Chypre : le shipping échappe au blocage des transferts financiers

Publié le par AL de Bx

 

La Laiki Bank, deuxième banque de l'île, va fermer. Illustration de la crise terrible qui secoue l'île, quatrième registre maritime d'Europe. 

 

La crise financière de Chypre et les mesures adoptées par l’Union européenne sont observées de près par les armateurs de la planète shipping. Chypre, avec environ 850 navires de grande taille immatriculés totalisant 32,8 millions de tonnes est le onzième pavillon mondial et le quatrième européen derrière la Grèce, Malte et le Royaume-Uni.

 

En outre, on estime que plus de 2 400 navires sont gérés depuis Limassol. La fermeture de la deuxième banque chypriote, Laiki Bank, la restructuration de la première, Bank of Cyprus, la ponction des dépôts supérieurs à 100 000 euros, la fermeture des banques depuis le 16 mars pour plus d’une semaine...

 

Un vent de panique souffle sur Chypre, ses clients grecs, et dans de nombreux bureaux d’armateurs situés bien loin de l’île méditerranéenne. Cependant, les propriétaires des navires immatriculés à Chypre ainsi que les 140 sociétés de shipmanagement qui y sont basées ont pu obtenir une dérogation au blocage des fonds décidé par ailleurs.

 

La Cyprus Shipping Chamber a pu l’obtenir afin que les mouvements financiers nécessaires à l’exploitation des navires ne soient pas bloqués. Le système, soumis à un contrôle « très strict » ne paraît pas se gripper. Dans cet État de 900 000 habitants, le shipping contribuerait à hauteur de 7 % au produit intérieur brut chypriote et emploierait plus directement plus de 5 000 personnes à terre.

 

Interrogé par le Lloyd’s List, le représentant de l’un des principaux shipmanagers basés à Chypre, Columbia, estime cependant que cette crise n’aura pas d’effet dramatique durable sur l’industrie nationale du shipping. En 2011, la Cyprus Chamber of Shipping se félicitait du nouveau système fiscal mis en place pour les activités maritimes – notamment d’une nouvelle taxe au tonnage pour les navires - qui la dotait d’un « avantage compétitif » sur les autres États d’Europe.

 

Chypre : le shipping échappe au blocage des transferts financiers

Source, journal ou site Internet : le marin

Date : 27 mars 2013

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article