Faut-il légaliser l'euthanasie, le suicide assisté: Le débat sur L&L

Publié le par AL de Bx

Ne nous laissons pas voler notre Ultime Liberté

Vidéo : revue de presse de la campagne de mars 2012

Avec les membres du Comité d’honneur de l’ADMD, signez l’Appel de l’ADMD pour la légalisation du droit de mourir dans la dignité

 

 

 

Depuis trente-deux ans, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité milite pour que chaque Française et chaque Français puisse choisir les conditions de sa propre fin de vie. Conformément à ses conceptions personnelles de dignité et de liberté.

Dans cette perspective, l’ADMD entend obtenir qu’une loi visant à légaliser l’euthanasie et le suicide assisté et à assurer un accès universel aux soins palliatifs soit votée par le Parlement, comme le réclament 94% des Français interrogés par l’institut de sondage Ifop en août 2011. Avec le vote de cette loi, les Français bénéficieraient d’une loi d’Ultime Liberté, comme les Néerlandais, les Belges, les Luxembourgeois et les Suisses en disposent dans leur propre pays.

Le 24 novembre 2009, pour la première fois, un débat public s’est tenu à l’Assemblée nationale autour d’une proposition de loi relative au droit de finir sa vie dans la dignité. Le mardi 25 janvier 2011, au Sénat, une nouvelle discussion parlementaire s’est tenue autour des propositions de loi de Guy Fischer (PC – Rhône), d’Alain Fouché (UMP – Vienne) et de Jean-Pierre Godefroy (PS – Manche). En vue de la mise en oeuvre de la proposition n°21 du candidat François Hollande, élu en 2012, militons et agissons auprès de nos députés et de nos sénateurs.

L’ADMD, également, met en oeuvre un Fichier national des directives anticipées. Ce document prévu par la loi relative aux droits des malades et à la fin de vie, est numérisé et archivé. Ce document est aujourd’hui le meilleur moyen de garantir son propre parcours de fin de vie et, ainsi, d’éviter les tragédies absurdes. Avec le service ADMD-Ecoute, que vous pouvez joindre du lundi au vendredi de 10h à 19h au 01 48 00 04 92, soyez accompagné et protégez votre fin de vie.

Enfin, depuis le 11 août 2006 (agrément renouvelé le 24 juin 2011), l’ADMD est agréée pour représenter les usagers de santé dans les instances hospitalières ou de santé publique (Agrément 2011). A ce titre, elle représente l’ensemble des usagers de santé, au-delà de ses seuls adhérents.

Vous voulez maîtriser votre fin de vie ? C’est votre droit !

Pour qu’il soit reconnu, demandez une documentation et  rejoignez l’ADMD !

Vous souhaitez aider financièrement l’ADMD ?

ADMD : .50, rue de Chabrol – 75010 Paris
Services administratifs : 01.48.00.04.16
Horaires d’ouverture : lundi au vendredi de 9h à 19h sans interruption et les samedis de 9h à 12h

ADMD-Ecoute : 01.48.00.04.92
Horaires d’ouverture : lundi au vendredi de 10h à 19h, permanence juridique de 17h à 19h
Fichier national des directives anticipées : 01.48.00.09.89

Courriel : infos@admd.net

Publié dans Liberté individuelle

Commenter cet article

Frédéric Dabrowski 29/10/2012 13:54


Frédéric Dabrowski ·

Encore une excellente illustration de l'immobilisme de nos politiques !!
Hypocritement, on nous parle de spins palliatifs et d'accompagnement en fin de vie et les décrets, lorsqu'ils sont miraculeusement publiés, ne sont pas appliqués!

Bertrand Marie 29/10/2012 13:43


Bertrand Marie Nous avons un formidable terrain d'entraînement pour ce faire : le Sénat...

Alain Jean-Marc Fraise 29/10/2012 13:02


Alain Jean-Marc Fraise NON NON ET NON
Au "simulacre de mariage contre nature"
Au drogues ...Toutes !
Oui au débat sur la fin de vie douloureuse et inacceptable humainement

Sébastien Pereira 29/10/2012 12:50


Oui, oui et oui ! Du mariage gay à
l'euthanasie, en passant par la légalisation du cannabis et quantités d'autres sujets : liberté !