Ah le Poutinisme, ni poute, ni soumis !

Publié le par Alain Genestine

La mise en garde de Poutine
http://medias.lefigaro.fr/photos/20071002.FIG000000257_5860_1.jpg

Deux fois casse-noisettes cette semaine, alors...niet .
Parcontre un autre mandat ne me déplairait pas! Da!
à dada sur mon...

http://www.enrussie.fr/wp-content/uploads/2007/06/poutine.jpg

et puis il y en a qui m'aime, mes idoles!

Souvent critiqué pour sa propension à reléguer au second plan les droits et libertés et à malmener l'opposition, le président russe, Vladimir Poutine, a tenté de mettre les points sur les i devant les ambassadeurs étrangers au Kremlin, mercredi.

M. Poutine a notamment déclaré qu'il ne tolérerait pas une « ingérence extérieure » sur l'orientation suivie par son pays. « On a tout fait pour libérer la Russie des secousses intérieures, pour la mettre fermement sur la voie du développement », a-t-il martelé.

L'image “http://www.le-sentier-paris.com/images/poisson.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

 

Le président russe a ajouté qu'il ne permettra pas que ce processus « soit corrigé de l'extérieur », invitant les diplomates à « rapporter cela à leurs capitales ».

Évoquant la question des ONG après l'adoption d'une loi controversée qui limite leur fonctionnement en Russie, Vladimir Poutine a espéré que les « ONG [russes] en Europe et en Amérique du Nord disposeront dans leur travail des mêmes conditions de confort que celles offertes aux ONG [étrangères] en Russie ».

Ce n'est pas la première fois que le président russe, décrié pour son allergie à l'opposition, hausse le ton contre l'Occident qu'il accuse de financer l'opposition ainsi que les ONG russes. La semaine dernière, il a décrit ses opposants comme « des chacals devant les ambassades étrangères », qui « comptent sur le soutien de fonds étrangers ».

http://www.rue89.com/files/20070719Poutine-espion.jpg

Empruntant une rhétorique digne de la Guerre froide, M. Poutine soupçonne les pays occidentaux d'ourdir un coup d'État contre lui. « Ils [les opposants] vont encore sortir dans la rue. Ils l'ont appris auprès de spécialistes occidentaux », a-t-il indiqué.

Élections présidentielles: Le compte à rebours

Le premier tour des élections présidentielles russes a été fixé officiellement pour le 2 mars 2008, ce qui ouvre le compte à rebours pour la succession du président Poutine.

Les prétendants éventuels ont jusqu'au 23 décembre pour déposer leurs candidatures et la campagne électorale s'étalera du 2 au 29 février.

Pour l'heure, aucun successeur notable ne s'est fait connaître et le chef de l'État reste flou sur ses intentions. Élu en 2000 et réélu en 2004, M. Poutine se contente de dire qu'il gardera une influence, mais précise qu'il n'amendera pas la Constitution pour pouvoir briguer un troisième mandat successif.

Ce qui est certain, c'est que le président sortant va diriger la liste de Russie unie aux législatives de dimanche prochain. Le parti au pouvoir part vainqueur avec des sondages qui le créditent de 62 à 67 % des intentions de vote.

Reste à savoir comment Vladimir Poutine compte maintenir son influence au sein du pouvoir. Agira-t-il comme premier ministre ou comme chef de la majorité parlementaire et de Russie unie, qui choisirait le gouvernement et le président?

Les spéculations vont bon train et la presse russe avance quelques noms de successeurs potentiels du chef de l'État. Le vice-premier ministre Sergueï Ivanov, dont le parcours ressemble à celui de Vladimir Poutine, le vice-premier ministre Dmitri Medvedev, et le chef du gouvernement, Viktor Zoubkov, sont les principales personnalités pressenties.

http://www.politis.fr/local/cache-vignettes/L550xH396/Politkov-eaa60.jpg

Enfin les journalistes n'ont pas leurs mots à dire....

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article