L'Europe - La Charte de Paris - 20ème Anniversaire

Publié le par AL de Bx

La Charte de Paris : un pont vers l’avenir de l’Europe


Il y a vingt ans, 34 États décidaient de dépasser les clivages hérités de l’Histoire pour inaugurer ensemble une ère placée sous le signe de la paix et de la coopération. Ainsi naquit la Charte de Paris pour une nouvelle Europe. À l’invitation du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, d’éminentes personnalités politiques impliquées dans ce processus se sont réunies hier au Quai d’Orsay afin de célébrer le 20e anniversaire de l’événement. Pour Hans-Dietrich Genscher, chef de la diplomatie allemande de 1974 à 1992, les objectifs inscrits dans la Charte de Paris restent plus que jamais d’actualité. Ce texte visionnaire a non seulement scellé la fin de la Guerre froide, mais aussi jeté les bases d’une Europe unie derrière des valeurs communes. Il a notamment posé un principe essentiel : la sécurité européenne est indivisible.

 


 

Ce n’est pas en s’isolant que l’on se protège, mais en coopérant, a rappelé M. Genscher. « C’était l’esprit de la Charte de Paris, cela doit être l’esprit des décisions qui seront prises à Astana », où se tiendra le prochain sommet de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (voir encadré ci-dessous).


Une source d’inspiration
Aussi modernes soient-ils, les principes de la Charte doivent continuer à évoluer dans l’espace et dans le temps. L’Europe est déjà plus stable qu’il y a vingt ans. « Aujourd’hui, nous devons créer un nouvel ordre mondial que tous jugent équitable ; à nous de montrer l’exemple », a déclaré M. Genscher. L’histoire européenne prouve qu’un continent peut évoluer quand ses dirigeants définissent ensemble des objectifs courageux. Cela fut le cas lors du sommet d’Helsinki, en 1975. « Espérons que les participants [du sommet d’Astana] auront le même courage ! », a lancé l’ancien ministre. Interrogé sur le rapport des jeunes à l’Europe, M. Genscher s’est montré optimiste.

 

« Les jeunes générations sont pro-européennes, l’Europe est leur présent et leur avenir. »

 

Habituées à vivre en paix et à circuler librement, elles n’imaginent pas un retour en arrière. D’expérience, le ministre a ajouté que les jeunes étaient tout à fait disposés à poursuivre la réflexion engagée par leurs aînés : « Ils aspirent à des visions d’avenir pour l’Europe, mais sans la considérer isolément ; ils veulent savoir […] comment rendre le reste du monde aussi sûr que l’Europe d’aujourd’hui. »


D’autres Européens convaincus étaient présents à la conférence, notamment Valéry Giscard d’Estaing et Roland Dumas. L’ancien président russe Mikhaïl Gorbatchev, empêché, n’en a pas moins fait parvenir aux participants un message plein d’espoir sur l’avenir de la coopération européenne au sein de l’OSCE :

 

« Dans un monde globalisé en mutation rapide, la Charte de Paris servira de référence essentielle, de source d’inspiration et d’idées concrètes. »

 

http://www.lamit.ro/images/satellite-coverage/Hellas-Sat/hellas-sat-coverage-europe-1-beam.jpg


L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)
L’OSCE est une organisation paneuropéenne spécialisée dans la prévention des conflits et la gestion des crises. Elle regroupe 56 pays et couvre une région allant de Vancouver à Vladivostok. Cette étendue géographique trouve ses origines dans la Guerre froide, pendant laquelle l’Europe était au centre de la confrontation Est-Ouest. L’OSCE est issue de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE), qui servait d’instance multilatérale de dialogue entre les deux blocs. L’organisation mise sur une approche à la fois globale et coopérative. Globale, parce qu’elle envisage la sécurité sous tous ses aspects (politiques, militaires, économiques, environnementaux et humains). Coopérative, parce que ses 56 membres jouissent d’un statut équivalent au sein de l’organisation. Elle est dotée d’institutions et d’une présidence tournante actuellement exercée par le Kazakhstan.


En savoir plus :
En allemand :
http://www.auswaertiges-amt.de/diplo/de/Aussenpolitik/InternatOrgane/OSZE/Uebersicht.html
En anglais :
http://www.auswaertiges-amt.de/diplo/en/Aussenpolitik/InternatOrgane/OSZE/OSZE.html

En français :
http://fr.osce.org/


Jean-Claude Tourneur
Rédacteur en chef d'Enjeux
jeanclaude.tourneur@afnor.org
Tél: 01 41 62 82 53
Fax: 01 49 17 90 69
www.enjeux.org

 

Anniversaire de la Charte de Paris
Source journal ou site Internet : Enjeux
Date : 29 octobre 2010

Publié dans Europe

Commenter cet article

Daniel Thureau 01/11/2010 20:01



Daniel Thureau Quand je lis ça, je les comprends, quelle Europe....?...Comment veut on que les gens s'y
retrouvent...



Michèle Padissis 30/10/2010 21:42



Michèle Padissis On n'a pas beaucoup avancé depuis... ou les objectifs ont changé ?