votes par procuration déjà arrivés .

J'ai réalisé ce dépouillement avec l'assistance de Déborah Marchand et Laurence Petit

Un dépouillement complémentaire sera réalisé en fin de semaine pour les votes par correspondance supplémentaire.


Louis-Marie Bachelot

 

 

Les résultats vous seront communiqués en fin de semaine.

Dans le cadre d'un résultat qui serait positif pour un lien avec le NC, rien d'envisageable tant que le CN d'AL avalise sans négociation conjointe. Ce n'est pas un vote qui donne carte blanche...

A bientôt

AL'ain

 

 

ALTERNATIVE LIBERALE et le NOUVEAU CENTRE

ALLIANCE et INDEPENDANCE

-

http://img40.imageshack.us/img40/4228/logoalternativelibrale.jpghttp://mathieusoliveres.midiblogs.com/media/01/01/1400109210.jpg

 

je vous informe que les prochaines conventions thématiques du Nouveau Centre auront lieu :

Le lundi 15 novembre sur l'équilibre des chances

Le jeudi 16 décembre sur la santé

 

 Pour info:

vous devez vous inscrire par téléphone : 01 74 03 18 26 ou par courriel : evenementiel@nouveaucentre.fr

Merci de vous signaler comme d'Alternative Liberale

  Nouveau Centre

http://mathieusoliveres.midiblogs.com/media/01/01/1400109210.jpg 

-----

l'Europe avec Nelly Guet

Bonjour à tous,

Nous avons tous ce jour une préoccupation commune qui décidera de l'avenir d'AL.

Dans ce contexte, je tiens à rappeler combien nos alliés libéraux européens -
notamment le FDP dont j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs responsables à
Helsinki au congrès de l'ELDR et aussi plus récemment à Berlin - souhaitent que
les Libéraux français prennent place sur l'échiquier politique européen.

Vous trouverez ci-joint mon compte rendu de la rencontre nationale du 24 octobre
entre le Présidium du parti et les présidents de circonscriptions. Il me semble
important d'informer sur le travail d'un parti libéral au pouvoir.

Bonne lecture à tous! nous essaierons d'inviter en janvier un responsable du
FDP.

Nelly GUET

Compte rendu du congrès du FDP réunissant les

présidents de circonscription de toute l’Allemagne

et le « Présidium » du parti

Le 24 octobre  2010 à Berlin  11h -15h 


Première partie :
Successivement à la tribune :
* Christian LINDNER, Secrétaire Général du FDP
Rappelle les engagements pris et démontre en quoi le FDP est en mesure de « faire la différence »

* Birgit HOMBURGER, Présidente du groupe parlementaire FDP
Expose les résultats positifs de l’année écoulée :
- Sur le plan social : les réformes concernant Hartz IV (allocations destinées aux enfants des familles les plus démunies), celles s’appliquant à la santé
- Sur le plan économique : les mesures en faveur des PME
- Dans le domaine de l’Education/ Formation
- Sur le plan énergétique
Et démontre où se situe la différence entre une coalition CDU/SPD et une coalition FDP/CDU.
Elle fait remarquer que la politique de changement mise en œuvre par le FDP qui explique en grande partie les réussites de
ce gouvernement n’est jamais relatée par les médias.
Par exemple, lorsqu’il concerte les partenaires sociaux, le FDP est accusé d’encourager les lobbies. Quand les « Verts et les Rouges » consultent, ils choisissent « les bons partenaires ». De quel droit s’érigent-ils constamment en instance morale apte à décréter qui est bon et qui est mauvais ?

Stuttgart 21 révèle au grand jour l’incapacité de la société allemande à se transformer.
Les manifestants ont attendu la dernière étape du projet qui a vu le jour il y a 15 ans pour organiser le blocage.
Le FDP considère que la nouvelle gare résulte d’un concept résolument tourné vers l’avenir qui s’inscrit dans un ensemble européen.
Le FDP considère que l’Allemagne est un Etat de droit et n’a pas à octroyer le pouvoir à la rue.
Le FDP veut une Allemagne qui investisse dans la recherche, l’innovation et les nouvelles technologies.
Quand les autres ne parlent que des risques, le FDP veut parler de l’avenir.

