Retour vers le futur! Un Madelin biolibéral sans conservateurs!

Publié le par AL de Bx

Espérons que les idées libertariennes prennent le dessus, et que l'action soit déterminante, à suivre....soyons vigilant, mais aussi confiant!


POUR UNE PAROLE LIBÉRALE INDÉPENDANTE, NOUVELLE ET FORTE

d' Alain Madelin

 

Libre échange avec Alain Madelin


 

A un an du premier tour de l’élection présidentielle, je reprends la parole. En toute liberté intellectuelle et en toute indépendance politique.

Le libéralisme est d’ailleurs d’ores et déjà au cœur du débat politique non pas parce qu’on le propose mais parce que tous s’y opposent. Tous ou presque, entretiennent les peurs de la mondialisation libérale et de l’Europe libérale et proposent de mieux contrôler la société, les citoyens, l’économie et nos frontières (voir La mondialisation, vous dis-je )

Le Président, le gouvernement et la majorité présidentielle ont fait le choix de se démarquer de toute référence libérale pour mener une politique placée sous le sceau du « retour de l’Etat ».

Au sein de l’UMP,  le courant libéral s’est vu dilué et marginalisé.

Dans un tel contexte, le moment est venu d’affranchir les libéraux des conservateurs. C’est une opportunité pour les libéraux de se présenter sous un jour nouveau. De tracer  les contours d’une société de confiance au-delà des vieux clivages et des vieux clichés. Avec la conviction que pour entrer dans la grande société ouverte du nouveau monde, les valeurs, les idées, les propositions libérales sont plus que jamais nécessaires (voir Le retour des politiques libérales). Partout dans le monde, une nouvelle dimension « confiance dans la liberté individuelle – confiance dans l’Etat » transcende l’approche gauche droite (voir La France manque d’une bonne boussole).

La reconfiguration de la vie politique intellectuelle française inéluctable. Dans le patrimoine historique et culturel de la gauche il y a la confiance dans la liberté individuelle, dans le progrès et la volonté d’émancipation des personnes par rapport aux tutelles de toutes sortes. Rien de plus moderne, même si l’on n’en voit guère la trace dans le programme du parti socialiste.

Dans le patrimoine historique et culturel des libéraux, affranchis des conservateurs, il y a le parti pris de la défense des faibles contre les puissants, l’affirmation forte des droits individuels et la générosité sociale. Rien de plus nécessaire (voir Après l’Etat Providence, l’Etat Social 2.0 et La justice sociale ne se confond pas avec la redistribution). Au-delà de ses déficits financiers, la France souffre d’un déficit de confiance (voir Les déficits de confiance creusent nos déficits financiers). Pour que les Français retrouvent confiance, il faut leur faire confiance. Il est révélateur que les meilleures politiques du gouvernement soient celles de l’autonomie des universités ou de l’auto entrepreneur, c’est-à-dire des politiques dont le préfixe « auto » marque un choix de confiance dans la liberté.

Dans l’élection présidentielle qui s’approche, les candidats qui rêvent de « prendre le pouvoir » et qui se prépare à expliquer aux Français pourquoi ils doivent « leur faire confiance » devrait réfléchir aux avantages et à l’écho d’une politique visant à redonner du pouvoir aux français, à faire confiance dans leur liberté et dans leur responsabilité. Nous n’avons pas besoin d’un « Super Etat » mais de « Super citoyens ».

C’est en tout cas muni de cette boussole que j’entends structurer une parole libérale, indépendante, nouvelle et forte. Avec toutes celles et tous ceux qui le voudront. Ce blog est le leur. Et les idées se doivent de précéder l’action.


Alain Madelin,

 

Source le blog wordpress:

 

 

 

 

 

 

Les sites d'Alain Madelin,

 

Euro92
Fondé en 1988, par Alain MADELIN, l'Institut Euro 92 rassemble des décideurs et responsables économiques soucieux alors de renforcer la compétitivité globale de leur pays face aux nouvelles exigences créées par la mise en place du Marché unique et la mise en route de l'Union Européenne.
http://www.euro92.com

 


Les cercles libéraux
Créés à l'initiative d'Alain Madelin les Cercles libéraux constituent un espace de réflexion libre et indépendant au cœur de la société et ouvert sur le monde pour concevoir et exprimer des propositions modernes et libérales marquées par l'audace réformatrice.
Les Cercles libéraux ont vocation à être un pont entre le monde des idées et celui de l'action, entre la société civile, les décideurs politiques et les leaders d'opinion.

 


Liberaux2007
Au moment des éléctions présidentielles de 2007, les libéraux entendaient présenter sur ce site leurs idées, leurs propositions et les placer au cœur du débat politique.
http://www.liberaux2007.fr

 


Alainmadelin2002
Alain Madelin a proposé un projet pour une nouvelle France lors de l’élection présidentielle de 2002. Des propositions toujours d’actualité!
http://www.alainmadelin.com/propositions/

 


Demlib
Demlib fut le site de démocratie libérale. Il comprend des milliers de pages de dossiers, documents et d’articles…
http://demlib.com/netlib/

Eurolibnetwork
L’univers d’Eurolibnetwork est celui de la communauté internationale de celles et ceux qui partagent sur le web les valeurs de la liberté, du respect des droits individuels, et qui veulent construire des sociétés ouvertes pacifiques, libres et prospères grâce à l’économie de marché et au libre échange. Eurolibnetwork n’est pas un think-tank de plus sur le web, mais le premier thinktank conçu pour le web.
http://www.eurolibnetwork.net

 

 

http://bachelot.hautetfort.com/media/00/00/397417317.3.jpg

Biographie

Avocat de profession, longtemps inscrit au barreau de Paris, Alain Madelin est une figure majeure du renouveau des idées libérales en France.

