Entre 14 et 20%, "ainsi font font font " les fonfonctionnaires de plus que le privé! "Ya bon Banania" república francés!

Publié le par AL de Bx

Selon l’Insee, le salaire net moyen, en hausse de 0,8%, atteignait 2 459 euros en 2010 dans la fonction publique d’Etat. La rémunération des agents de l’État est au moins supérieure de 14 % à celle du secteur privé (20 % pour les employés).

 

Etre-fonctionnaire.jpg


« Ya bon » d’être rond-de-cuir ! Premier poste de dépenses tricolore, le traitement et les pensions des 2,5 millions de fonctionnaires d’État, ont progressé de 0,8 % en euros constants en 2010.

Si les dépenses en personnel de l’Etat ont globalement reculé de 2,3%, c’est d’abord à cause du transfert de près de 50.000 fonctionnaires vers les universités.

 

 

 

 


Cet effet cosmétique ne se reproduira pas en 2011 et en 2012, le gouvernement Ayrault ayant, par ailleurs, renversé le dogme du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux.

 

 

 

 


Toxicité de la garantie individuelle de pouvoir d’achat

En 2010, le salaire net médian de la fonction publique s’élevait à 2254 euros par mois. Selon l’Insee, le salaire net moyen des femmes en 2010 est inférieur de 13,9 % à celui des hommes mais l’écart tend à régresser.

Malgré le gel du « point d’indice », le pouvoir d’achat des fonctionnaires a profité de l’augmentation des primes et des « rémunérations annexes ».

Selon l’Insee, ces primes incluent notamment les indemnités Gipa (garantie individuelle de pouvoir d’achat) versées pour la période 2005-2009.


En 2010, la Gipa a coûté 44,2 millions d’euros à l’État. Près de 55.000 personnes se sont partagées la cagnotte à hauteur de 804 euros, en moyenne, par bénéficiaire.

Pour leur part, les indemnités liées au paiement d’heures supplémentaires ont fait un bond significatif : + 8,2%.

Les hausses de salaires en 2010 ont été plus importantes (+ 3,3%) pour les 10 % de salariés gagnant moins de 1 630 euros. Les 10 % d’agents les mieux rémunérés (salaire net supérieur à 3 456 euros) se contentant de + 0,5 % en euros constants.

 

 

 

 


Hausse du point d’indice ?

Ces chiffres ne manqueront pas d’être utilisés par le ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu qui voit les syndicats de la fonction publique pleurer à sa porte afin d’obtenir un relèvement du « point d’indice », la brique de base servant à définir les salaires.

La fermeté s’impose puisque le pouvoir d’achat des fonctionnaires s’arrondit quand celui de la plupart des Français baisse !

En 2008, le salaire moyen des agents de l’État était déjà supérieur de 14 % à celui du secteur privé (20 % pour les employés).

 

 

 

 


Depuis l’écart n’a fait que se creuser. Pour les années 2009 et 2010, la différence d’évolution des salaires publics et privés a encore augmenté, passant à 2 % par an.

Pour les contribuables, l’avenir est sombre : d’après l’Insee, la hausse du niveau de qualification des nouveaux fonctionnaires continuera à creuser la charge salariale de l’Etat même si les nouveaux venus gagnent proportionnellement moins que leurs aînés.

Cette situation est aberrante. Au lieu de réduire la rémunération des fonctionnaires pour améliorer sa situation budgétaire, l’Etat relance les recrutements et alourdit le poids d’une caste de privilégiés absorbant 13,5 % du PIB français contre 7,5 % en Allemagne.

 

 

 

 


L’inspection générale des finances a récemment préconisé d’économiser 5 milliards d’euros par an, notamment en rabotant le salaire des fonctionnaires. L’Etat est resté sourd à cette préconisation.

Dans ce contexte, inutile  de se demander pourquoi l’Allemagne renoue avec la croissance lorsque le FMI prédit une récession en France pour 2013 !

 

DL

Source:

Accueil
Et pourtant en pense autrement?

La nuit a brouillé mes rêves et mes mains

elle a dispersé mes amis

j'ai le coeur confondu et la rue est étroite

étroite à chaque pas

les maisons nous dévorent

nous nous effaçons

je suis dans une chambre seul dans une chambre seul

avec mes rêves embrouillés

seul avec toute ma vie retournée qui brûle dans une chambre

Je suis un fonctionnaire effacé

un fonctionnaire triste

mon âme ne suit pas ma main

Débit et Crédit Débit et Crédit

mon âme ne danse pas avec les chiffres

j'essaie de le cacher en rougissant de honte

le chef a surpris mon oeil lyrique sur la cage des oiseaux dans la cour

il l'a déduit de ma feuille de paye

Je suis un fonctionnaire fatigué d'une journée exemplaire

Pourquoi ne pas ressentir l'orgueil du devoir accompli ?

