Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'invention des termes "néo" et "ultra" libéralisme

Publié le par Alain Genestine



Les adversaires de la mondialisation et du libéralisme utilisent les termes "néo-libéralisme" et "ultra-libéralisme" pour désigner un adversaire fictif qui n'existe que dans leur imagination. Cette invention est révélatrice de la faiblesse de leurs arguments.
 Aucun parti, aucun mouvement libéral ne se proclame "néo" ou "ultra".
Car la mondialisation est un phénomène économique et culturel, pas un parti politique.
La facilité des échanges, la rapidité des transactions, l'émergence de nouvelles puissances économiques ne sont pas le fait d'un club de comploteurs planétaires, mais la conséquence d'une évolution des moyens de transport et de communications, d'une stabilité politique accrue, de la fin de la guerre froide survenue après la faillite des pays communistes, et d'un ralliement de grands pays : Chine, Inde, Russie, au modèle capitaliste (et non au libéralisme).buffet2.jpg
Dans cette nouvelle donne mondiale, ceux qui réussissent sont ceux qui sont ouverts, qui échangent, qui sont flexibles, qui adaptent leur économie et leurs produits aux nouveaux marchés.
L'immobilisme et le conservatisme mènent au déclin mais ils permettent, momentanément, à une certaine nomenklatura de conserver ses privilèges et son pouvoir. C'est pour conserver ces avantages que les adversaires de la mondialisation se sont inventés un ennemi : le néo-ultra-libéralisme.arlettelaguillerxu6.jpgsegolene-royal.jpgBove-Schilardi.jpg
Car refuser de s'adapter à un monde changeant ce n'est pas très glorieux. C'est une position difficile à tenir aux yeux de l'opinion et des médias. Mais lutter contre le néo-libéralisme et l'ultra-libéralisme cela transforme cette posture conservatrice et petite bourgeoise en un mouvement de résistance héroïque propre à mobiliser les foules.
Attribuer la mondialisation à un pseudo mouvement politique totalement inventé, le néo-libéralisme, cela s'appelle de l'organicisme. C'est prêter une volonté, une intelligence, une intention, au marché et à l'histoire récente. Or cette "intention" néo ou ultra-libérale n'existe pas. Aucun parti ni mouvement libéral ne revendique ces termes. Les libéraux d'aujourd'hui défendent les mêmes idées qu'il y a cent cinquante ans. Le seul et unique parti libéral français est "alternative libérale" qui reprend la tradition libérale classique.

