Le GIEC ridiculisé en proie à ses mécènes idéologues du "Capitalisme d'Etat"

Publié le par AL de Bx

Les 250 scientifiques internationaux du Giec, le groupement sur l'évolution du climat, ont rendu leur nouveau rapport. Il prévoit entre autre une hausse du niveau de le mer de près d'un mètre d'ici à 2100, à cause du réchauffement. Pour Benoît Rittaud, mathématicien auteur du "Mythe climatique" (éd. Seuil), il faut en finir avec le catastrophisme.

Iceberg-004.jpg

Le GIEC comme un sexe de glace !

 


"Les eaux continuèrent de grossir, toujours et encore au-dessus de la terre, et toutes les hautes montagnes qui sont sous le ciel furent recouvertes. (…) Tous les êtres vivants de la terre périrent : oiseaux, animaux des champs, bêtes sauvages, tout ce qui vivait et bougeait sur la terre, ainsi que tous les hommes". Genèse 7, 18-21.

 

 

Par professeur Kuing Yaman: Le CO₂ n'est pas un polluant, il est essentiel à la Vie. De plus on constate une décorrélation évidente entre l'augmentation du CO₂ et la courbe de la température globale qui n'augmente plus depuis une quinzaine d'année dans la troposphère.
Un débat entre François Gervais et Jean Jouzel qui confond Arctique et Antarctique.

Casting : François Gervais et Jean Jouzel.

 

 

Il paraît donc que cet épisode biblique va se reproduire bientôt. Le cinquième rapport du Giec (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat), dont le volet scientifique a été présenté vendredi, nous promet en effet une hausse de près d’un mètre du niveau moyen des mers d’ici 2100, avec, nous précise-t-on, d’immenses dégâts afférents. Qu’on se le dise : il est encore possible d’empêcher le déluge, à condition de renoncer sans délai à la voie du pêché.

 

 

 

Malgré l'augmentation du CO₂ dans l'atmosphère (400 ppm aujourd'hui), la température globale n'augmente pas.
Dire que l'augmentation de la concentration atmosphérique du CO₂ augmente significativement la température est de la foutaise.
Benoit Rittaud est mathématicien et MCF à Paris XIII.

Lien 1) Fumisterie des chemtrails et explication de ce qu'est la vapeur d'eau à la sortie d'une réacteur :

http://www.astrosurf.com/luxorion/met...

 

La température de la Terre n'augmente plus

 

Comme un malheur ne vient jamais seul, le Giec nous annonce aussi que la température du globe pourrait s’élever de près de cinq degrés d’ici 2100 si nous ne faisons pas pénitence. La fameuse "poêle à frire" évoquée par un ancien Premier ministre préparant à l’époque une première mouture de taxe carbone nous rôtira sans pitié.

 

giec.jpg

 

Jamais en retard pour relayer le catastrophisme climatique ambiant en usant du sentimentalisme le plus grossier, "Le Monde" ne manque pas de nous rappeler dans son dernier éditorial que les victimes à déplorer se comptent chez "les générations futures, à commencer par les enfants qui naissent aujourd’hui".

 

Heureusement pour vos enfants et les miens, rien de tout cela ne semble devoir advenir. Même le Giec doit désormais reconnaître que la température de la Terre n’augmente plus depuis quinze ans.

 

"Simple pause", nous réplique-t-on toujours : "lorsque le réchauffement climatique va revenir se venger, vous allez voir ce que vous allez voir."

 

La hausse du niveau des mers ? Actuellement de l’ordre de 3 millimètres par an, elle est tout à fait comparable à celle du XXe siècle. Trois fois plus faible que ce qu’il faudrait pour permettre au scénario catastrophe du Giec de se réaliser, elle montre une régularité remarquable depuis des années.

 

Aucune accélération de la hausse du niveau des mers n’est discernable depuis le début des mesures satellitaires, commencées au début des années 90. S’il lui faut monter d’un mètre d’ici 2100, l’océan va devoir se réveiller, parce que mine de rien, le siècle est déjà bien commencé.

 

 

 

Le CO2 a certes augmenté depuis le XIXe siècle, passant de 300 ppm à 400 ppm mais l'effet de serre dû au CO2 est maintenant saturé.
On a pris une conséquence pour une cause.
Les fluctuations de température précèdent celles du CO2.
François Gervais est physicien, spécialiste de thermodynamique. Professeur émérite à l'Université François Rabelais de Tours, médaillé du CNRS et primé par l'Académie des Sciences, il a récemment été choisi comme rapporteur critique par le GIEC.

 

 

Le Giec, un ovni de l'histoire des sciences

 

Mais la catastrophe est toujours pour demain. Comme en 2007, lorsque nos mêmes voix expertes supputaient que la banquise arctique pourrait avoir totalement fondu à la fin de l’été 2013. (Le bilan réel est d’une extension de glace d’un peu plus de cinq millions de kilomètres carrés : la banquise va encore bien, merci.) Des experts en général moins bavards sur l’augmentation régulière de l’extension de glace autour de l’Antarctique, dans l’hémisphère sud. 

 

Climat-prise-de-tete-SIL.jpg

 

Le Giec est un ovni de l’histoire des sciences. C’est la première fois qu’un groupe d’experts d’une telle ampleur est constitué pour une durée illimitée aux fins de dire la vérité d’une théorie. À grand coups d’annonces toujours plus catastrophistes et définitives, ce politburo de la climatologie a bien failli parvenir à installer ce dont rêvent tant d’esprits bornés : une science officielle qui marie l’apparence du consensus avec une vision morale du monde.

