Près de 17 millions de réfugiés en 2013 (sans compter les déplacés >45 millions) ! Persécutions, guerres et violences, merci aux Etats.

Publié le par AL de Bx

Le nombre de réfugiés ne cesse de progresser dans le monde. En 2013, les réfugiés ont dépassé les 16 millions. Les Afghans, les Syriens et les Somaliens représentent à eux seuls la moitié de l'ensemble des réfugiés. C'est ce que révèle un rapport du Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) publié ce vendredi 20 juin, à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés. Ils étaient 16,7 millions de réfugiés à la fin de l'année 2013, soit 1,5 million de plus qu’en 2012. A l’origine de cette augmentation, la multiplication des persécutions, des guerres et des violences dans le monde. Rien qu'en Syrie, ce sont 2,5 millions de personnes qui ont dû fuir le pays. C'est l'exode le plus important depuis le génocide rwandais de 1994. Les conflits au Mali, en République centrafricaine et au Soudan du Sud ont également amplifié les mouvements de population. « Nous constatons ici le coût énorme qui découle de l’incapacité à mettre un terme aux guerres et de l’échec à résoudre ou à prévenir les conflits », a déclaré le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Antonio Guterres. Les Somaliens sont la première population africaine, en termes de réfugiés. Une situation qui a pour cause la guerre civile qui fait rage depuis plus de dix ans. Arrivent ensuite les Soudanais puis les habitants de la République démocratique du Congo. Le Kenya est le premier pays africain d'accueil des réfugiés. On en dénombre plus de 500 000 à travers le pays. Vient ensuite le Tchad où le nombre d’exilés accueillis augmente pour la douzième année consécutive. Ils sont principalement originaires du Soudan et de la Centrafrique. Dans la corne de l'Afrique, l'Ethiopie continue de recevoir Erythréens et Somaliens.

Les pays en développement : première destination des réfugiés

Contrairement aux idées reçues, les pays en développement représentent la première destination pour les réfugiés. Ils accueillent plus des quatre cinquièmes des réfugiés. Le Pakistan, l'Iran et le Liban sont les principaux pays d’accueil. Comme en 2012, les Afghans continuent de représenter la majeure partie des réfugiés mais les Irakiens pourraient grossir les rangs l'année prochaine. Ces derniers jours, des centaines de milliers d'entre eux ont fui les combats à Mossoul et dans les villes du nord de l'Irak. 51,2 millions de personnes étaient déracinées à la fin de l'année 2013, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale. Il faut faire une différence entre les personnes déplacées qui restent dans leur pays - ils sont 33 millions - les demandeurs d'asile - 1 million - et les réfugiés qui représentent 17 millions. L'année dernière, c'est un peu plus de 400 000 personnes qui ont pu regagner leur foyer ou qui ont pu être réinstallées dans des pays tiers, c’est à dire 100 000 de moins qu'en 2012.

Près de 17 millions de réfugiés en 2013 (sans compter les déplacés >45 millions) ! Persécutions, guerres et violences, merci aux Etats.

Journée mondiale des réfugiés: ils étaient 16,7 millions fin 2013

Source, journal ou site Internet : RFI

Date : 20 juin 2014

Auteur : Coralie Pierret

Près de 17 millions de réfugiés en 2013 (sans compter les déplacés >45 millions) ! Persécutions, guerres et violences, merci aux Etats.
Près de 17 millions de réfugiés en 2013 (sans compter les déplacés >45 millions) ! Persécutions, guerres et violences, merci aux Etats.
Près de 17 millions de réfugiés en 2013 (sans compter les déplacés >45 millions) ! Persécutions, guerres et violences, merci aux Etats.
Près de 17 millions de réfugiés en 2013 (sans compter les déplacés >45 millions) ! Persécutions, guerres et violences, merci aux Etats.

Commenter cet article

Christian Pougnier 22/06/2014 12:52

On nous bassine plus avec les réfugiés climatiques qui eux n'existent pas...

Guillaume Besset 21/06/2014 16:45

« Nous constatons ici le coût énorme qui découle de l’incapacité à mettre un terme aux guerres et de l’échec à résoudre ou à prévenir les conflits » => Tout à fait !

Luc Wilquin 21/06/2014 12:11

Il faudrait plus remercier les lobbies, les états ne sont que les serviles exécutant de leur intérêts
Il y a un an, je suis sur qu'Obama ne connaissait même pas l'Ukraine

Albus Crossing 21/06/2014 11:59

http://www.boston.com/.../06/world_refugee_day_2014.html