Probable "Rafale", possible frégates...le Qatar !

Publié le par AL de Bx

Armement : le Qatar s’intéresse à des frégates de défense antiaérienne de DCNS

 

Si le Qatar est très intéressé par le Rafale de Dassault, l'émirat l'est également pour des frégates de défense antiaérienne fabriquées par DCNS et MBDA proposent au Qatar trois frégates

ATBM (défense antimissile balistique), armées de missiles Aster 30 (MBDA et Thales) et de missiles mer-mer Exocet. Le contrat est estimé à 2,5 milliards d'euros environ. Au Qatar, il n'y a pas que le Rafale qui intéresse les responsables militaires de l'émirat. Il y a bien sûr les 22 hélicoptères NH90 (Airbus Helicopters et AgustaWestland notamment), dont 10 exemplaires en version de lutte anti-sous-marine (NFH) pour lesquels une lettre d'intention a été signée fin mars entre Doha et Paris, ainsi que les deux avions-ravitailleurs MRTT (Airbus Defence & Space). Au-delà, DCNS et MBDA proposent au Qatar trois frégates ATBM (défense antimissile balistique), armées de missiles Aster 30 (MBDA et Thales) et de missiles mer-mer Exocet et équipées de radar GM400 (Thales Raytheon Systems) - un radar de défense aérienne 3D à longue portée fabriqué à Limours - ou SMART-L (Hengelo aux Pays- Bas). Ces navires de 4.000 tonnes seraient des dérivés des frégates singapouriennes Delta vendues par DCNS dans les années 2000. Le contrat est estimé à 2,5 milliards d'euros environ. Une offre qui réunit une équipe de trois industriels français.

Le Qatar intéressé par l'offre française

"Il y a une vraie volonté de réaliser ce programme avec la France", explique-t-on à La Tribune. Car le Qatar, qui organise la Coupe du monde de football en 2022, souhaite disposer de ces systèmes de défense aérienne pour défendre les stades. Un contrat est attendu début 2015 de façon à ce que le programme soit prêt en 2020. Car l'un des enjeux est la formation. Ainsi, des hauts responsables militaires qataris étaient en France il y a une dizaine de jours où ils ont été reçus par MBDA et DCNS avant de poursuivre leur voyage en Italie pour se faire une idée sur les radars de Selex (Finmeccanica). Des équipements de l'industriel italien qu'ils ont déjà sélectionné dans le cadre d'un programme de défense aérienne terrestre et où MBDA propose des missiles Aster. Enfin, Thales propose au Qatar des infrastructures terrestres de communications satellitaires. Un contrat évalué dans la gamme des 200 millions d'euros.

Probable "Rafale", possible frégates...le Qatar !
Probable "Rafale", possible frégates...le Qatar !

Source, journal ou site Internet : La Tribune

Date : 2 juin 2014

Auteur : Michel Cabirol

Commenter cet article