CP du PLD: Stop à la paupérisation des classes moyennes

Publié le par AL de Bx

Communiqué de presse du Parti Libéral Démocrate

 
© BlueOrange Studio


Stop à la paupérisation
des classes moyennes
Le gouvernement va diviser par deux les allocations familiales et supprimer le complément mode de garde pour les familles aux revenus moyens supérieurs. Le plafonnement du quotient familial a déjà été baissé en début d’année. Le gouvernement profite de la complexité de la politique familiale pour tondre de manière ciblée les classes moyennes qui subissent déjà un impôt sur le revenu très progressif.
 
Les prestations familiales recouvrent une multitude d’aides, certaines sous condition de ressources, d’autres non. Le gouvernement profite de cette complexité de la politique familiale pour la vider de son sens. C’est ce qu’il fait en ponctionnant le pouvoir d’achat des familles des classes moyennes au profit d’une politique de pure redistribution.
 
Les actifs qui tirent la croissance et l’emploi sont une fois de plus mis à contribution sous des prétextes fallacieux. La suppression du complément « mode de garde » revient à doubler purement et simplement le coût du travail d’une garde d’enfant à domicile, contraignant les mamans à arrêter de travailler. Le PLD dénonce ce nouveau fardeau qui vient fragiliser un peu plus le socle de la société française : les familles de la classe moyenne.
 
Au siège du PLD, le 22/03/2013

Le Parti Libéral Démocrate (PLD) a été fondé en 2008 par son président Aurélien Véron. Il a rassemblé depuis cette date des personnalités issues de la société civile (Arnaud Dassier, Anne Bourdu, Gaspard Koenig, Eric Juramy) et du monde politique (Charles Beigbeder, Thierry Mouillac, Thomas Zlowodzki). Lors des élections législatives de juin 2012, 70 candidats ont porté ses couleurs. Il est parti membre de l'UDI depuis janvier 2013. Le PLD est aujourd'hui le seul parti politique qui assume l'héritage libéral français. 

Contact Presse : Mathieu Beaufrère 06 67 42 25 92 presse@p-l-d.fr

 

 

Publié dans Communiqué de presse

Commenter cet article