La Fête de la Liberté (2ème édition)

Publié le par Alain Genestine

ON A PERDU MICHEL !!


Modification importante

Nous avons le regret d'annoncer que Michel Rocard, qui avait initialement donné son accord pour un débat avec Pascal Salin sur les mérites comparés du marché et de l'interventionnisme, s'est finalement récusé pour des raisons qu'il ne souhaite pas rendre publiques. Bien entendu, le sujet sera tout de même traité par le professeur Salin et le débat avec la salle s'en trouvera augmenté d'autant.


INFO LIBERTÉ CHÉRIE
Liberté Chérie

Michel ROCARD, ancien Premier ministre de Mitterrand, se fait remarquer depuis plusieurs mois par ses déclarations en faveur d'une profonde rénovation du Parti Socialiste. Lors de son discours aux Universités d'été du PS à La Rochelle, il a appelé les militants à "accepter le libéralisme".

Dimanche prochain, le 16 septembre, il va débattre face à l'un des meilleurs représentants français de la pensée libérale : Pascal SALIN. Ce dernier, professeur d'économie à l'Université Paris Dauphine, ancien Président de la Société du Mont Pèlerin, auteur de nombreux ouvrages mondialement connus, est à la pointe du courant intellectuel libéral en France depuis des années.

Interview de Jacques de Guenin sur la Fête de la liberté


http://www.isil.org/resources/fnn/2006sept/images/jacques-de-guenin.jpg

Président du Cercle Frédéric Bastiat.

Jacques de Guenin est ingénieur de l'Ecole des Mines de Paris et Master of Sciences de l'Université de Berkeley (Californie)

Il a travaillé 22 ans dans le pétrole (Exxon), puis 12 ans dans l'automobile (PSA Peugeot-Citröen). Après une carrière classique d'ingénieur, puis de manager, il s’est orienté vers la comptabilité et la finance. Il était un des cadres dirigeants de PSA au moment de sa retraite.

Il a vécu, travaillé, ou voyagé dans près de cinquante pays. Mais il est toujours resté proche de son village landais de Saint-Loubouer. Il en a été conseiller municipal de 1977 à 1989, et Maire de 1995 à 2001.

Il a été candidat (libéral) aux élections législatives : contre Henri Emmanuelli en 1993, puis contre Joèl Gohyeinex en 1998.

Elève de deux prix Nobel d'Economie, il a publié divers travaux dans cette discipline, ainsi que de nombreux articles sur le grand économiste landais Frédéric Bastiat. En 1990, il a fondé dans les Landes le Cercle Frédéric Bastiat - qu'il anime toujours -, un club de réflexion qui a reçu la visite de nombre de lumières de la pensée libérale.

Il a publié un livre sur la course landaise, "Forsans de Pomarez", et un sur les alter-mondialistes : "ATTAC ou l'intoxication des personnes de bonne volonté". Un autre livre La Logique du Libéralisme.
d'autre livre, voir lien suivant:
Oui le libéralisme est social



Pouvez-vous nous présenter la fête de la liberté?

Pour la deuxième année consécutive, une vingtaine d'associations animées par une  philosophie de liberté et de responsabilité individuelles organisent une grande Fête de la Liberté. Elle aura lieu cette année dans Paris,

 

 

fête de la liberté

 



le 16 septembre 2007, de 10H à 18H

  à l'espace Charenton,

323 bis Rue de Charenton, 75012 Paris.

Ce sera une manifestation de la Socièté Civile, joyeuse, familiale, avec animation musicale douce, à laquelle aucun parti politique ne sera convié.

Des auteurs favorables à cette philosophie viendront dédicacer leurs livres.

Il y aura des débats animés par des personnalités de premier plan.

Il y aura une garderie et des animations spécifiques pour les enfants

On pourra consommer ou déjeuner sur place

 On trouvera plus de détails sur la Fête sur le site :
    


Quel est son objectif?

L'objectif de la Fête de la Liberté est de promouvoir la liberté, l'initiative et la responsabilité individuelles face à l'intervention de l'Etat, auprès d'un public le plus large possible.
Elle consistera donc à faire mieux connaître nos associations des médias et des leaders d'opinion par un effet de masse, en mobilisant nos réseaux relationnels respectifs.
Cet évènement permettra aux responsables des associations participantes de rencontrer simultanément un grand nombre de leurs sympathisants . Ce sera également l'occasion de susciter de nouvelles adhésions.

Quelles sont les associations qui participent à la fête?

En voici la liste :

 ALEPS(Association pour la Liberté Economique et le Progrès Social), Bibliothèque Classique de la Liberté, Cercle Frédéric Bastiat, CLE (Catholiques pour les Libertés économiques), Les Cercles Libéraux, Club Courbet, Conscience Politique, Contribuables associés, Créer son école, Editions Charles Coquelin, IFRAP(Institut Français pour la Recherche sur les Administrations Publiques), Institut de Formation Politique, Institut d'Histoire Sociale, Institut Turgot, Liberté Chérie, Réseau Liberté, SOS Action Santé Europe.  

   

La fête de la liberté a t'elle pour objet de s'opposer à la fête de
l'humanité?

S'opposer n'est pas le mot. Que des gens veuillent aller dans une fête organisée par un parti qui a soutenu sans état d'âme les régimes les plus abjects de la planète, on peut s'en étonner, mais les amis de la liberté ne sauraient s'y opposer. En revanche, on ne peut pas laisser sans réponse leur slogan "Anti-libéraux de tous les pays, unissez vous", alors que le libéralisme est une philosophie de tolérance, de respect de l'autre et de non violence. Faire notre fête le même jour qu'eux est un peu l'affirmation que les libéraux n'ont nullement l'intention de se laisser stigmatiser comme l'ont été les victimes de Staline, de Mao, de Pol Pot, de Castro, et de Kim Jong-IL.

http://www.isil.org/resources/fnn/2003summer/jacques-de-guenin.jpg


Comment voyez-vous l'avenir de la liberté en France, avec le nouveau
gouvernement?

Le nouveau gouvernement compte dans ses rangs quelques personnes authentiquement libérales et en plus grand nombre quelques personnes qui ont trop vécu dans la religion jacobine pour comprendre que l'intervention de l'Etat dans l'économie ne peut engendrer autre chose que des catastrophes, bientôt corrigées par de nouvelles catastrophes. Quelques unes des mesures annoncées par ce gouvernement sont certes satisfaisantes pour les libéraux, mais pas assez pour les démobiliser.

Nos différentes associations devront donc poursuivre sans relâche leurs actions de pédagogie vis à vis du public et de pression vis à vis de l'Etat, selon les thèmes qui seront développés lors de la Fête de la Liberté :

Libérer l'entreprise et le syndicalisme.

Libérer l'emploi.

Libérer la santé.

Libérer l'individu du harcèlement administratif et fiscal.

Libérer l'enseignement.

Libérer le logement.

Libérer l'information.

Publié dans Communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article