* Guido WESTERWELLE, Président du FDP, Ministre des Affaires Etrangères et Vice-Chancelier
Pourquoi tout va mieux ?Le chômage a diminué, est passé au dessous

de la barre des 3 millions. Il n’a jamais été aussi bas depuis 18 ans.
A qui devons-nous notre réussite ? aux PME et aux classes moyennes.

Notre structure économique nous a permis de former et d’embaucher,

pendant qu’en France 25% des jeunes sont au chômage. Nous avons mis

un terme aux subventions de la grande industrie (cf. General Motors en

2008/09). Nous ne faisons pas de clientélisme.
Nous misons sur le courage de nos employeurs et de nos employés, car ce
sont les PME qui sont à l’origine de notre succès. A elles seules elles assurent
80% des embauches et 50% des places d’apprentissage.
Nous nous opposons pour cette raison aux mesures qui pénalisent les entreprises familiales, l’épine dorsale de notre société !
Parallèlement nous avons renforcé le pouvoir d’achat grâce notamment

à Hartz IV, à la suppression de l’impôt sur les successions, etc.…

Nous nous prononçons clairement en faveur d’une politique de migration

ayant pour objectif l’intégration et posant des conditions. Nous entendons

également promouvoir une politique nataliste en faveur des familles car nous

avons avant tout le souci des générations futures.
Pour nous, la justice sociale, c’est une justice qui reconnait le travail fourni et la

réussite de chacun. Pour cette raison, nous jugeons indispensable en cas de

regroupement familial que toute personne jeune, en bonne santé soit obligée

d’accepter un travail en échange des droits sociaux acquis.
Nous ne voulons pas nous satisfaire de nos réussites. Nous voulons résolument

investir pour l’avenir grâce aux technologies et nous opposer à ceux qui sont

résolument « contre », en matière de formation, de recherche, de santé, de
coopération internationale.
Nous voulons faire disparaître les vestiges de l’économie planifiée, renforcer les règles concernant le pacte de stabilité et de croissance et nous opposer aux interventions systématiques des Etats.
Il nous faut passer à l’offensive et communiquer sur nos réussites, montrer par exemple que la simplification de la règlementation sert les intérêts des classes moyennes.
Nous devons répondre de nos convictions et laisser les opposants « Verts et Rouges » exiger toujours plus d’endettement de l’Etat.
Deuxième partie :
Prennent place à la tribune 12 membres du « Présidium du FDP »,

dont 3 ministres :
· Guido Westerwelle : Affaires Etrangères
· Philipp Rösler : Santé
· Rainer Brüderle : Economie
Qui répondront aux questions des responsables locaux du FDP, concernant des thèmes aussi divers que : l’éducation, la fécondation in vitro, le désarmement, le pacte de stabilité et de croissance, l’Union Européenne, l’Agence Fédérale pour la santé, le G20, le protectionnisme,
l’économie de marché, la politique énergétique, la politique fiscale, l’émigration.
De toutes ces interventions la presse locale retiendra principalement, voire exclusivement les critiques - dont l’une affligeante qui sera montée en épingle
de manière à permettre de créditer le FDP de seulement 2% des voix – au lieu de relever que ces échanges avaient majoritairement permis un dialogue sur un grand nombre de questions qui préoccupent les électeurs

allemands.
En conclusion, Guido Westerwelle résumera la position du FDP ainsi : pendant

que les Verts utilisent les angoisses de la population, que la CDU prétend les

partager, nous voulons grâce à nos convictions donner du courage, inciter à

faire confiance, à se faire confiance et à agir ainsi en responsabilité. Nous avons
pu aujourd’hui – parce que nous sommes des Libéraux – parler ensemble en
toute franchise. Merci à tous.
Nelly GUET - Première Conseillère d’Alternative Libérale - le 29 octobre 2010 En complément d’information, Madame Gabriele Renatus, Directrice de l’organisation nationale et des finances du FDP fera un court exposé sur les moyens de communication mis à disposition des élus.
-----------------------------------------------------------------------------------
ELECTIONS :


