Il y a comme un air de Liberté qui commence à souffler à l'est!!

Publié le par Alain Genestine

SYMBOLE

NOS EX PAYS DE L'EST DEVIENDRAIENT ILS PLUS LIBERAUX QUE LA FRANCE ?

Mstislav Rostropovitch
fête ses 80 ans au Kremlin


 

Vladimir Poutine a donné une réception en l'honneur du grand violoncelliste, déchu de sa nationalité soviétique dans les années 1970 pour avoir hébergé Alexandre Soljenitsyne.

 

Mstislav Rostropovitch (Sipa)

Mstislav Rostropovitch (Sipa)

Le grand violoncelliste et chef d'orchestre Mstislav Rostropovitch, déchu de sa nationalité soviétique dans les années 70 après avoir hébergé le dissident Alexandre Soljenitsyne, fêtait mardi soir 27 mars ses 80 ans lors d'une réception donnée en son honneur au Kremlin par le président russe Vladimir Poutine.
Parmi les invités attendus pour cette réception suivie d'un dîner de gala et d'un concert figurait Ilham Aliev, le président de l'Azerbaïdjan, dont la capitale Bakou a vu naître Rostropovitch le 27 mars 1927 lorsque ce territoire était l'une des Républiques de l'Union soviétique.
Considéré comme le plus grand violoncelliste vivant, Mstislav Rostropovitch s'était exilé d'URSS avec sa famille en 1974, après avoir hébergé chez lui pendant quatre ans l'auteur de "L'Archipel du Goulag". En 1978, Mstislav Rostropovitch et son épouse, la cantatrice Galina Vichnievskaïa, ex-grande diva du Bolchoï, étaient déchus de leur nationalité soviétique. Avant d'être réhabilités en 1990 par Mikhaïl Gorbatchev.

Mur de Berlin

L'année précédente, Rostropovitch avait ému le monde entier lorsque, armé de son seul violoncelle, il était allé jouer Bach au pied du Mur de Berlin le 11 novembre 1989, deux jours après l'ouverture et la chute de ce symbole de la séparation de l'Europe.
Mais, le temps du divorce avec son pays natal est bien loin. Mardi soir, c'est un Rostropovitch faible mais visiblement heureux qui est entré dans la salle de réception du Kremlin aux bras de son épouse et du président Poutine.
Hospitalisé en février dans un établissement moscovite spécialisé dans le traitement du cancer, le musicien a traversé lentement la salle qui avait été ornée pour l'occasion de décorations en forme de violoncelles.
"Je me sens l'homme le plus heureux du monde", a lancé le vieil homme, après s'être redressé lentement de sa chaise, lors d'une cérémonie retransmise à la télévision d'Etat. "Je serai encore plus heureux si cette soirée vous est agréable."

Médaille

Puis, le président Poutine a décoré Rostropovitch des insignes de l'Ordre du Service à la Patrie, une prestigieuse médaille russe.
Avant cette réception, le chef du Kremlin avait publié un communiqué pour rendre hommage au Rostropovitch musicien mais aussi défenseur des droits de l'homme. "Tout au long de votre vie et de votre œuvre créatrice, vous avez montré à de nombreuses reprises que l'art et la morale ensemble se complètent l'un l'autre et constituent un seul et même objectif", a écrit Poutine dans ce message d'hommage.
"Dans le monde entier, vous êtes connu non seulement comme un brillant violoncelliste et un chef d'orchestre talentueux mais aussi comme un défenseur insatiable des droits de l'homme, de la liberté de pensée et comme un combattant intransigeant des idéaux de la démocratie", a ajouté le président russe.
Parmi les autres invités présents à la réception mardi soir devait figurer également le chef d'orchestre japonais Seiji Ozawa.
Lundi soir, un concert avait été donné en son honneur au prestigieux Conservatoire de Moscou en présence notamment du violoniste Maxime Vengerov et du quatuor Borodine.
Parmi ses élèves devenus à leur tour de talentueux violoncellistes figurent Jacqueline du Pré, Mischa Maïsky, Natalia Gutman, David Geringas, Han-Na Chang ou encore David Finckel. (AP)

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article