L'économie européenne est en proie à un ralentissement important.

Publié le par Alain Genestine

L'onde de choc causée par les déboires économiques américains vient de toucher les rives de l'Europe et, selon les prévisions des analystes de la Commission européenne, c'est pratiquement tout le continent qui sera touché en 2008.

 
 


En effet, les données publiées jeudi par la Commission européenne montrent que l'Europe s'achemine vers un fort ralentissement de son économie, les prévisions de croissance pour l'année en cours ayant été révisées, pour l'ensemble des 27 États membres, à 2 % contre 2,4 % en novembre dernier.

Pour les 15 pays de la zone euro, la croissance a été revue à 1,8 % contre 2,2 % à la fin de l'année dernière. En 2007, la croissance de l'économie de la zone euro s'était établie à 2,7 %.

Le commissaire européen aux Affaires économiques, Joaquin Almunia, a estimé, jeudi, que « l'Europe commence manifestement à ressentir l'impact des vents contraires mondiaux en terme de croissance plus faible et d'inflation plus élevée ». Le commissaire Almunia impute essentiellement les difficultés européennes à la crise des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis, au ralentissement économique américain et aux prix élevés des matières premières.

D'ailleurs, la hausse des prix des matières premières, dont le pétrole et les produits alimentaires, devrait entraîner une forte poussée inflationniste qui devrait atteindre les 2,6 % en 2008 en Europe.

 http://www.touati-immo.fr/images/heb_seii_touati_face_monnaies.gif
cliquez l'image lire article
La France plus optimiste que Brussels

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article