Nous avons déjà plus d’une demi-douzaine de candidatures certaines
aux cantonales
.....sur toute la France. Si d'autres personnes se manifestent, prenez contact avec Vincent Mauricart

Cantonales 20 et 27 mars 2011 et Sénatoriales 2011 : prendre

contact chez AL
: elections@alternative-liberale.fr

 
Réseau LHC
 

Cliquez l'image et lire la lettre LHC d'octobre

 

------------------------------------------


 

 

La gauche libérale existe et veut désormais donner de la voix. C’est la raison d’être d’une nouvelle organisation, le Mouvement des Libéraux de Gauche (MLG). Son objectif : favoriser l’émergence d’une gauche nouvelle en France, individualiste et émancipatrice, et présenter des candidats aux élections législatives de 2012.

 

La table ouverte du MLG Paris, c'est chaque mercredi soir à L'Assassin Bar Restaurant (M°Couronnes). Rendez-vous pour l'apéro à partir de 19h30 !

--------------

Défense du libéralisme

Mouvement des Libéraux de Gauche

Mouvement des Libéraux de Gauche « Il faut valoriser et défendre le libéralisme qui fut, rappelons-le, une valeur de gauche au 19ème siècle, qui permit de briser la toute-puissance du clergé et les séquelles de l’Etat monarchique. »

Le Parti Socialiste Suisse a donc décidé, suite à son congrès de ce week-end, d’inscrire à son programme la rupture d’avec le capitalisme. Peu m’importe ses motivations, qu’elle soient un  retour à la pureté idéologique ou un opportunisme électoraliste. La question qui se pose est: quoi d’autre, quel système politico-économique serait possible en remplacement du capitalisme? pour lire la suite cliquez ici

 



Le site du MLG : http://www.libgauche.fr/    
Le Train de Vie : http://www.letraindevie.fr/

 

Les posts du ML-G:

 

 

----------------------------------------

 

Parti Libéral Démocrate,  

 

Nos valeurs sont celles du libéralisme qui puise ses racines dans la civilisation occidentale et plus particulièrement dans la pensée des grands philosophes des Lumières et de leurs successeurs.

Elles se résument en quelques principes simples.

La liberté individuelle, La propriété privée, L’économie de marché, La solidarité, Un Etat limité,

Le Parti Libéral Démocrate au rendez-vous des cantonales sur FB

 

Transports, logement, formation, gouvernance, politique urbaine, fiscale, sociale et environnementale, sécurité publique, ... les sujets concernant la politique des Conseils Généraux ne manquent pas pour ceux qui souhaitent les aborder d'un point de vue libéral!
Ce groupe est fait pour que chacun en débatte, propose, et, mieux encore, milite afin de mettre en œuvre une politique libérale dans son département

----------------

Attaquer le statut des entreprises innovantes ne rétablira pas l'équilibre des comptes publics par Aurélien Véron


Le système fiscal et social français est un puissant frein à la création durable de valeur sur le territoire. Pourtant, plus sûrement que les discours présidentiels, la prise de risque et les investissements dans la recherche sont les emplois industriels de demain des ouvriers. La mondialisation a augmenté la rentabilité des activités de recherche et développement (R&D) et réduit celle des activités stables où l’innovation est faible ; la crise économique a accéléré ce processus.


En 2004, les parlementaires de la majorité avaient créé le statut de "Jeune Entreprise Innovante" (JEI), remède partiel à ces problèmes. Il donnait droit à des exonérations de charges sociales, des exonérations d'impôts sur les sociétés et des possibilités d'allègements d'impôts locaux. Ce dispositif concernait 1.800 entreprises en 2009, qui ont pu embaucher du personnel en R&D, lancer des projets innovant et investir dans du matériel de R&D. Aujourd’hui, cette même majorité prévoit des restrictions considérables au statut de JEI dans le Projet de Loi de Finance 2011 (PLF). Avec le resserrement du crédit impôt recherche, cela va pénaliser la recherche productive.


Plutôt que de pratiquer le changement permanent handicapant lourdement l'investissement de long terme des capitaux, la majorité devrait copier les réformes courageuses engagées par la coalition Tories-Libdem au Royaume-Uni. Afin de rétablir l’équilibre des finances publiques, cette dernière réalise des économies budgétaires pérennes tout en réduisant le taux de l’impôt sur les sociétés.


En effet, s’il veut réduire son déficit, l’Etat ne doit pas racler les fonds de tiroir mais mettre fin à ses actions préjudiciables à l’activité future : on ne pourra prélever des impôts sur la création de valeur que si cette création de valeur a lieu sur notre territoire.


Le Parti Libéral Démocrate est globalement opposé aux exonérations fiscales et aux statuts particuliers qui faussent la concurrence et créent des effets d’aubaine. Nous souhaitons que ces exemptions de charges soient étendues à tous les acteurs. Mais à défaut d'allègement des prélèvements obligatoires pesant sur le travail et les entreprises, il est primordial de préserver les exemptions les plus favorables à l’innovation. On pourra plutôt aller chercher les quelques millions dans le budget des multiples comités Théodule que de Gaulle critiquait déjà en son temps.

 

---------------

 

 

 

----------------

La Droite Libre - Officiel

La Droite libre est un mouvement libéral-conservateur associé à l'UMP.
"Droite Libre" , nous exprimons notre attachement au libéralisme, aux libertés. Mais aussi du fait que, bien que dans le giron de l'UMP, LDL s'en détache assez souvent.

Blog www.ladroitelibre.fr

 

LA LIBERTE ?

Nous la connaissons tous !



Nous la connaissons intimement, car elle est inscrite dans nos gènes.

Elle est inhérente à la nature humaine et à notre civilisation judéo chrétienne.



Nous sommes tous issus de sociétés antiques. Dans leur évolution, deux religions nous ont fait passer de ces sociétés antiques aux sociétés modernes.



Cette évolution a permis, depuis le Décalogue, de valoriser les individus et l’exercice de leur libre arbitre, par la détermination des lois naturelles qui font qu’une vie est humaine et la découverte, par la raison, de ne pas attenter à sa propre vie, qui nous vient de Dieu, ce qui a donné une valeur à la vie humaine.



De ces fondements ont découlé les libertés individuelles, les droits de l’homme, le droit de propriété, tous ces éléments qui sont la base des idées libérales, qui sont constitutifs des sociétés modernes, des Etats de Droit et qui ont été repris dans les constitutions des Etats modernes occidentaux



De tous temps, certains ont voulu nous convaincre que c était faux. Que nous n’étions pas capables de nous gérer nous-mêmes, d’être responsables de notre vie, de notre avenir, qu’ils sauraient mieux le faire que nous, qu’ils nous devaient de nous assister !

Ils se sont mis en tète de gérer, avec notre argent, nos biens, notre vie de travail, nos repos et nos retraites, nos entreprises, nos déplacements, notre éducation, notre santé, nos informations. Ils nous ont convaincus que « C’ETAIT BON POUR NOUS ». Quand cette formule s’est trouvée éculée, elle est devenue « C EST BON POUR LA PLANETE ».



Pour gérer leur entreprise de spoliation, il leur fallait de l’argent « DES MOYENS» et ce fut toujours plus, ils nous ont ruiné et ont continué en empruntant en notre nom, ruinant ainsi les générations futures et trouvant toujours de nouveaux boucs émissaires qui étaient censés les dédouaner de leur responsabilité.



