M6 inaugure son site de petits boulots pour étudiants

Publié le par Alain Genestine


Avec les avatars intelligents de Skaaz et le jeu de réalité virtuelle Habbo, M6 avait habitué les internautes à des univers ludiques. En ce début juillet, M6 se lance sur un nouveau créneau très en vogue : les services à la personne.

Le nouveau site Atonservice.fr se donne pour mission de mettre en relation des particuliers cherchant la perle rare pour garder leur bambin ou effectuer d'autres tâches à domicile, et des étudiants en quête d'emploi. Pour ces derniers, l'inscription et la consultation du service est gratuite. Les étudiants postent en ligne leurs compétences, les horaires pendant lesquels ils sont disponibles, leurs tarifs, et leur lieu d'habitation.

http://ouziel.blogs.com/photos/uncategorized/m6.jpg

 

Les particuliers ou futurs employeurs, eux, déposent leur annonce en ligne sans aucun coût. Ils peuvent alors être contactés par les chercheurs d'emploi. Mais pour accéder à la base de données d'étudiants détaillée, ou obtenir leurs contacts, il leur faudra payer. Les abonnements vont de 24 heures à 1 an pour des tarifs s'échelonnant entre 4 et 50 euros. Chaque formule donne le droit à 20 mises en relation quotidiennes.

Cette incursion de M6 dans le domaine du service peut surprendre. « Avec ce site, M6 ne change pas de stratégie. Nous avons un univers très diversifié sur le Web, qui était jusque-là inscrit dans le domaine des loisirs. Les étudiants étaient déjà une de nos cibles, nous répondons avec Atonservice.fr à une de leurs attentes », explique un représentant du groupe.

En concurrence avec des sites gratuits

Pour faire connaître son service, M6 compte démarcher les universités à la rentrée. De la publicité a déjà été diffusée à l'antenne. Mais le nouveau site devra s'imposer dans un secteur où la concurrence existe, parfois sous la forme de sites, eux, entièrement gratuits.

L'un des pionniers en la matière, Particulier-emploi.fr, soutenu par la Fédération nationale des particuliers-employeurs, compte aujourd'hui plus de 200 000 annonces. Lancé en février 2006, au moment où Jean-Louis Borloo annonçait son plan national de service à la personne, ce site ne facture aucun service, après avoir un temps envisagé un modèle payant pour les employeurs. Il compte demeurer gratuit, pour l'essentiel. « Avec la refonte qui sera mise en ligne en septembre, nous lancerons des services annexes, qui seront, eux, payants. Les tarifs pratiqués resteront peu élevés », promet Corinne Corbelin, responsable marketing de Particulier-emploi.fr.

Publié dans Travail et Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article