Publié dans Libéralisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> <br /> Daniel Thureau Les Français ne sont pas idiots, comme tout le monde, ils constatent que des choses ne vont pas dans notre<br /> beau monde, avant le monde s'arrêtait à nos frontières, c'était plus simple...Maintenant ils prennent conscience des catastrophes planétaires, la misère, la faim<br /> dans le monde, le saccage de la planète et comme tout le monde, ils cherchent des boucs émissaires à tous ces maux...Mais je suis désolé, partout j'entends le même discours..." c'est pas de ma<br /> faute, c'est de la faute de l'autre..." et puis l'autre évidemment se rebiffe, alors, on resserre les rangs face à l'ennemi et puis et puis...On n'avance pas...Mieux on régresse car face cet<br /> imbroglio politico-idéologique auquel personne ne comprend rien, on fait le lit de tout ce que la pensée humaine comprend d'amoureux de l'Irrationnel et vogue le galère.....<br /> <br /> <br /> Tu parles de jeunes libéraux, je ne voudrais pas citer de nom, mais j'ai constaté, lors des échanges, que certains avaient une pensée très radicale....Je ne pense pas qu'ils soient les meilleurs<br /> porte parole du libéralisme....Surtout vers une population qui vieillit....;))<br /> <br /> <br /> Tu vois je suis fédéraliste donc je suis par essence libéral mais tu vois, vu la cote du libéralisme, stratégiquement parlant, je n'irai pas le crier sur les toits....Zut...!...C'est fait....:)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Alain Genestine Exact, un gros problème de com, c'est un de mes rôles ici, mais nous sommes peu et avec peu de moyen,<br /> nous payons tous nous-même, les seuls du reste, car beaucoup de parti, mieux vu, car de gauche sont plus représentatifs dans la socièté civile,. C'est pour cela<br /> que nous nous battons pour que les mots arrêtent d'être galvaudés, voire inventions d'inepties de tout horizon.<br /> T'as raison , il faut les convaincre, étape par étape, qu'ils doivent être libre; mais au sein d'une socièté ou l'Etat est partout et une vrai mère pour eux, la tâche, n'est guère aisé, d'autant<br /> plus qu'un libéral n'est un partisan spécifique d'être un militant de parti qui est constructiviste pour lui, soit un non sens moral et philosophique, mais voilà beaucoup de jeunes libéraux se<br /> sont dit qu'il faut faire quelque chose....Venez nous rejoindre, plus l'on sera mieux c'est, et chez nous tout est ouvert<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Daniel Thureau Ce sont les Français qu'il faut convaincre....Jusqu'à nouvel ordre, ils ne le semblent pas....<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Alain Genestine http://www.lumieres-et-liberte.org/article-10209980.html<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Daniel Thureau Désolé si je fais un peu de provoc, m'intéressant à la vie politique depuis ma jeune adolescence, je n'ai<br /> jamais manifesté aucun intérêt pour la droite la gauche, le centre....etc, j'ai admiré l'Aventure Gaulliste, le personnage, son éthique....<br /> <br /> Je suis fédéraliste, le fédéralisme ne perce pas en tant que puissance politique, je m'estime libéral, le libéralisme ne perce pas non plus....De la à penser que le mauvais sort s'acharne sur<br /> moi.....;))<br /> <br /> Ce que je constate, c'est que, si depuis des années, des années, des années......On n'arrive pas à percer, c'est qu'il ya quelquechose qui ne colle pas au niveau de la stratégie politique, on<br /> peut faire une fixation sur ses adversaires, ils sont dans leur rôle, ils nous démolissent, tous les coups sont permis; mais comme la petite souris devant le serpent, le mieux pour qu'elle reste<br /> en vie c'est encore de quitter le regard du serpent....<br /> <br /> Le meilleur moyen pour ne pas sous estimer ou surestimer son adversaire c'est de l'ignorer......Et puis on ne peut avoir raison contre tout le reste du monde...ça ne marche pas comme ça...<br /> <br /> Le libéralisme a été marqué du sceau de "l'infamie", l'ultra libéralisme comme l'aventure Bayrou-Modem a été marqué du sceau de "l'infamie"...Le centrisme....Quand au fédéralisme, lui il a été<br /> marqué du sceau de l'infamie, Fédéraliste = briseur de Nation....<br /> <br /> <br /> @ Jean Charles..." tomber dans leur piège"...Ah...Non pas du tout, ce" que je constate simplement, c'est que la stratégie politique des mouvements libéraux n'a pas fait avancé d'un iota les idées<br /> libérales auprès du grand public, alors on peut toujours se réfugier derrière l'argûment hautain, ce sont des cons ou surfer sur je ne sais quelle "victimisation",<br /> il n'empêche que les faits sont la et les faits sont têtus......<br /> <br /> Moi, j'aimerais simplement que les libéraux changent un peu de discours et prennent un peu plus de distance aussi vis à vis de la droite ou d'une certaine droite (pour certains), car on les<br /> entend surtout critiquer ce qui est à gauche de l'échiquier politique....De ce faite, ils se placent ipso-facto qu'ils le veuillent ou non du coté de la droite, ce qui me fait dire qu'ils ont les<br /> mêmes types de problème que Bayrou et son modem....<br /> <br /> Je rappelle quand même aussi, qu'une certaine forme d'étatisme, si détesté à juste titre, est de gauche comme de droite....<br /> <br /> <br /> Si on ne veut pas se brûler les ailes...Il ne faut pas aller se frotter au soleil......<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre