CAMERON et le numérique, application concrète pour diriger le "Royaume"

Publié le par AL de Bx

 

 

Le Premier ministre anglais, David Cameron, dispose d’une application sur tablette (iPad) pour suivre les principales données économiques et actions gouvernementales.

Hollande et la France "dans les choux" ??

 


 

Oubliez les conseillers politiques et les débats. Pour diriger un pays, il vous suffit d’un iPad et d’une application. C’est une hyperbole, bien sûr, mais le fait est que le Premier ministre britannique David Cameron a donné une nouvelle impulsion à ses activités numériques. Déjà adepte de Twitter, David Cameron teste désormais une application sur son iPad qui l’aide à prendre des décisions exécutives, rapporte la BBC. « M. Cameron l’utilise pour suivre en direct les dernières données relatives à l’emploi, au logement et à d’autres domaines. Cette application surveille également les sondages et les billets sur les médias sociaux, donnant au Premier ministre une vue globale de ce que le pays pense de lui et de son gouvernement. »


Les chiffres de l’emploi au bout du doigt

Une page web du gouvernement britannique note que: « En quelques tapotements ou glissements du doigt, il peut voir très rapidement les dernières informations importantes qui viennent de sortir, les réalisations de certains services gouvernementaux et une sélection de communiqués de presse important et pertinents. » L’application intègre des informations vitales telles que les données relatives à la croissance économique et les prêts bancaires accordés aux petites entreprises. Il semblerait qu’elle ait un avenir, car le département exécutif (Cabinet Office) du gouvernement britannique prévoit de la mettre à la disposition d’autres membres du gouvernement l’année prochaine. Par ailleurs, David Cameron est « impatient de la présenter au président Obama au sommet du G8′′, confie Alice Newton, la jeune

fonctionnaire nourrie au numérique qui a conçu l’application. Celle-ci se décrit comme faisant partie de la « première génération de natifs de l’ère numérique » qui accompagnera les fonctionnaires plus haut placés dans la transformation cybernétique continue. Alice Newton a reçu une contribution clé dès les premières phases de conception. « J’ai pu rencontrer le Premier ministre pour lui montrer l’application et obtenir ses réactions immédiates », raconte- t-elle dans une video. " C’est évidemment un apport extrêmement précieux quand vous pouvez discuter avec vos utilisateurs finaux. »


Gouvernement connecté

On ne sait pas encore si la technologie permettra à David Cameron ou Barack Obama de commander des pizzas pour les discussions politiques se prolongeant jusque tard dans la nuit. Toutefois, si elle est efficace, il n’y aura pas de débordement nocturne, étant donné que les affaires devraient être menées au rythme trépidant du numérique. Ah, les joies d’un gouvernement connecté

Commenter cet article