Un brin d'optimisme au sein du monde Musulman !

Publié le par Alain Genestine

L'appui au terrorisme diminue


Des pages du Coran retirées d'un attentat.

Photo: AFP/Wissam Al-Okaili

Des pages du Coran sont retirées d'un véhicule ciblé dans un attentat.



Selon une série de sondages menés par le Pew Research Center (PRC) des États-Unis, les musulmans du monde appuient de moins en moins le terrorisme et les attentats-suicides perpétrés au nom de leur religion.

Dans sept pays sur huit, les répondants musulmans qui se sont dits souvent ou parfois d'accord avec l'utilisation de la violence contre les civils étaient beaucoup moins nombreux en 2007 qu'en 2002.

En fait, le terrorisme ne reçoit un large appui de la population que dans les territoires palestiniens, où 70 % des musulmans disent considérer les attentats comme souvent ou parfois justifiables.

Proportion de musulmans qui croient que le terrorisme est souvent ou parfois justifié/Variation de 2002 à 2007
  • Bangladesh: de 44 % à 20 %
  • Indonésie: de 26 % à 10 %
  • Jordanie: de 43 % à 23 %
  • Liban: de 74 % à 34 %
  • Nigeria: de 47 % à 42 %
  • Pakistan: de 33 % à 9 %
  • Tanzanie: de 18 % à 11 %
  • Turquie: de 13 % à 16 %

En outre, la guerre en Irak continue de susciter l'inquiétude dans le monde musulman. Quelque 88 % des Libanais de confession musulmane, 73 % des Koweïtiens et 67 % des Pakistanais craignent que les violences confessionnelles qui ensanglantent l'Irak ne s'étendent aux autres pays de la région.

L'étoile de Ben Laden pâlit

Oussama ben Laden dans une vidéo datant d'octobre 2001.

Photo: AFP/Al-Jazira

Oussama ben Laden dans une vidéo datant d'octobre 2001.

Le Pew Research Center note également que l'appui des populations musulmanes à l'endroit d'Oussama ben Laden, le numéro un d'Al-Qaïda, est en chute libre. En Jordanie, ils ne sont plus que 20 % à faire confiance au leader islamiste, alors qu'en 2002, quelques mois après les attentats du 11 septembre 2001, ils étaient 56 %.

Au Pakistan, ils sont encore plus de 38 % à le trouver digne de confiance, mais ce chiffre est en baisse de 8 % par rapport à 2002.

En fait, les résidents des huit pays mentionnés dans le tableau ont tous moins confiance en Ben Laden qu'il y a cinq ans. La baisse de confiance va de 7 à 36 %, selon les cas.

Par ailleurs, rares sont les résidents d'un des 47 pays sondés qui nomment majoritairement Al-Qaïda comme la menace principale à leur sécurité. Seules la Bulgarie et l'Italie voient l'organisation terroriste comme le plus grand ennemi étranger. La Chine et l'Iran sont les plus souvent nommés à cet égard.

Les enquêtes du Pew Research Center ont été menées auprès de plus de 1000 répondants dans la plupart des pays. Elles ont été réalisées entre la mi-avril et la fin mai. La marge d'erreur varie de 2 à 4 %, 19 fois sur 20, selon le nombre de répondants.

 

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article