Bientôt la Saint-Nicolas, notre Président prépare ses cadeaux!!

Publié le par Alain Genestine

Une manne pour l'économie française
Nicolas Sarkozy et le président chinois ...
Cliquez l'image pour lire la dépêche AFP
 
que nos puissants syndicalistes vont nous pomper en rien de temps, question pouvoir d'achat. Attention le 6 décembre c'est ta fête Nicolas, que nenni nous ne soyons bloqués par le(s) Père(s) Fouettard.

La visite du président Nicolas Sarkozy en Chine a permis à des entreprises françaises de décrocher des contrats d'une valeur de 30 milliards de dollars (20 milliards d'euros) dans l'Empire du Milieu.

Les présidents français et chinois, Nicolas Sarkozy et Hu Jintao
Eh Hu ne me chatouille pas stp!
Demain on parle Droit de l'Homme, alors pas touche!

 

La visite du président Nicolas Sarkozy en Chine a permis à des entreprises françaises de décrocher des contrats d'une valeur de 30 milliards de dollars (20 milliards d'euros) dans l'Empire du Milieu.

La part du lion va à deux fleurons de l'économie française, Airbus et Areva, qui ont conclu des ententes valant respectivement 16,6 et 11,7 milliards de dollars.

Airbus fournira 110 avions A320 et 50 A330 à la Chine, tandis qu'Areva lui livrera deux réacteurs nucléaires de troisième génération à Taïshan, dans le sud du pays, près de Macao. Areva fournira en outre le carburant nécessaire au bon fonctionnement de ces centrales pendant 15 ans.

L'entreprise française a aussi été autorisée à négocier avec la China national nuclear corporation (CNNC) au sujet de la construction d'une usine de traitement et de recyclage des combustibles usés en Chine. Un tel contrat, qui pourrait valoir 22 milliards de dollars selon l'Élysée, ne sera toutefois pas conclu avant deux à trois ans.

Signe des temps, la PDG d'Areva, Anne Lauvergeon, a annoncé que le contrat allait être partiellement libellé en euros. « Sur les 8 milliards d'euros, tout ce qui est en euros pour nous est payé en euros et tout ce qui en dollars est payé en dollars. Donc, nous n'avons pas de risque de change, ce qui est, je crois, une première en Chine. »

En ce qui concerne Airbus, il s'agit d'un accord général qui doit se traduire en commandes fermes « d'ici la fin de l'année », selon le président de la maison mère EADS, Louis Gallois. Airbus a aussi signé un accord-cadre en vertu duquel l'industrie chinoise participera au programme de l'A350 à hauteur de 5 %.

Alcatel a pour sa part signé un contrat de 1,1 milliard de dollars pour la fourniture d'équipements de télécommunication, Eurocopter s'est entendu pour livrer dix hélicoptères EC155 pour la somme de 120 millions tandis qu'Alstom a décroché un contrat de 63 millions pour la signalisation du métro de Shanghai.

Autres sujets à l'ordre du jour

Depuis son arrivée à Pékin, le président Sarkozy a aussi plaidé en faveur d'une réévaluation de la monnaie chinoise, le yuan. Il a aussi invité le président chinois Hu Jintao à jouer un plus grand rôle dans le dossier du nucléaire iranien.

Le président français s'est par ailleurs dit opposé à ce que Taïwan organise un référendum sur son accession aux Nations unies l'année prochaine. Il a réitéré la position française dans ce dossier, selon laquelle il n'y a qu'une seule Chine, dont Taïwan fait partie.

Nicolas Sarkozy a soutenu avoir abordé diverses questions relatives aux droits de l'homme en Chine. Il a notamment été question, selon lui, de l'indépendance du système judiciaire, de la liberté de presse et de la peine de mort.

L'absence de la secrétaire française aux Droits de l'homme, Rama Yade, alimente toutefois les discussions en France. Le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, s'est porté à la défense de son patron en affirmant qu'il y avait déjà sept ministres aux côtés du président français. « Rama Yade ira la prochaine fois », a-t-il dit sur les ondes de RTL.

Nicolas Sarkozy clôturera sa visite de trois jours à Shanghai, mardi.

 

Va t'on vers un triste Noël ? ...

T'inquiète mon Fifi, j'arrive avec des jouets par milliers!
Oups!! pas du mattel

 

Publié dans Travail et Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article