Le "Monde" de la maternité et de la paternité

Publié le par AL de Bx

Le conservateur Tony Abbott, élu ce week-end au poste de Premier ministre en Australie, a promis de faire du congé maternité australien l'un des plus avantageux au monde.

 

19378.jpg

 

Un rapide tour d'horizon permet de noter que sa promesse de campagne  - un congé mat' d'une durée de 6 mois, soit 24 semaines -, placerait le pays sur la même ligne que... la Chine, en la matière.

 

Demande-de-conges-maternite.jpg

Les champions du congé mat'

La Suède propose un congé maternité de 14 semaines. Mais ce qui distingue le système suédois, c'est par ailleurs son modèle de congé parental flexible (qui peut être transféré au père) et qui peut aller jusqu'à 480 jours, ses bénéficiaires touchant 80 % de leurs salaires.  Au Chili, un congé prénatal et postnatal de 30 semaines a été mis en place, dépassant de loin les standards occidentaux. La Chine, enfin, bichonne l'enfant unique avec un congé de 98 jours (environ 24 semaines) et une rémunération équivalente au salaire.

 

 

A noter : l'Organisation Internationale du Travail préconise une durée totale du congé maternité de 14 semaines minimum et la mise en place d'indemnités suffisantes.

 

 

fotolia_7946286.jpg

La France dans les clous

La France, avec ses 16 semaines de congé maternité, reste bonne élève. D'autant plus que les Françaises perçoivent l'équivalent de 100% de leur salaire, contribution de l'employeur comprise. En Italie le congé maternité s'étend sur 24 semaines, indemnisé de manière dégressive, à 80% puis à 30% du salaire. La Slovaquie  propose un congé de 28 semaines, mais ses bénéficiaires ne touchent que 55% de leurs salaires. Le Canada, lui, propose 15 semaines indemnisées jusqu'à 80% du salaire, selon le nombre d'enfants dans la famille. Avec le congé parental, les mères peuvent s'absenter en tout pendant une durée de 50 semaines, en percevant en moyenne 55% des revenus. La Suisse offre, seulement depuis 2005, un congé maternité de 14 semaines payé à 80% du salaire.

 

P1459336D1558230G_apx_470_.jpg


La Hongrie, quant à elle, prévoit un congé maternité de 24 semaines, rémunérée à hauteur de 70 % du salaire.  En Angleterre, seules les 6 premières semaines sont indemnisées à hauteur d'environ 90 %, les semaines suivantes étant plafonnées à 150 euros. En queue de peloton arrivent les Etats-Unis qui au niveau fédéral ne prévoient ni congé ni indemnités. Cependant, cette situation est à relativiser car certains Etats et l'employeur peuvent en accorder.

 

logo.jpg

 

Les pays qui pensent aux pères

Dans de nombreux pays les droits offerts à la paternité sont inclus dans un congé parental de longue durée qui peut être partagé entre la mère et le père. Comme au Canada (35 semaines) ou en Suède qui depuis 1974 propose un congé parental de 16 mois commun aux deux parents et utilisable jusqu'aux 8 ans de l'enfant. Le Royaume-Uni propose un congé de paternité de deux semaines à hauteur de 90 % du salaire, tandis qu'outre-Manche, la France ne propose qu'onze jours, soit à peine plus que la Hongrie (7 jours).

 

 

ag_156_conge-paternite.jpg

 

 

Nathalie Alonso © Cadremploi.fr

Source:

Tour du monde des meilleurs congés maternité et paternité

 

 

 

du_changement_pour_les_conges_9794_hd.2.gif


FRANCE CONGÉ DE PATERNITÉ : QUELS SONT VOS DROITS ?

Depuis le 1er janvier 2002, les pères d'enfants nés ou adoptés peuvent bénéficier d'un congé indemnisé de onze (11) jours consécutifs cumulables avec Ies trois jours de congés accordés par l'article L.226.1 du Code du Travail.
 Quelle est la durée du congé de paternité ?
Onze jours calendaires consécutifs ou dix huit jours en cas de naissance multiples.
Ces jours sont cumulables avec les 3 jours accordés par le Code du Travail.
Le père dispose donc de 14 jours pour la naissance d'un enfant et de 21 jours en cas de naissance multiples.
 Quelles sont les modalités pour en bénéficier ?
Ce congé devra être pris dans un délai de 4 mois suivant la naissance (en cas d'hospitalisation de l'enfant, la date à prendre en compte sera celle de son retour au foyer ).
Le père fait part à son employeur des dates souhaitées dans une lettre de préavis qu'il adressera (en recommandé) un mois au moins avant le début du congé. (Article L.122.25.4 et L.122.26 du Code du Travail )

 L'employeur ne peut refuser les dates demandées par le salarié.
 Aucune condition d'ancienneté n'est fixée pour l'ouverture du droit à congé de paternité.

 Quelle est l’indemnisation prévue ?
Pendant la durée du congé de paternité, le contrat de travail est suspendu.
Le salarié n'est pas rémunéré par l'employeur pour les 11 jours, mais percevra des indemnités journalières de la sécurité sociale. (Code de la Sécurité Sociale, article L.331.8 )

Le salaire net sera maintenu. Les 3 jours de naissance prévus à l'article L.226.1 du code du travail sont rémunérés par l'employeur. Pour les non salariés, les indemnités journalières versées sont forfaitaires et égales à 1/60ème du plafond de la Sécurité Sociale.
Attention : Les indemnités journalières sont soumises à la CSG et à la CRDS.

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Antoinette Jore 11/09/2013 11:11


Antoinette
Jore Style PDG de Yahoo
(2 semaines) je pense que la santé faut la préserver un peu pas au dépend des intérêts étatiques Lol

Alain Genestine 11/09/2013 11:10


Alain
Genestine Style rachida Dati
(3j)

Antoinette Jore 11/09/2013 11:09


Antoinette
Jore Ça me fait penser à tous ces jaloux qui se permettre de critiquer les femmes qui désirent reprendre le travail très rapidement, tout simplement parce qu'elles aiment
leur métier. Sans oublier de critiquer le mode de garderie (privé ou communale). Bien sûr, privilégier ce qui est mis en place par l'état est de bien loin ce
qui est meilleur pour l'égalité ! ^^ et on en vient très rapidement à la parité. Vaste foutaise que l'interventionnisme qui n'a que pour but de nous éloignez des problèmes
réels.

Antoinette Jore 11/09/2013 11:08


Antoinette
Jore Donc on en vient à
la seule solution = pas de politicards.

Alain Genestine 11/09/2013 11:08


Alain
Genestine Une question de
loi je pense, et comme la justice est attenante a un gouvernement soit l'Etat, cqfd ?