Le coût du travail au sein des régions de France

Publié le par AL de Bx

Chaque année, 200 000 franciliens et 3 000 entreprises quittent l’Ile-de-France pour la Province. Ces dernières, pour la plupart de TPE (90% comptent au maximum deux salariés) sont à la recherche de coûts du travail moins élevés. Pourquoi les entrepreneurs choisissent-ils telle ou telle région ? À l’occasion du salon Provemploi, un début de réponse a été apporté par l’étude "La Province : le vrai choc de compétitivité ?", publiée mi-octobre.

 

images-copie-6.jpg

Le coût du travail en Ile-de-France

Alors que le coût horaire du travail en France s’établit à 34,2 euros (+10% depuis 2008), il grimpe à 53,7 euros en Ile-de-France (source : Eurostat). Le salaire horaire brut moyen dans la région est quant à lui de 22,3 euros en Ile-de-France, contre 17,5 euros en France (source : INSEE, 2011). C’est dans le département des Hauts-de-Seine que le salaire horaire est le plus important de France (27,2 euros brut). 1591059-inline.jpg La forte concentration de cadres et professions supérieures dans la région de la capitale peut permettre d’expliquer cet écart, au moins en partie. Reste que les professionnels des services aux particuliers et les professions intermédiaires de santé par exemple gagnent 10 % de plus en Ile-de-France qu’en Province. Quant aux professions intermédiaires et commerciales et aux employés administratifs, ils peuvent compter sur un salaire 16 % plus important en région parisienne.

 

 

Par Professeur Kuing Yamang: Les investisseurs étrangers ne trouvent pas la France assez compétitive, ils rechignent donc à venir s'y installer.
Le coût du travail est France est trop cher et venir s'y implanter relève du parcours du combattant pour les entrepreneurs étrangers.
Travail trop cher et trop de contraintes font que la France décroche sur le plan de l'investissement international.

 

Le coût du travail en Méditerranée

Le pourtour méditerranéen bénéficie d’un coût horaire du travail avantageux par rapport à l’Ile-de-France, bien qu’il reste supérieur à 30 euros brut en moyenne. Une situation bénéfique à laquelle s’ajoute l’attrait du soleil ! La région Provence-Alpes-Côte-D’azur peut ainsi se targuer d’être la première destination des entreprises qui décident de quitter l’Ile-de-France. En effet, en 2008, sur trois milliers de déménagements, plus de 420 ont eu lieu en direction de PACA, d’après une étude de l’INSEE datant de 2010. Quant au Languedoc-Roussillon, il a accueilli 150 de ces entreprises.

 

 

Par professeur Kuing Yamang: Les constructeurs automobiles français dépendent beaucoup trop de la santé économique française et du marché intérieur.
De plus le marché du travail est très flexible outre-Manche ce qui motive les industriels à investir massivement au Royaume Uni.
Le marché du travail s'adapte très bien à la demande des constructeurs et le coût du travail y est bien entendu moins élevé qu'en France.

 

Le coût du travail en Rhône-Alpes

En Rhône-Alpes et en Auvergne, le coût du travail est proche de la moyenne nationale, légèrement supérieur à 30 euros brut. La région de Lyon se situe d’ailleurs sur la deuxième marche du podium en matière d’attractivité : en 2008, 370 des entreprises ayant déserté l’Ile-de-France se sont installées en Rhône-Alpes. À noter par ailleurs qu’en Auvergne, plus précisément dans le Cantal, se trouve le plus bas salaire horaire de France : 13,6 euros brut en moyenne.

 

 

Les tours de vis fiscaux avec les hausses de charges sociales ont découragé les employeurs dans les services aux entreprises mais aussi chez les particuliers.
La baisse de l'emploi à domicile s'explique par l'augmentation des charges sociales et donc du coût de l'emploi.
Et bien sûr, le travail au noir va suivre.

