Vénézuéla, une révolution anti-Chavez est sur le point de réussir avant le référendum

Publié le par Alain Genestine

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé le long de l'avenue Bolivar, à Caracas, ultime manifestation du camp du non avant le référendum de dimanche.

http://www.rue89.com/files/20070529Venezuelachavez.jpg

Fer de lance du mouvement d'opposition au projet de réforme constitutionnel du président, les étudiants ont une fois de plus réitéré leurs mises en garde, forts de sondage qui, pour une rare fois, leur laisse entrevoir une possibilité d'infliger un revers à Hugo Chavez.

http://www.peres-fondateurs.com/~resistance/docs/2007/01/chavez-conf-bests-04.jpg
Ou est mon ami Castro?

Les opposants craignent que la réforme proposée par le président ne sape les libertés publiques et ouvre la voie à l'instauration d'un régime socialiste de style cubain.

Des 69 modifications à la constitution qu'Hugo Chavez souhaite voir adopter, ils redoutent particulièrement celles qui l'autoriseraient à briguer la présidence sans limites de mandat ou à décréter l'état d'urgence illimité.

Ils s'inquiètent aussi de sa volonté de constitutionnaliser le socialisme comme modèle social et économique et craignent que cela ne vienne remettre en question le droit à la propriété privée.

Ce dernier souci est d'ailleurs partagé par une partie de la classe populaire qui justement, sous ce même président, a pu en partie y accéder. Hugo Chavez n'a d'ailleurs pas manqué de nier avoir de telles intentions.

Une contre-manifestation en faveur de la réforme aura lieu vendredi avec le président à sa tête, dernier événement prévu avant la fin de la campagne référendaire, samedi à l'aube.

Hugo Chavez, menacé pour une première fois de défaite dans les urnes depuis son arrivée au pouvoir, en 1998, n'a pas manqué de dramatiser la situation en affirmant qu'« un vote contre la réforme est un vote contre Chavez ».

Plusieurs observateurs estiment par ailleurs que les prises de bec diplomatiques du président avec le président colombien et le roi Juan Carlos d'Espagne font partie d'une tactique pour détourner l'attention de sa campagne.

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article