Engagé aux côtés de Valéry Giscard d’Estaing, il est élu en 1978 député d’Ille-et-Vilaine et constamment réélu à ce poste auquel il renoncera en 2007. Il sera aussi à deux reprises député européen et vice-président du conseil régional de Bretagne.
En 1986 il devient ministre de l’industrie, des PTT et du tourisme.
En 1993 il est ministre des entreprises et du développement économique chargé des petites et moyennes entreprises et du Commerce et de l’artisanat
En 1995 il devient ministre de l’économie et des finances, et démissionnera peu après.
Après avoir fondé le mouvement Idées Action, il sera Président-fondateur de Démocratie Libérale.
Il est candidat à l’élection présidentielle de 2002 où il obtient 3,91 % des suffrages.

En 2007, Alain Madelin se placera en retrait de la vie politique (« en retrait et non en retraite » dira-t-il). Il s’est alors sur le plan professionnel orienté vers l’industrie et la finance. Il préside aujourd’hui le fonds d’investissement Latour Capital spécialisé dans l’accompagnement financier et stratégique des moyennes entreprises de croissance.
Engagé depuis longtemps dans la cause du développement de l’Afrique, il est le promoteur d’un ambitieux programme d’éducation pour tous sur le continent africain.

 

 

 

 

C’est le programme Sankoré qui équipe l’Afrique en classes numériques (une première tranche de 5 000 classes est en cours de réalisation) et qui développe un écosystème international de création ressources numériques éducatives libres et gratuites pour les enseignants.  Alain Madelin préside (à titre bénévole) le Groupement d’Intérêt Public pour l’Education Numérique en Afrique, chargé de la mise en œuvre du programme Sankoré :

Voir la biographie d’Alain Madelin « Fidèle à ses origines populaires » publiée en 2002 par Marie-Ange Michet.

Il est pour l’égalité des chances. Il croit au mérite, à la récompense de l’effort. Il dit que le travail est le seul capital des plus pauvres. Il fait confiance à l’homme, à son initiative, à sa liberté. Il veut réunir générosité, prospérité et solidarité. Avec la volonté de ne laisser personne au bord du chemin. Et de donner à chacun sa chance, toute sa chance. L’ascenseur social pour tous.

Ouvrages :

  • Quand les Autruches prendront leur retraite (2003)
  • Le droit du plus faible (1999)
  • Aux sources du modèle libéral français (1997)
  • Quand les autruches relèveront la tête (1995)
  • Chers compatriotes (1994)
  • Pour libérer l’école (1984)

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

Rémi ROUX 25/04/2011 00:27



La France c'est pas vraiment un pays où l'état "viole la propriété privée", "contrôle les gens" . Tu dois confondre la France avec L'URSS. Dois je te rappeler que John Stuart Mill était pour un
libéralisme politique et pour la propriété collective des moyens de productions. J'ai du lire 10 fois le premier chapitre de Capitalisme et Liberté de Friedman et je trouve qu'il n'est pas
suffisamment convaincant, ses arguments son très vagues sur ce sujet. Les Anglo saxons distingue très bien les deux notions. Keynes était un Libéral au sens de progressiste. Le parti libéral
anglais n'est pas tellement pour un libéralisme économique.


Mais quand je dis que je suis Libéral au sens politique, je n'exclu pas l'économie de marché. Le PS dont je fais parti est un parti Capitaliste avant tout. Mais un minimum de régulation et de
justice sociale tout de mème.



limmt 23/04/2011 10:23



Rémi> Vouloir un libéralisme au niveau des libertés individuelles et pas au niveau de l'économie est un non-sens.


Comment être libre quand on ne dispose pas librement des fruits de son travail?


Comment être libre lorsque l'Etat viole la liberté de propriété?


Comment être libre lorsque l'Etat contrôle les gens au lieu de les servir?


La liberté économique est la première des libertés. Et sans cette liberté, les autres ne peuvent pas exister non plus.



Rémi Roux 21/04/2011 21:01



Rémi Roux Madelin est un homme intelligent. Son analyse de l'économie est fine et appréciable. mais étant
au PS je ne me reconnais pas dans son "euphorie libérale" du tout marché. Aujourd'hui on peut être libéral politiquement, et non en économie, paradigme très contesté par les libéraux orthodoxes,
mais qui est à mes yeux une évidence.



Bertrand Marie 21/04/2011 20:49



Bertrand Marie Il faut dire que les hommes politiques qui savent ce qu'est l'économie de marché se comptent sur les
doigts de la main en France, je dirais même sur la main de Django Reinhardt...



El Db 21/04/2011 20:47



El Db Il a la notoriété pour lui