Pourquoi me sentir irrémédiablement perdu dans cette fatigue ?

 

J'épelle d'anciens mots généreux

Fleur fille ami enfant

frère baiser fiancée

mère étoile musique.

Ce sont les mots croisés de mes rêves

des mots enfouis dans la prison de ma vie

et cela toutes les nuits du monde une seule et longue nuit

dans une chambre solitaire

 

375px-France-communiste.jpg

Fonction publique

De Wikiberal

La fonction publique désigne un ensemble de personnes travaillant, sous certaines juridictions ou dans un cadre intergouvernemental, au sein des administrations publiques. Une personne travaillant dans la fonction publique est appelée fonctionnaire.

Les expressions « fonction publique » et « fonctionnaires » désignent souvent couramment un ensemble plus vaste de personnes travaillant pour des services publics ou d'utilité générale.

La fonction publique est caractérisée par ses privilèges statutaires, que les libéraux dénoncent.

La haute fonction publique, essentiellement issue de l'École nationale d'administration, occupe régulièrement la tête des grandes entreprises françaises et constitue un vecteur privilégié de diffusion du planisme et de la mauvaise gestion publique.

L'École du Choix Public (James McGill Buchanan, William Niskanen et avant eux Jean-Baptiste Say) montre que le fonctionnaire, comme tout individu, est mû par son intérêt propre plutôt que par un indéfinissable "intérêt général". En conséquence, la fonction publique se caractérise par des effets pervers :

  • productivité et rémunération sont déconnectées (nivellement des productivités dû à l'homogénéité des rémunérations) ;
  • sélection adverse (seuls les moins productifs restent dans la fonction publique) ;
  • du fait de l'absence de logique de marché : inefficacité, impossibilité du calcul économique, impossibilité de mesurer la satisfaction de l'usager ; bureaucratie ; irresponsabilité.

Publié dans Question de bon sens

Commenter cet article

Jean Charles Foucher 04/05/2013 13:23


Jean Charles F Alors
plutôt que de revendiquer des augmentations intenables par la pays, il faut que les "agents de base" descendent dans la rue avec les salariés du privé et les entrepreneurs, commerçant, artisans,
pour dénoncer ce pillage organisé.

Gaël Lamy 03/05/2013 08:25


Gaël Lamy La hausse des salaires concernent les personnels effectivement comptabilisés :c'est à dire les
titulaires. Payés plus chers, notamment grâce aux heures sup'. Ces heures sup' payées très chères sont là car on a viré plein de fonctionnaires qui coûtent ! ça coûte aujourd'hui encore plus
...
bien joué.

Donc les chiffres du document sont partiels, et donc l'analyse,
erronée.

Thierry Curty 03/05/2013 08:14


Thierry Curty Bôf, c'est un faux problème. D'un côté, tous ces fonctionnaires contribuent au déficit budgétaire de
l'État, de l'autre, ce sont des consommateurs. En en ayant moins, ça fait moins de consommateurs qui ont de bons moyens de consommer, donc moins de rentrées fiscales.

Donc aujourd'hui ils représentent une grosse fraction du PIB, en en ayant moins, la France
aurait moins de PIB...

Guillaume Besset 03/05/2013 08:12


Guillaume Besset "Les salaires représentent 13,5 % du PIB français contre 7,5 % en Allemagne"



j'avais proposé il y a 3 ans "pour des contrats de travail ne garantissant plus l’emploi à vie", mais
d'ici que qq chose d'équivalent soit mis en place.. (www.libgreen.fr)



(pourquoi pas l'obligation de ne pas changer de travail pendant que l'on y est!)



Bien
entendu dans tous les services utiles où les personnes sont compétentes, il n'y aurait AUCUNE raison de licencier ces personnes..
Pour les perdantes, comme d'hab. financement de formations de reclassement,
etc..

Nikos Oups 02/05/2013 23:33


Nikos Oups je susi
fonctionnaire et au bout de 10 ans je touche 1250 euro net avec une prime de 800 euro annuel, je vs laisse ma place tous les jours, nos effectifs sont coupées un peu plus chaque jour, avant npus
etions 14 ds mon service nous avons fini a 7, et pour faire le meme travail, . fonctionnaire cest facile quand on est ministre ou haut fonctionnaire, ils sont minoritaires!!!! et nous opn passe
pour des connards