Six bonnes (ou mauvaises) raisons de travailler à son compte

Publié le par Alain Genestine


L’aventure de la création d’entreprise vous tente, mais avez-vous bien évalué votre nouvelle vie professionnelle ? Avant de vous lancer, testez vos motivations, et posez-vous les bonnes questions.

 

interrogation.gif

Quelles sont vos motivations pour créer votre affaire ? Voici quelques-unes des réponses possibles :
1. Vous pensez que cela vaut mieux que d’être au chômage.
2. Vous voulez gagner beaucoup d’argent.
3. Vous voulez être votre propre patron.
4. Vous voulez avoir des satisfactions dans votre travail.
5. Vous voulez être le patron d’autres personnes.
6. Vous voulez vous confronter à la concurrence.

Examinons ces raisons de plus près :
> 1. Si tel est votre motif, alors vous n’êtes pas un demandeur d’emploi découragé qui a abandonné l’idée de trouver du travail et c’est un point positif. Mais vous devrez évaluer très attentivement vos points forts pour ne pas risquer de faire ce choix
par défaut.

> 2. Regardez de nouveau les statistiques. Si vous créez l’une de ces nouvelles affaires qui réussissent, cela vous permettra de nourrir votre famille et ce sera le résultat direct de votre propre créativité. Mais ce succès peut être relatif et ne pas représenter forcément une manne financière. Toutefois, il est toujours satisfaisant d’avoir « couru » après l’argent avec une chance raisonnable de le « rattraper ».

> 3. Vous allez être votre propre patron. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous serez « libre ». Vous serez probablement plus lié à votre travail que si vous choisissiez l’option salarié. Cette liberté, du moins dans les premiers temps, sera souvent synonyme d’épreuves. Rencontrez des gens qui travaillent déjà à leur compte. Cela pourra vous aider.

> 4. Si vous voulez avoir la satisfaction de faire quelque chose de différent chaque jour, vous devez néanmoins admettre que, quel que soit votre choix professionnel, il impliquera une certaine répétition. Mais avoir le plaisir de prendre en main son propre destin et générer son propre revenu récompense doublement : il augmente l’amour propre et la confiance en soi.

> 5. Sachez que peu de nouvelles entreprises ont les moyens d’embaucher. Si vous voulez devenir le patron d’autres personnes, ce n’est peut-être pas
le meilleur itinéraire à suivre.

> 6. Si vous êtes combatif, ces conditions vous satisferont sûrement. Si vous êtes capable de considérer un travail dur et incessant comme étant simplement le résultat d’une saine concurrence, votre objectif est réalisable. Au début, cela n’aura rien d’étonnant de passer les deux tiers de votre temps à chercher des clients et le tiers restant à faire le travail qui vous aura été commandé.

Maintenant que nous avons évalué votre motivation, complétez ce qui suit :
Je veux être mon propre patron parce que…

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article