 

Le coût du travail dans le Grand-Ouest

Dans le Grand-Ouest, le coût du travail est particulièrement bas : il ne dépasse pas les 28,5 euros, soit une différence de 88 % avec l’Ile-de-France. Une situation qui attire les employeurs. Au total en 2008, environ un tiers des entreprises ayant quitté l’Ile-de-France ont choisi le Grand-Ouest : 310 dans le Centre, 210 dans les Pays-de-la-Loire, 180 en Haute-Normandie, 180 en Bretagne et 90 en Basse-Normandie.

Le coût du travail dans le Nord

Para226952.jpgLe Nord-Pas-de-Calais fait partie des quatre régions où le coût du travail est inférieur à 30 euros. Malgré tout, le Nord se trouve dans le bas du tableau en ce qui concerne l’attractivité aux yeux des entreprises qui déménagent : en 2008, seules 80 ont choisi le Nord-Pas-de-Calais. La Picardie a tiré son épingle du jeu avec 190 implantations au détriment de l’Ile-de-France.

Le coût du travail dans le Sud-Ouest

Le coût horaire du travail est inférieur à 30 euros dans le Sud-Ouest. Pour autant, la région Midi-Pyrénées n’a attiré que 140 entreprises qui cherchaient à quitter la région de la capitale en 2008, et l’Aquitaine 180.

 

 

En France, le coût du travail plombe les entreprises.
Aujourd'hui, la crainte des PME est la hausse annoncée du Smic et rabotage des heures supplémentaires.
Et ça, même François Hollande et Michel Sapin le savent.

 

Le coût du travail dans le Grand-Est

Le coût du travail intéressant dans la plupart des régions du Grand-Est (inférieur à 30 euros et moins élevé qu’en Allemagne, leur concurrent européen le plus proche, où il dépasse les 30 euros), n’est pas suffisant pour attirer les entreprises. En 2008, seules 130 ont choisi la Bourgogne, 60 l’Alsace et 50 la Champagne-Ardenne.

 

Le-cout-du-travail-en-Europe.jpgLa France et ses voisins

L’étude, réalisée à l’aide de données rassemblées dans le cadre de Provemploi 2013, le Salon pour Vivre et Travailler en Province, en profite pour comparer la France à ses voisins européens. Il en ressort qu’en matière de coût du travail, la région parisienne est la plus chère du continent, et ce dans la plupart des secteurs d’activité étudiés. Avec coût horaire du travail de 53,7 euros en moyenne, elle se trouve loin devant Hessen, la région d’Allemagne où le coût du travail est le plus élevé (38,3 euros). En termes de pays, l’Hexagone occupe la cinquième place du classement, derrière la Suède (près de 40 euros), le Danemark, la Belgique et le Luxembourg.


Par Séverine Dégallaix

Palmarès des régions : le point sur le coût du travail

Source:


  attalidiot.jpg

Coût de production

De Wikiberal:

Le coût de production d'une entreprise est composé des charges directes et indirectes de la production.

Charges directes

Une charge directe (variable ou fixe) est une charge ayant un lien immédiat avec le coût de production d'un bien (consommation de matière, main-d'œuvre directement concernée par la production...). Cette charge est affectable à un coût précis.

Charges indirectes

Une charge indirecte (variable ou fixe) est une charge qui n'a pas de lien immédiat et évident avec le coût de production d'un bien (travail du service administratif qui est réparti entre les différents biens produits, éclairage de l'atelier où sont produits différents biens...). Une charge indirecte nécessite un traitement (répartition) pour être imputée à un coût.

Publié dans Travail et Economie

Commenter cet article

Nicolas Lauri 01/11/2013 21:06


Nicolas Lauri Sans
doute, vu le prix des loyers à Paris... mais pas seulement...

Rytheir Goaslast 01/11/2013 13:33


Rytheir Goaslast Cela profite à des villes comme Montpellier ou les
arrivants sont en premier lieu des franciliens

Jerome Nowe 31/10/2013 21:26


Jerome Nowe Tellement
moyenâgeux de s'installer à tout prix sur Paris. Malgré Internet, les boites gardent de vieux principes.