Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Finlande un exemple !!! Liberté et Féminité au pouvoir

Publié le par Alain Genestine



FINLANDE

Le gouvernement le plus féminisé
du monde prend ses fonctions


Le nouveau gouvernement finlandais de centre-droit, le plus féminisé au monde avec 12 femmes sur un total de 20 ministres, a officiellement pris ses fonctions jeudi.

Tarja Halonen (AP)

Tarja Halonen (AP)

Le nouveau gouvernement finlandais de centre-droit, le plus féminisé au monde avec 12 femmes sur un total de 20 ministres, a officiellement pris ses fonctions jeudi 19 avril après sa nomination par la présidente de la République, Tarja Halonen.
Le gouvernement du Premier ministre sortant Matti Vanhanen est formé par son parti centriste, le Parti de coalition nationale (conservateurs), les Verts et le parti de la minorité suédophone.
Il bénéficie d'une majorité de 125 sièges sur les 200 de l'Eduskunta, le parlement monocaméral de ce pays nordique.
Le Centre a remporté les législatives du 18 mars avec un siège d'avance sur les conservateurs.
Ces deux formations disposent de huit ministres chacun dans le nouveau gouvernement, les Verts et les suédophones se partageant les quatre portefeuilles restants.

12 femmes sur 20 ministres

Le fait que 12 des 20 ministres soient des femmes constitue un record mondial, selon l'Union interparlementaire.
Les femmes seront notamment chargées de l'Agriculture, des Transports, de la Santé, de l'Environnement, de l'Intérieur, de l'Education, de la Justice, du Travail, des Affaires européennes et de l'Immigration.
M. Vanhanen dirigeait depuis 2003 un gouvernement de centre-gauche composé du Centre, des sociaux-démocrates et des suédophones.

Résultat de l'élection nationale finlandaise de 2007

Chambre des représentants : élection de 2007

Votes Pourcentage Sièges Pourcentage en sièges
KESK 640 428 23,11 51 25,50
SDP 594 194 21,44 45 22,50
KOK 616 841 22,26 50 25,00
VAS 244 296 8,82 17 8,50
VIHR 234 429 8,46 15 7,50
KD 134 790 4,86 7 3,50
RKP 126 520 4,57 9 4,50
PERU 112 256 4,05 5 2,50
SKP 18 277 0,66 0 0,00
Liberaalit 3 171 0,11 0 0,00
Suomen Senioripuolue 16 715 0,60 0 0,00
Finnish People's Blue-whites 3 913 0,14 0 0,00
For Peace and Socialism - Communist Worker's Party 2 007 0,07 0 0,00
Suomen Isänmaallinen kansanliike 821 0,03 0 0,00
For the Poor 2 521 0,09 0 0,00
Joint Responsibility Party 164 0,01 0 0,00
Suomen Työväenpuolue STP 1 764 0,06 0 0,00
Itsenäisyyspuolue 5 541 0,20 0 0,00
Autres 12 588 0,45 1 0,50

Principales listes

SDP : Parti social-démocrate suédois
RKP : Parti populaire suédois (parti de la minorité suédoise de Finlande)
KESK : Centre finlandais (parti libéral)
KOK : Coalition nationale (parti conservateur)
VAS : Alliance de gauche (Parti ex-communiste)
CD : Démocrates chrétiens
VIHR : Alliance verte (parti vert finlandais)
SKP : Parti communiste finlandais


1-6-1906 : la Finlande est le premier pays européen à accorder le droit de vote aux femmes. Cent ans plus tard, le 29-1-2006, les Finlandais élisent, pour la seconde fois, Tarja Halonen au poste de présidente. Celle que l'on surnomme "la mère de la nation" est la première femme à être élue au suffrage universel à ce poste. Zoom sur la vie et la carrière de Tarja Halonen.

