La blagounette du benevolat

Publié le par AL de Bx

Un jour, un fleuriste se rendit chez le coiffeur pour se faire couper les cheveux.

 

Après sa coupe, il demanda combien il devait.

Le coiffeur répondit: "c'est gratuit, je fais du bénévolat cette semaine".

Le fleuriste s'en alla tout content.

Le lendemain, en ouvrant sa boutique, le coiffeur trouva à sa porte une carte de remerciements et une douzaine de roses.

 

Plus tard, c'est le boulanger qui se présenta pour se faire couper les cheveux.

Quand il demanda à payer, le coiffeur lui dit :

"Je ne peux accepter d'argent, cette semaine, je fais du bénévolat".

Heureux, le boulanger s'en alla tout content.

Le lendemain, il déposa à la porte du coiffeur une demi-douzaine de croissants, avec un mot de remerciements.

 

Puis, ce fut le député du coin qui se présenta.

Lorsqu'il voulut payer, le coiffeur lui répondit :

"Mais non, cette semaine c'est gratuit, je fais mon bénévolat !"

Très heureux de cette aubaine, le député quitta la boutique.

 

Le lendemain, quand le coiffeur arriva pour ouvrir,

une douzaine de députés et de sénateurs attendaient en ligne pour se faire couper les cheveux gratuitement...

 

Voilà, la différence fondamentale entre les citoyens de ce pays et les politiciens qui nous gouvernent.

 

Et il paraît que dans la file, il y avait même...des chauves !!!...

 

 

                                                        Si, si...!

La queue de députés devant chez le coiffeur (incognito, par respect)

La queue de députés devant chez le coiffeur (incognito, par respect)

Publié dans Divertissements

Commenter cet article

Desmet Charles 31/05/2014 10:48

Le marché est basé sur l'échange, libre et volontaire, et éventuellement à titre gratuit.
L'Etat est basé sur la spoliation et la contrainte, toujours plus onéreuses...