Ils ont utilisé tous les moyens pour y arriver, la force, la séduction. Il nous a fallut des efforts et des souffrances sans pareils, héroïques, pour recouvrer, quelquefois seulement, des bribes de cette liberté volée.



Ces idées libérales sont intolérables à certaines idéologies qui y trouvent des obstacles à leur emprise sur les individus et de ce fait n’ont eu de cesse que d’abattre les religions qui, prétendaient-ils, étaient un obstacle au développement des libertés Mais c’était toujours pour mieux nous en priver et nous conduire sur les voies de la servitude.



Or, depuis peu, dans les atteintes à cette liberté que nous nous acharnons à défendre, s’ajoute un autre intervenant qui lui, en est resté au stade des sociétés antiques violentes et prétend nous entrainer, avec cette même violence, dans une régression sans précédent, afin de nous soumettre totalement à des servitudes desquelles nous nous sommes arrachés péniblement pendant des siècles de luttes. Il est aidé en cela, sans vergogne, par ces idéologies socialo-marxistes, dont tout les séparent, y compris la liberté des femmes, mais à qui aucune compromission ne fait peur, complices d’un jour dans cette entreprise d’asservissement.



Les moyens exceptionnels que nous offrent les nouvelles technologies nous permettent à présent de nous regrouper et notre nombre sera notre force pour peser sur les décisions des politiques qui ont toujours été prêts à gagner des votes en limitant notre liberté et qui devraient se trouver à présent obligés de retrouver le chemin de la raison car :



Nous ne sommes pas un parti politique,

mais nous soutiendrons tous les hommes ou partis qui se dresseront pour défendre nos valeurs fondamentales



Nous ne sommes ni violents, ni racistes, nous avons simplement décidé de ne plus nous taire



NOUS SOMMES LA MAJORITE SILENCIEUSE



NOUS SOMMES LE PEUPLE

anna sultana

 

 La vidéo de Liber'AL

 

 

Publié dans Communiqué de presse

Commenter cet article

Daniel Thureau 10/11/2010 11:17



Daniel Thureau Et encore chez nous, on est encore plus mal loti, nous avons les jacobinos-Fascisants régionalistes
identitaires qui s'appuient sur l'esprit fédéraliste uniquement pour défendre leur épicerie.......



Daniel Thureau 10/11/2010 10:54



Daniel Thureau Oui c'est partout, j'ai claqué la porte du Parti fédéraliste car il y avait trop de problèmes de
personnes, de toute façon les fédéralistes sont pas mieux loti que les libéraux sur le plan politique, ce sont deux courants de pensée qui ont du mal à se défaire du clivage droite
gauche...Enfin...C'est mon avis.....



aldebx 10/11/2010 10:26



Alain Genestine


C'est un mouvement qui s'est crée il y a peu (2 ans) faisant suite à la scission de quel que personnes d'AL plutôt de clivage droite conservateur, je dirais plutôt mettant plus l'accent sur
la donne économique, notamment Aurélien Véron ex pdt d'AL pour un temps court, car le bureau démissionna dans son ensemble et lui-même fut mis sur la touche par ce
fait. Dommageable pour tout le monde. Nous travaillons actuellement afin de trouver une issue pour réconciliation, jamais simple de gérer les hommes et le leadercheap!!



Daniel Thureau 10/11/2010 10:25



Daniel Thureau C'est quoi le parti libéral démocrate...?



Thierry Vimal de Fléchac 09/11/2010 11:59



Thierry Vimal de Fléchac Il ne reste qu'à convaincre le
MoDem pour relancer le principe d'un grand Centre, Sociale, Libérale et Républicain, qui mettra fin à un capitalisme dévoyé et un à socialisme égalitaire, chantres de la ringardise et de
l'immobilisme.