 

Heureusement pour nous tous, le Giec a échoué. Oh, bien sûr, le cinquième rapport ne manquera pas de faire quelques unes. Il tirera des larmes sur les malheurs à venir. Il donnera du grain à moudre pour dénoncer l’"irresponsabilité" des sceptiques, et pourquoi pas les accuser d’être des criminels envers les générations futures. D’ailleurs même si le Giec se trompe, il a raison quand même. La preuve, il veut notre bien.

 

 

 

 

Par Prof Kuing Yaman: Les énergies renouvelables grassement subventionnées sont en surproduction, le marché européen de carbone s'est effondré et le prix du charbon a chuté grâce au gaz de schiste US, bilan beaucoup de centrales à gaz ont fermé.
Mais les énergies renouvelables subventionnées ont une production aléatoires, notamment en hiver.
Les incohérences de la politique énergétique européenne par Emmanuel Le Chypre.


Instrumentalisation de la science

 

Il n’en reste pas moins que le ressort est cassé. Après avoir bénéficié de circonstances favorables jusqu’au milieu des années 2000, le Giec a vu sa chance tourner. Tous les efforts rhétoriques n’y feront rien : Sandy n’est pas Katrina. L’activité cyclonique est à un niveau particulièrement bas ces dernières années. Les répliques de la canicule de 2003 se font attendre.

 

Toujours pas de réchauffement dans la zone de l’atmosphère située une dizaine de kilomètres au-dessus de l’équateur, là où pourtant, selon la propre théorie du Giec, le réchauffement devrait être particulièrement marqué.

 

larctique-de-la-mort.jpg

 

Ne nous leurrons pas pour autant. Le Giec n’a pas été installé par la science telle qu’on l’aime, celle des Galilée, des Darwin et des Euler, et ce n’est malheureusement pas davantage cette science qui est en train de le ringardiser. Oui, le Giec a perdu, même s’il fait mine de ne pas le savoir.

 

Hélas, c’est au réel le plus concret et le moins climatique qu’on le doit. Le résultat désastreux de la conférence de Copenhague, les difficultés économiques et sociales, les tensions internationales : tout cela aura bien plus compté que l’échec des modèles informatiques ou les doutes sur la sensibilité climatique.

 

De bout en bout, la science n’aura été, dans cette affaire, qu’un instrument de forces bien supérieures et qui ont pour noms désirs, fantasmes, angoisses… Des forces qui vont et qui viennent à leur gré. Et ce depuis le Déluge.

 

 

Avatar de Benoît Rittaud

Par 
Mathématicien

 

Réchauffement climatique : pourquoi le rapport du Giec est fantaisiste

Source:

5b40517638e7eba4ec8ab458d5a0d6e7d6a05082.jpg

Dessins climat-sceptique: ça chauffe! de rené Lehonzec



Sur le sujet du réchauffement climatique, n’hésitez pas à consulter le dossier fort fourni de Contrepoints ; et vous trouverez quelques articles sur le même sujet sur le blog de Hseize

 

 

20131010-112206-Climat--REPORTER-129393_g.jpg

 

et sur L&L, bonne lecture:

 

Les carbocentristes par Benoît Rittaud ou le "mythe climatique" (son livre)


Q d'ENVIRONNEMENT

Environnement et liberté avec le pr. V. Courtillot

Environnement: sommes-nous inconscient ou voulons nous, nous faire peur? Mercantilisme écologiste?

Eelv: la hollandie et ses communistes de l'environnement, il se passe de drôle de chose !

Quand un président de la république nous parle de liberté et d'environnement, nous devrions en…

En matière d’environnement, faisons confiance aux propriétaires

Les climato-sceptiques seraient-ils: « populiste scientifique », ou comment les sciento-étatistes…

Un autre climatseptique, l. Cabrol "envert et contre tous"

Le co2 proche de 400ppm comme durant l'ère du pliocène avec >2-3°de + qu'à ce jour.

Le giec plus que jamais constesté! Aux us les libéraux via l'onu, vilipendent les dits "experts"

Le giec cherche à se raccrocher aux branches mortes; alors il contre-attaque!

Vlà que les volcans refroidiraient la terre!! Mais ou ils sont les experts du giec?

Le pdt du giec reconnait que cela fait 17 ans, quid du réchauffement climatique ?

Réchauffement climatique les peurs idéologiques de m hulot ??

Les scientifiques "géographe" et le climat, une affaire politico-médiatique?

Un niveau record pour les gaz à effet de serre.

 

 



 

 

Publié dans Ecologie-Environnement

Commenter cet article

Stephanie Escoto 15/10/2013 08:46


Stephanie
Escoto qui a raison ??

Nicolas Lauri 15/10/2013 08:45


Nicolas Lauri Le GIEC s'est déjà ridiculisé avec son scandale en Angleterre, quand on a appris qu'ils avaient surestimé les choses pour
faire peur aux gens.

Georgia Transvalide 14/10/2013 20:32


Georgia
Transvalide qui financent les donneurs de leçons comme nicolas hulot maud fontenoy arthus bertrand des industirels polluants !: dire qu'ils ferment leur bouche !

Philippe Requette 14/10/2013 18:54


Philippe
Requette Excellent . Les hystériques de la bien-pensance de plus en plus démasqués.

Adrien Sanchez 14/10/2013 18:46


Adrien Sanchez
il n'y a que moi qui trouve que ça ressemble à des attributs masculin