"GW"- Le plan anti-agression contre la Pologne...

Publié le par AL de Bx

C’est le quotidien polonais Gazeta Wyborcza qui vient de le révéler : l’Alliance atlantique vient de remettre à jour un de ses plans militaires pour assurer la sécurité et l’intégrité du territoire de la Pologne et des pays Baltes. L’ennemi n’est pas désigné. Mais on se doute bien que ce n’est pas la Finlande qui est visée… mais plutôt la Russie. Et les Polonais ne s’en cachent pas.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/aa/Bundesarchiv_Bild_146-1979-056-18A,_Polen,_Schlagbaum,_deutsche_Soldaten.jpghttp://www.socialismes.be/photo/2321457-3245867.jpg?v=1283429598


9 divisions pour défendre la Pologne en cas d’agression
Tous les détails ne sont pas connus. Ils sont « top secret », assure-t-on coté polonais, mais grâce aux fuites (bien organisées), on en connaît l’essentiel. En cas d’agression de la Pologne, selon ce plan , dénommé « GW », l’OTAN engagerait jusqu’à 9 divisions : 4 d’entre elles seraient polonaises, les autres appartenant aux pays occidentaux, notamment britannique, allemand et américain. Le déploiement pouvant avoir lieu par tous les moyens (terre, air, mer), différents ports et aéroports ont été désignés comme stratégiques. C’est ainsi le cas du port polonais de Swinoujscie (près de Szczecin, sur la Baltique), un port modernisé avec un financement de l’OTAN, tout comme celui de Gdynia, qui peut accueillir des bateaux de plus gros tonnage (plus de 200 mètres de long). Les ports allemands de Rostock, Wismar, Stralsund, voire de Hamburg pourraient aussi servir de point de débarquement « mer » aux forces armées de l’Alliance. Le rôle de défense maritime étant alors assuré par des navires britanniques et américains. Coté sécurité aérienne, le système
aérien polonais est connecté au système de l’OTAN et au système de surveillance aérienne baltique (assurée par rotation par les principaux alliés de l’OTAN). Enfin, la NRF (NATO Response Force) pourra être impliquée pour défendre le territoire polonais. Mais les Polonais ne semblent pas rassurés, pour autant. « La NRF est une force sur le papier » selon le ministre polonais de la Défense, qui insiste pour que des exercices se tiennent sur le terrain, aussi tôt que possible, en Pologne. Ce point devrait encore être discuté au sommet de Lisbonne.

 

http://www.zeblog.com/blog/uploads/r/russie/poutine-kremlin.jpghttp://fr.academic.ru/pictures/frwiki/54/600px-Pacte_Ribbentrop-Molotov.svg.png


Le commandement de Brunssum change de main
Selon ce plan, Pays baltes et Polonais prendraient le commandement des forces interarmées de l’OTAN à Brussum (Pays-Bas) qui a en charge la sécurité de l’Europe centrale et orientale. Un commandement qui ne devrait pas disparaître dans la prochaine réforme de l’OTAN. Bien entendu il ne faut pas donner à ce plan plus de valeur qu’il n’a. Ce document fait partie des différents et nombreux documents de planification qui ont toujours existé au sein de l’Alliance atlantique. Le dernier plan pour la Pologne datait de 1999, année de l’adhésion de ce pays à l’OTAN. Et il méritait une mise à jour, notamment pour inclure les pays baltes (Lituanie, Lettonie, Estonie) qui l’ont rejointe depuis (en 2004). Mais sa révélation, bien opportune, témoigne encore d’une certaine volonté des pays de l’Est de maintenir l’Alliance dans sa vertu originelle : un instrument de défense contre la Russie, le voisin de l’Est, parfois encombrant. Ce alors que la Russie voudrait bien obtenir un engagement de l’Alliance à limiter ses forces armées.Pour les pays d’Europe de l’Est, la clause de solidarité, contenue à l’article 5 du Traité de Washington, est l’aspect fondamental de l’Alliance et doit rester prédominant sur les autres aspects de la révision du concept stratégique. Ils l’ont encore rappelé lors de la réunion des pays de Visegrad à Karlovy Vary, ce week-end. Et ils entendront sans nul doute faire entendre cette voix là lors de la réunion de Lisbonne, qui devrait justement voir l’organisation militaire célébrer sa réconciliation avec la Russie, après deux ans de « bouderie » pour cause d’intervention géorgienne.

 

cliquez lire l'article OTAN: plan de défense de la Pologne contre une "agression russe" (Rogozine)

 

Le plan, secret, de l’OTAN pour défendre la Pologne face à la Russie
Source journal ou site Internet : Bruxelles 2
Date : 9 novembre 2010
Auteur : Nicolas Gros Verheyde

Publié dans Europe

Commenter cet article

Leridan Lesnuages 11/11/2010 18:04



Leridan Lesnuages ‎9 divs pour défendre la Pologne et les pays baltes contre l'armée russe? c'est une plaisanterie?



Janina Szubzda 10/11/2010 09:58



Janina Szubzda c'est assez classique, elle ne va quand même pas "mourir pour Dantzig" :(



Daniel Thureau 10/11/2010 09:49



Daniel Thureau Disons que cette info remet les choses à leur place.....Pour ceux qui rêvent encore d'une Europe de
L'Atlantique à l'Oural.....



aldebx 10/11/2010 09:47



Alain Genestine oui tout à fait, j'ai pas trouvé mieux, mais au moins nous sommes dans l'agression et
l'histoire



Daniel Thureau 10/11/2010 09:46



Daniel Thureau Je ne comprends pas, on parle de la Finlande et de la Russie, mais ce sont des Allemands qui sont sur
la photo...Il me semble...:))