Tarja Halonen Tarja Halonen © The Office of the President of the Republic of Finland

Naissance-Famille
  • Nom : Halonen
  • Prénom : Tarja, Kaarina
  • Surnoms : "la mère de la nation", Tarja la Rouge
  • Naissance : 24-12-1943 à Helsinki (quartier ouvrier de Kallio), Finlande
  • Père : Vieno Olavi Halonen
  • Mère : Lyyli Elina Loimola
  • Conjoint :
    • depuis le 26-8-2000, Pentti Arajärvi (né 2-6-1948, Helsinki), docteur en droit.
  • Enfant :
    • Anna (née en 1978) avec Kari Pekkonen.

Tarja Halonen, sa fille, Anna Halonen et son mari, Pentti Arajärvi © The Office of the President of the Republic of Finland

Etudes
Carrière professionnelle
  • 1969-70 secrétaire aux affaires sociales puis secr. générale de l'Union nationale des étudiants finlandais (Suomen Ylioppilaskuntien Liitto, SYL).
  • 1970-74/1975-79 avocate pour l'Organisation centrale des syndicats finlandais (Suomen Ammattiliittojen Keskusjärjestö, SAK).
  • 1980-81 présidente de l'organisation finlandaise de défense des droits des homosexuels et des lesbiennes (Seksuaalinen Tasavertaisuus RY, SETA).
Carrière politique
Engagement politique
Fonction locale
  • 1977-96 membre du conseil municipal d'Helsinki.
Fonctions nationales
  • 1974-75 assistante parlementaire du Premier ministre.
  • 1979-2000 membre de l'Eduskunta (Parlement finlandais).
  • 1984-87 présidente de la Commission parlementaire des Affaires sociales.
  • 1991-95 présidente de la Commission parlementaire juridique.
  • 1995 présidente de la Grande Commission parlementaire.
Fonctions ministérielles
  • 1987-90 ministre des Affaires sociales et de la Santé (1re femme élue à ce poste).
  • 1989-91 ministre de la Coopération nordique (1re femme élue à ce poste).
  • 1990-91 ministre de la Justice (1re femme élue à ce poste).
  • 1995-2000 ministre des Affaires étrangères (1re femme élue à ce poste).
  • 1999 -juillet à déc. la Finlande préside l'Union européenne.
Fonctions européennes
  • 1989-99 membre du "Comité des Sages" du Conseil de l'Europe.
  • 1991-95 député pour la délégation finlandaise à l'assemblée parlementaire.
Fonctions honorifiques
Présidence
  • 2000-15-1 : 1er tour de l'éelction présidentielle : Halonen 40, Esko Aho 34,4, Riitta Uosukainen 12,8, Elisabeth Rehn 7,9, Heidi Hautala 3,3, Ilkka Hakalehto 1, Risto Kuisma 0,6.
  • 2000-6-2 élue (avec 51,61% des voix contre 48,39% des voix pour Esko Aho). 1re femme élue Présidente de la République de Finlande, au suffrage universel.
  • 2006-15-1 : 1er tour de l'élection présidentielle : Tarja Halonen 46,3%, Sauli Niinistö 24,1, Matti Vanhanen 18,6, Heidi Hautala 3,5, Timo Soini 3,4, Johan Kallis 2, rolf Lax 1,6, Arto Henrikki 0,4.
  • 2006-29-1 réélue (avec 51,8% des voix contre 48,2% pour Sauli Niinistö).

Drapeau FinlandeDrapeau finlandais

Quelques particularités
  • Polyglotte : parle couramment allemand, estonien, finlandais, français et suédois
  • Principaux engagements :
    • politique : prône la démocratie et la citoyenneté, s'oppose à l'adhésion de la Finlande à l'Otan
    • Sociaux : prône la justice sociale, le respect des droits de l'homme, l'égalité sexuelle.
    • Religieux : a quitté l'Eglise protestante luthérienne (celle-ci s'opposant à l'ordination des femmes).
  • Influence : 44e femme la plus puissante du monde, selon le classement du magazine Forbes
Sites internet

Carte FinlandeCarte Quid de la Finlande (haute définition)

 

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article